Qu’est-ce qu’un BUT (bachelor universitaire de technologie) ?

Par Isabelle Fagotat, publié le 22 Octobre 2021

Vous envisagez de vous former dans un domaine professionnel sans vous engager dans des études longues ? Le BUT, formation en 3 ans dispensée en IUT, permet de développer une expertise dans l’une des 24 spécialités proposées. Sélection, cursus, poursuite d’études ou entrée dans la vie active, on fait le point.

Le Bachelor universitaire de technologie (BUT) se prépare au sein d’un institut universitaire technologique (IUT), établissement d’enseignement supérieur public. Le cursus est axé sur l’apprentissage technique et professionnel, en lien avec le monde de l’entreprise.

Le BUT, un cursus universitaire en 3 ans

Si vous intégrez un IUT, vous préparerez un bachelor universitaire de technologie. Cette formation en trois ans remplace le diplôme universitaire de technologie (DUT) qui s’obtenait en deux ans.

Réparti sur six semestres, un cursus en BUT permet d’acquérir 180 crédits ECTS donnant le grade de licence, ce qui facilite la poursuite d’études et la reconnaissance du diplôme au niveau européen.

Lire aussi

Quelles sont les 24 spécialités de BUT ?

Il existe 113 IUT en France qui proposent de préparer un BUT dans 24 domaines. Selon la spécialité, vous pouvez devenir juriste d’entreprise, concepteur en bureau d’études, technicien de laboratoire, médiateur culturel…

Huit spécialités relèvent du secteur des services :

  • carrières juridiques ;
  • carrières sociales ;
  • gestion administrative et commerciale des organisations ;
  • gestion des entreprises et des administrations ;
  • gestion logistique et transport ;
  • information communication ;
  • statistique et informatique décisionnelle ;
  • techniques de commercialisation.

16 spécialités sont liées au secteur industriel :

  • chimie ;
  • génie biologique ;
  • génie chimique, génie des procédés ;
  • génie civil, construction durable ;
  • génie électrique et informatique industrielle ;
  • génie industriel et maintenance ;
  • génie mécanique et productique ;
  • génie thermique et énergie ;
  • hygiène, sécurité, environnement ;
  • informatique ;
  • mesures physiques ;
  • métiers du multimédia et de l’Internet ;
  • packaging, emballage et conditionnement ;
  • qualité, logistique industrielle et organisation ;
  • réseaux et télécommunications ;
  • science et génie des matériaux.

Lire aussi

Des parcours spécifiques pour individualiser les profils

Dans chaque spécialité, des options sont offertes. Par exemple, si vous choisissez un BUT en génie biologique, vous pouvez choisir parmi cinq parcours : diététique et nutrition, biologie médicale et biotechnologie, sciences de l'aliment et biotechnologie, agronomie, sciences de l'environnement et écotechnologies.

Si vous optez pour un BUT métiers du multimédia et de l’Internet, vous aurez le choix entre trois parcours : création numérique, développement web et dispositifs interactifs ou stratégie de communication numérique et design d’expérience.

En BUT, un cursus exigeant axé sur la pratique

Vous aurez des cours magistraux mais aussi et surtout des TP (travaux pratiques) et des TD (travaux dirigés) généralement dispensés par des professionnels issus du monde de l’entreprise. Vous devrez également effectuer de 22 à 26 semaines de stage pendant le cursus.

Préparer un BUT exige investissement et motivation. Les cours et les projets représentent de 35 à 40 heures hebdomadaires à quoi il faut ajouter le travail personnel et les devoirs à la maison. L’assiduité aux cours est par ailleurs obligatoire et conditionne l’obtention du diplôme.

Lire aussi

Comment intégrer un BUT ?

Pour intégrer un cursus en BUT, vous devrez passer par Parcoursup. La sélection des candidats se fait sur examen du dossier scolaire. Dans certaines spécialités, vous devrez participer à des tests et/ou un entretien de motivation.

Poursuite d’études ou entrée dans la vie active, quels débouchés après un BUT ?

De par leur proximité avec le monde professionnel, les BUT assurent en général de bons débouchés. Le niveau d’insertion dépend cependant de la spécialité.
Un diplômé en gestion administrative et commerciale des entreprises trouvera par exemple plus rapidement un emploi stable que le titulaire d’un BUT en information-communication option journalisme qui offre des débouchés plus limités.

Il est également possible de poursuivre ses études après un BUT. Par exemple en postulant à un master universitaire ou aux concours en admission parallèle aux grandes écoles, de commerce ou d’ingénieurs.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !