1. Comment devient-on designer ?
Décryptage

Comment devient-on designer ?

Envoyer cet article à un ami
Sur les 33.000 designers en France, 10.000 seraient spécialisés dans le numérique, selon l'enquête "L'économie du design en France" de APCI-IFM-Cité du design. // © Aimée Thirion/Divergence pour l'Etudiant
Sur les 33.000 designers en France, 10.000 seraient spécialisés dans le numérique, selon l'enquête "L'économie du design en France" de APCI-IFM-Cité du design. // © Aimée Thirion/Divergence pour l'Etudiant

Le métier de designer ne se résume pas à la conception du mobilier de décoration stylé et haut de gamme. On le trouve aussi dans les secteurs industriels (par exemple, la création de voitures et d’appareils ménagers), dans les services, ou l’aménagement d’espaces d’accueil ou de stands d’exposition. Explications.

Se montrer curieux et créatif

Si les tâches répétitives vous rebutent, le métier de designer va vous plaire. En effet, il s'agit en permanence d'imaginer des produits nouveaux, des identités visuelles inédites, des espaces originaux (aménagement de magasins) ou l’identité visuelle d’un site web. Vous devrez déborder de créativité si vous voulez rejoindre les quelques 33.000 personnes qui exercent une activité de design en France à titre principal. Le secteur du design recherche en effet des professionnels qualifiés et dotés d’une culture artistique. Vous devrez être donc curieux et suivre les tendances cultu­relles, les évolutions du graphisme, de l'architecture mais aussi des technologies…

Etre rigoureux dans la réalisation

Mais être créatif au moment de la conception ne suffit pas : il vous faudra aussi être rigoureux et précis dans l’exécution, la réalisation des projets ou des commandes. Vous devrez aussi savoir communiquer que ce soit avec un ingénieur, un ergonome et bien sûr avec les clients, les usagers et les consommateurs. Le travail d’équipe est indispensable dans les métiers du design. Il faudra savoir accepter qu'une bonne idée en au niveau du design soit écartée pour une raison technique ou marketing. Que vous pratiquiez en agence ou dans un service design d'une grande entreprise, vous rencontrerez les clients ou les responsables d'autres services. La maîtrise de l’anglais et l’informatique sont aussi indispensables.

Lire aussi : Design : quelles formations pour quels débouchés ?

Envisager une formation au design

Plus de 75 % des designers ont suivi une formation dans une école de design. Il en existe plusieurs dizaines en France, publiques et privées à Paris et en régions. Certains designers sont aussi cependant issus d'une école d'art, d'architecture voire d'ingénieurs. D'autres enfin ont suivi une formation dans une école de stylisme ou de jeux vidéo. De nombreux diplômes mènent au secteur du design. Vous pouvez envisager un premier niveau de formation en trois ans après le bac tel que le DN MADE (Diplôme national des métiers d’art et du design) qui confère le grade de licence et comprend 14 mentions : animation, espace, événement, graphisme, mode, numérique, matériaux, patrimoine ou encore spectacle. En 2020, le DN MADE remplace partout en France les anciennes MANAA (mise à niveau en arts appliqués) et BTS en arts appliqués.

Des études plus longues à bac+4/5

Au niveau bac+5, vous pouvez envisager après un DN MADE une poursuite d'études pendant deux ans pour préparer un diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) dans un établissement public ou privé sous contrat. Le diplôme national supérieur d’expression plastique (DNSEP) sanctionne quant à lui un cursus de cinq ans d'études après le bac dans des écoles d'art placées sous la tutelle du ministère de la Culture.
D’autres diplômes à bac+4/5 sont délivrés par des écoles réputées telles que l'ENSCI (École nationale supérieure de création industrielle)-Les Ateliers, l'ENSAAMA (École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art) à Paris, l'École de design Nantes-Atlantique ou encore Strate École de design à Sèvres.
Enfin, des établissements privés proposent aussi des formations pouvant déboucher sur un diplôme d'établissement, un titre inscrit au registre RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) ou un diplôme visé par le ministère de l'enseignement supérieur : école de Condé, Penninghen, académie Charpentier, ECV Paris

Lire aussi : Ma vie d’étudiante en Inde : Emma à la découverte du design artisanal

Le 16 janvier 2020, retrouvez dans les librairies le livre "Tout savoir sur la réforme et le DNMADE !" aux Éditions de l’Opportun / L'Etudiant.