Les études pour accéder aux métiers de l'architecture

Par Séverine Maestri, publié le 24 Septembre 2020
4 min

Ouvert à tous les profils d’étudiants et pas seulement aux matheux, le métier d’architecte est aussi créatif que technique. L'Etudiant vous aide à vous repérer parmi les formations disponibles pour y accéder.

On compte près de 30.000 architectes en France selon l’Ordre des architectes. Moins de 50% d’entre eux exercent en libéral, ce statut ayant tendance à se tasser d’année en année au profit de celui d’associé. Environ 3% travaillent pour la fonction publique et 3% comme salariés. Un architecte peut aussi évoluer vers des fonctions de conseil, d’études techniques, d’assistance à maîtrise d’ouvrage, d’urbanisme, d’aménagement et/ou devenir enseignant.

L’architecte suit un projet de A à Z et fait le lien entre son client et les entreprises qui travaillent sur le projet, mais aussi entre les entreprises et les ingénieurs. Même s’il ne possède pas les connaissances des ingénieurs, il sait ce qu’il veut obtenir et attend qu’ils lui disent si c’est réalisable et comment.

Lire aussi

Quelles compétences ?

Curiosité, sociabilité, rigueur sont indispensables pour exercer ce métier. Mais savoir également travailler en équipe est important, ou prendre de la distance pour mettre de côté ses goûts lorsqu’ils diffèrent de ceux du client.

Fini l’architecte et ses maquettes en carton, bienvenue au professionnel créatif et à la pointe de la technologie. Si certains projets nécessitent de maîtriser obligatoirement les logiciels BIM (Building Information Modeling) de calcul et de simulation, les plus utilisés sont les logiciels 3D.

Lire aussi

Quelles formations ?

Il existe 22 écoles d’architecture, dont 20 – les ENSA (écoles nationales supérieures d’architecture) – qui dépendent du ministère de la Culture (six en Île-de-France et 14 en régions). Les deux autres sont l’INSA (Institut national supérieur des sciences appliquées), et l’ESA (École spéciale d’architecture).

À bac+5. Cinq ans d’études sont nécessaires pour obtenir le DE (diplôme d’État) d’architecte. Une sixième année délivre l’habilitation à l’exercice de la maîtrise d’oeuvre en son nom propre (HMONP) – ce qui autorise l’architecte à signer ses bâtiments et à en être légalement responsable. Il pourra alors devenir associé d’une agence ou ouvrir la sienne.

Lire aussi

Pensez au métier de paysagiste, dispensé dans cinq écoles : l’ESAJ (École supérieure d’architecture des jardins et des paysages), l’ENSP (École nationale supérieure de paysage), les ENSAP (Écoles nationales supérieures d’architecture et de paysage) à Bordeaux et Lille, et l’ENSNP (École nationale supérieure de la nature et du paysage).

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !