Réorientation et Parcoursup : l’Etudiant répond à vos questions

Par Thibaut Cojean, publié le 25 Février 2021

VIDÉO. Chaque année, les étudiants en réorientation sont plusieurs dizaines de milliers à utiliser la plateforme Parcoursup pour intégrer une nouvelle formation en première année. Ils font face à beaucoup d'interrogations auxquelles nous avons répondu le temps d'un Facebook live en compagnie de Géraldine Ludger, chargée d’orientation et d’insertion professionnelle à l’université de Paris.

Parcoursup n’est pas que l’affaire des lycéens. Chaque année, un candidat sur quatre est un étudiant en réorientation. Malgré quelques petites différences, le fonctionnement de la plateforme reste globalement le même pour les lycéens et les étudiants. Toutefois, engager une démarche de réorientation demande de la préparation et de la réflexion. Géraldine Ludger, chargée d’orientation et d’insertion professionnelle à l’université de Paris, a répondu à vos questions.

Lire aussi

Est-ce grave de se réorienter ?

Il faut dédramatiser la réorientation. Le fait de se poser des questions et de changer de parcours, surtout en début de formation, c’est quelque chose qui est normal et qui permet de rebondir vers un nouveau projet ou vers un projet qui a été affiné.

Par quoi commencer quand on souhaite changer de voie ?

Quand on parle de l’orientation, on voit souvent le côté "candidatures". Mais avant cette étape importante, il y a celle de l’information. Informations sur soi : "qu’est-ce que j’ai envie de sais faire ?", "qu’est-ce que je suis capable de faire ?", "où en suis-je suis dans mes compétences, dans mes acquisitions ?" Puis informations sur ce qui nous entoure, sur ce qui existe et ce qu’on ne connait pas encore.

Une fois qu’on a repéré une formation qui nous plaît, les meilleures personnes qui peuvent nous renseigner sont des professionnels de l’orientation en ce qui concerne les démarches (SUIO, CIO), mais aussi les personnes qui ont construit les formations, qui connaissent les profils des candidats qu’ils vont accueillir et des étudiants qui vont réussir. C’est un temps qui est nécessaire pour aller vers une formation qui correspond à ce qu’on recherche et à ce qu’on attend.

Peut-on se réorienter au sein de son établissement ?

Oui. Dans ce cas, la première chose à faire est de contacter le responsable de la formation pour avoir des informations et savoir si son profil correspond. Ensuite, il faut s’inscrire ou candidater sur Parcoursup.

Les nouveaux bacheliers sont-ils prioritaires par rapport aux étudiants en réorientation ?

D’une manière générale, il n’y a pas de mise en concurrence : tout le monde part sur un pied d’égalité concernant l’étude des dossiers sur Parcoursup. Pour certaines formations, il peut toutefois y avoir des priorités données aux néo-bacheliers. Ces critères sont identifiés dans la fiche formation.

Lire aussi

Est-ce possible de se réorienter dans un secteur très différent ?

Tout est possible, à condition de savoir quelles lacunes on est prêt à combler, et comment. Par exemple, si après un bac L et des études littéraires on veut se réorienter dans l’informatique, cela fait certainement un moment que l'on n’a pas fait de maths ou de matières scientifiques. Est-ce qu’on est prêt à s’engager à faire des remises à niveau la première année ? Autre solution, l’autonomie : prendre des cours de maths et d’informatique pendant quelques mois avant de rejoindre une nouvelle formation.

Après deux ans de DUT, est-ce préférable de reprendre une licence à zéro ou de demander à entrer à directement en deuxième année ?

S’il n’y a pas de lien direct avec la discipline, il peut être compliqué d’accéder directement à une L2. Pour s’en assurer, il vaut mieux prendre contact avec un responsable de formation avant de poser sa candidature pour avoir les meilleurs conseils. Ce sont des considérations pédagogiques : il ne s’agit pas uniquement d’accueillir des étudiants, mais il faut aussi leur donner les chances de réussir.

Même si je ne poursuis pas en L2, est-ce qu’il vaut mieux valider sa première année ou l’arrêter pour prendre le temps de se remettre à niveau ?

C’est très difficile de répondre à cette question. L’orientation, c’est beaucoup de travail individuel et un choix personnel. Il n’y a pas de réponse globale. L’important est d’être à l’aise avec la décision qu’on prend et de pouvoir expliquer ses choix. En tout cas, ne pas valider sa première année n’aura pas d’impact sur la candidature.

Lire aussi

Je souhaite postuler à nouveau dans une formation qui m’a refusé(e) l’année dernière. Comment augmenter mes chances d’être pris ?

Il faut pouvoir montrer qu’on a confirmé son premier choix, par exemple en continuant à s’informer auprès de professeurs ou d’étudiants sur les débouchés ou la formation, en rejoignant une association ou en suivant des cours de remise à niveau ou des Mooc (cours en ligne, NDLR). On peut aussi montrer son dossier à un responsable de formation pour recueillir des conseils sur ce qui risque de coincer ou ce qui peut alimenter sa candidature. Enfin, il ne faut pas hésiter à élargir ses choix pour savoir quelles autres voies peuvent mener au même projet.

Dans le cadre d’une réorientation, quelles notes sont prises en compte sur Parcoursup ?

Dans le supérieur, on est autonome, c’est donc aux candidats de rentrer leurs notes du premier semestre sur la plateforme. Les notes du lycée et du bac sont aussi prises en compte via la fiche Avenir de l’année précédente. Il faut bien vérifier qu’elles ont été récupérées avec le dossier.

À quoi sert la fiche de réorientation ?

Elle a une importance pour l’étudiant lui-même ! Elle est validée par un service tiers, comme un CIO, et montre la démarche que l’étudiant a entrepris pour bénéficier d’un accompagnement. En termes de posture, ça lui permet de se sentir acteur de son parcours et de son choix.

Ensuite, dans l’examen des dossiers, l’utilité de cette fiche est laissée aux choix des enseignants. On espère qu’à profil égal, un étudiant qui a renseigné sa fiche aura de meilleures chances qu’un étudiant qui ne l’a pas fait.

Articles les plus lus

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road