1. Parcoursup : mode d'emploi pour les étudiants en réorientation
Coaching

Parcoursup : mode d'emploi pour les étudiants en réorientation

Envoyer cet article à un ami
En 2018, plus de 120.000 étudiants en réorientation avaient émis au moins un voeu sur Parcoursup. // © plainpicture/Thomas Günther
En 2018, plus de 120.000 étudiants en réorientation avaient émis au moins un voeu sur Parcoursup. // © plainpicture/Thomas Günther

Les élèves de terminale ne sont pas les seuls concernés par Parcoursup. Si vous êtes étudiant et que vous souhaitez vous réorienter à la rentrée 2019, vous devez obligatoirement passer par la plate-forme d’admission postbac.

Cette fois, c’est décidé, vous changez de voie ! Pour ce faire, vous pourriez vous réorienter dès le second semestre mais vous préférez attendre la rentrée. Vous allez donc devoir passer par une étape obligatoire : celle de Parcoursup. Rédaction du dossier, envoi des vœux, attente des propositions, inscription… Il faut tout reprendre à zéro, ou presque. Voici un aperçu de ce qui vous attend à partir du 22 janvier.

Lire aussi : Déçu(e) par la fac ? Il est encore temps de vous réorienter !

Parcoursup : ce n'est pas automatique

Si vous êtes bachelier non scolarisé ou étudiant et que vous souhaitez intégrer un nouveau cursus postbac, vous ne pourrez pas déroger à la règle. Seuls les étudiants redoublants ne doivent pas repasser par la case Parcoursup.

Avant de vous lancer dans la procédure, renseignez-vous auprès de votre responsable de formation ou du service administratif. Surtout si vous souhaitez intégrer une filière proposée par votre établissement actuel. Par exemple, passer d’une licence de lettres à une licence d’histoire au sein de la même université. Une admission directe est souvent possible.

Même mail, même fiche Avenir, mais un autre code

Même si vous devez retourner sur la plate-forme, vous allez gagner un peu de temps. Notamment si vous avez envoyé votre dossier sur Parcoursup en 2018.

En effet, vous pouvez utiliser la même adresse mail que l’année dernière. Vérifiez cependant que cette adresse soit encore valide. Le logiciel devrait ainsi retrouver toutes vos informations personnelles : état civil, numéro de téléphone, scolarité, bac… Prenez le temps de tout relire et de corriger si besoin.

Seul votre numéro de dossier, nécessaire pour vous connecter sur Parcoursup, ne sera pas le même que l’an passé. Ce nouveau code vous sera transmis directement lors de votre connexion sur la plate-forme.

Lire aussi : Parcoursup : la fiche Avenir, une somme d’infos

Ensuite, la procédure reste la même : entrer vos vœux, écrire vos lettres de projet motivé, remplir votre CV… Comme pour les lycéens, votre fiche Avenir sera prise en compte dans l’analyse de votre dossier. Les notes de première et de terminale ainsi que les appréciations de vos anciens professeurs seront toujours accessibles. En revanche, l’avis du chef d’établissement ne sera pas consultable puisqu’il s’agit d’un positionnement sur vos vœux 2018.

Une fiche de suivi pour expliquer votre parcours

Votre dossier sera examiné comme celui de n’importe quel autre candidat. Comment vous démarquer ?

Si vous le souhaitez, une fiche de suivi est mise à votre disposition sur Parcoursup. Cette attestation permet aux étudiants en réorientation ou aux bacheliers non scolarisés de faire valoir leurs démarches en vue de cette reprise d’études.

La fiche est complétée par les structures d’orientation qui vous ont accompagné dans votre projet telles que le SCUIO (service commun universitaire d’information et d’orientation) de votre établissement, le CIO (centre d’information et d’orientation), les missions locales, les cités des métiers ou encore les centres d’information et de documentation.

Cette attestation n’est pas obligatoire mais peut permettre d’expliquer votre parcours plus facilement. Les étudiants qui ne souhaitent pas l’utiliser ne seront pas pénalisés.

Montrez vos centres d'intérêt

Sur Parcoursup, vous devez également remplir votre CV. En plus de votre scolarité et de vos compétences personnelles en langues ou en informatique, vous pouvez également y développer vos activités et centres d’intérêt. Une rubrique qui peut être un vrai plus notamment si vous faites partie d’une association, si vous vous êtes engagé dans un service civique ou dans l’armée, si vous avez réalisé des stages professionnels…

"Certains élèves hésitent à préciser qu’ils font du foot, mais au contraire les pratiques sportives et culturelles sont valorisées. Cela donne des indications sur les valeurs et les qualités que vous possédez, affirme Estelle Demoisson, conseillère au centre d’orientation et d’insertion professionnelle à l’université de Grenoble. Même les petits jobs comme le baby-sitting peuvent être un plus."

Soignez vos lettres de motivation

Si vous estimez que vos bulletins scolaires ne sont pas à la hauteur, vous pouvez toujours miser sur vos lettres de motivation. "Les établissements y sont particulièrement attentifs lorsqu’il s’agit d’étudiants en réorientation", souligne la conseillère.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, Estelle Demoisson recommande de bien s’informer sur la formation visée. "Il faut se poser des questions. Ne pas simplement dire qu’on aime bien la formation mais se demander ce qui nous donne envie d’y aller, comme les matières enseignées."

Lire aussi : Parcoursup : comment remplir votre "projet de formation motivé" ?

Un conseil également valable pour évoquer ses qualités. "La lettre de motivation sert à parler de soi, elle doit donc être personnalisée. Ne dites pas que vous êtes dynamique et motivé, mais cherchez les qualités qui peuvent vous faire gagner des points par rapport à un autre élève."

La lettre de motivation est aussi l’occasion de montrer que vous êtes actif dans vos démarches d’orientation. "Si vous avez participé aux portes ouvertes ou à des salons par exemple, mentionnez-le. Mais ne mentez pas !"

Vous l’aurez compris, votre réorientation doit être mise en valeur. À vous de trouver les bons arguments.

S.O.S. Parcoursup : le livre pour tout savoir
S.O.S. Parcoursup est le livre indispensable pour utiliser la plateforme en toute sérénité et éviter les erreurs… Quelle stratégie adopter ? À combien de formations puis-je postuler ? Que sont les fameux « attendus » ? Comment agir quand les premières réponses positives ou négatives tombent ? Comment gérer les vœux en attente ? Bruno Magliulo répond à toutes les questions que se posent élèves et parents ! Découvrez ce livre ici !