1. Supérieur
  2. Les études par région
  3. Vie étudiante : les infos à connaître sur la région Occitanie
En bref

Vie étudiante : les infos à connaître sur la région Occitanie

Envoyer cet article à un ami
L'Occitanie est une des régions les plus attractives pour les étudiants. // © Adobe Stock/Albachiaraa
L'Occitanie est une des régions les plus attractives pour les étudiants. // © Adobe Stock/Albachiaraa

La région Occitanie regroupe deux des plus grandes académies de France : Montpellier et Toulouse. Si vous comptez vous y installer (et plus si affinités), voici ce que vous devez savoir.

L’Etudiant a sélectionné quelques initiatives de la région à destination des 18–25 ans. Logement, transport, aides financières, santé… Suivez le guide.

Chiffres clés de la région Occitanie :
250.000 étudiants inscrits dans la région.
Près de 35.000 apprentis.
– L’Occitanie compte cinq universités publiques : Université fédérale Toulouse-Midi-Pyrénées (31), Université de Nîmes (33), Université de Montpellier (34), Université Paul Valéry à Montpellier (34) et Université de Perpignan (66).
L’Institut Catholique de Toulouse regroupe cinq facultés, dix écoles et instituts ainsi qu’une unité de recherche. L’université privée compte plus de 3.500 étudiants.
– La région Occitanie compte 21 grandes écoles affiliées à la Conférence des Grandes Écoles (CGE) : 15 écoles d’ingénieurs, 2 écoles de commerce, 1 école d’architecture, 1 école d’agronomie, 1 école de vétérinaire et 1 Institut d’études politiques (IEP).

Transport et logement

Carte LibertiO’ Jeunes – Pour 15 € par an, elle permet aux moins de 26 ans de bénéficier de 50% de réduction sur tous les trajets TER et cars dans la région. www.ter.sncf.com.

Transport en commun – Des abonnements à tarif réduit sont proposés aux étudiants de moins de 26 ans pour circuler sur les réseaux de métro, tramway et bus de Montpellier (www.montpelyeah.com) et Toulouse (www.tisseo.fr).

Instal’Toit – Un prêt de 100 € à 500 € (en fonction des revenus), cumulable avec l’avance Loca-pass, proposé par la municipalité de Toulouse pour couvrir les premières dépenses d’installation (caution, premier loyer, assurance habitation, ouverture des compteurs, achat de mobilier…).

Bourses et aides

Mobilité internationale
– Pour un séjour d’étude ou un stage de 6 à 36 semaines, une aide de 75 € par semaine est proposée aux boursiers. Elle n’est pas cumulable avec la bourse Erasmus + mais peut l’être avec l’Aide à la mobilité internationale (AMI) ou encore l’aide au départ.
– Pour un séjour de 1,5 à 9 mois, les étudiants inscrits dans une formation supérieure de la région peuvent bénéficier d’une bourse dont le montant varie en fonction de la destination : 300 € par mois pour un séjour hors Europe ; 250 € par mois en Europe pour les étudiants qui ne bénéficient pas de la bourse Erasmus + ; 150 € par mois en Europe pour les bénéficiaires de la bourse Erasmus +.

Lire aussi : Erasmus+ : ce qu'il faut savoir sur la mobilité hybride

Santé

Pass Mutuel Étudiant – Une aide de 100 € par année universitaire pour les étudiants boursiers non éligibles à la CMU (Couverture maladie universelle complémentaire) ou à l’ACS (Aide au paiement d’une complémentaire santé). Aucune avance de frais n’est réclamée.

Vie étudiante

La Carte Jeune RégionDélivrée aux lycéens et aux apprentis de moins de 30 ans, elle donne accès à une série d’aides : restauration, transport, hébergement, permis de conduire, licence sportive, gratuité du premier équipement professionnel, achat de livres, acquisition d’un premier ordinateur portable…

Pour obtenir plus de renseignements et souscrire à toutes ces aides, rendez-vous sur le site de la région pour la jeunesse.

Les "plus" de la région :
Toulouse et Montpellier font partie des grandes villes étudiantes françaises les plus attractives. Elles occupent régulièrement des places de choix dans le classement annuel des villes établi par L'Étudiant. Le critère de l'ensoleillement leur est évidemment favorable, mais la qualité du cadre de vie et de l'accès à l'emploi leur font également gagner des points.