1. Le VIH

Le VIH

Envoyer cet article à un ami

Herpès génital, syphilis, hépatite B, sida... Le prix à payer est toujours trop fort quand on a des rapports sexuels sans protection.

Le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) est le virus responsable du sida (syndrome d'immunodéficience acquise). Avant que la maladie ne se déclare, le porteur du VIH, séropositif, peut vivre plusieurs années sans montrer de symptômes. Les premiers et principaux signes de l'infection sont une grande fatigue, une perte de poids importante, des ganglions enflés, de la diarrhée, de la fièvre... Par la suite, la baisse des défenses immunitaires engendre des maladies inhabituelles, comme la pneumonie, la tuberculose, la toxoplasmose, etc. Le VIH se transmet par le sperme, les sécrétions vaginales et le sang.
Le dépistage s'effectue par analyse sanguine. Pour que le test soit valide, il faut attendre trois mois après un comportement à risque pour le passer. Il est possible d'en effectuer un quinze jours après l'accident, mais son résultat est moins fiable. Vous pouvez vous rendre dans un laboratoire ou un CDAG (centre de dépistage anonyme et gratuit).
On ne guérit pas du sida. Mais des soins et des antirétroviraux peuvent prévenir et contrôler les infections qui en résultent.


VIH : quarante-huit heures pour réagir

Vous avez eu un rapport à risque - par voie sexuelle ou sanguine - et vous avez peur d'avoir été infecté ? Vous disposez alors de quarante-huit heures pour réagir. Téléphonez immédiatement à Sida Info Service (0800.840.800 24h/24, appel gratuit) pour connaître le centre de dépistage anonyme et gratuit le plus proche de chez vous. Allez-y directement ou, à défaut, aux urgences d'un hôpital. Un médecin vous posera quelques questions pour en savoir plus et, le cas échéant, vous prescrira immédiatement un traitement très lourd. Attention, sachez que cette multithérapie n'empêchera pas à coup sûr la contamination du VIH.

 

Virginie Bertereau
Sommaire du dossier
Retour au dossier L'herpès génital La syphilis Les chlamydioses Les human papillomavirus Le VIH L'hépatite B L'avis de l'expert : Bernard Blasco, gynécologue-obstétricien à Courbevoie (92)