Le sport à l'université, essentiel pendant ses études

Par Simon Mauvieux, publié le 30 Septembre 2022
5 min

C’est une évidence qu’il est toujours bon de rappeler : le sport fait du bien, beaucoup de bien. S’il n’est pas facile de s’y retrouver dans toutes les offres à l'université, L'Etudiant fait le point pour vous aider à pratiquer un sport pendant vos études.

"Globalement, la pratique d’une activité sportive régulière a des bénéfices sur la santé physique, mentale, mais aussi sur la santé sociale, c’est-à-dire la création de liens sociaux", explique Maël Dec, chargé d’études à l’Observatoire national de l'activité physique et de la sédentarité (Onaps).

Des freins à la pratique du sport pour les étudiants

Une enquête de l’Onaps et de l’Association nationale des étudiants en sciences et techniques des activités physiques et sportives (Anestaps) sur la place des activités physiques au sein des universités, publiée en septembre 2022, révèle pourtant les nombreux freins à l’accès au sport pour les étudiants : sédentarité accrue à cause des cours à distance, manque d’information sur les services sportifs proposés par les universités et pénurie de places et d’infrastructures.

Surtout, les étudiants manquent de temps pour pratiquer un sport. Mais des solutions existent et il serait dommage de passer à côté.

Lire aussi

Des services universitaire dédiés à une pratique sportive abordable pour les étudiants

Football, volley, basket, badminton, sport de combat, etc., les services universitaires des activités physiques et sportives (Suaps) proposent une multitude de sports collectifs ou individuels au sein de toutes les universités de France.

L’inscription se fait en général au début de l’année auprès du Suaps de votre université et vous permet de suivre un, voire plusieurs cours de sport durant le semestre ou l’année, en plus d’accéder à une piscine ou à une salle de musculation. L’inscription coûte une trentaine d’euros mais des suppléments peuvent être ajoutés pour les activités libres comme la natation.

Pour vous inscrire, vous devrez être en possession d’un certificat médical de non-contre-indication à la pratique sportive. Votre médecin ou le service de santé de votre université peut vous le fournir.

Lire aussi

Des séances de sport contre des crédits ECTS

Certains cursus universitaires permettent même d'avoir des crédits ECTS grâce à une activité physique dans votre semestre. Pour cela, vérifiez auprès de votre programme s’il est possible d’y intégrer une option sport. Pour obtenir les crédits, il vous faudra effectuer dix séances du même sport dans un semestre.

Certains Crous proposent aussi des activités physiques. À Grenoble, il offre des entraînements de musculation ou des sorties escalade, raquettes ou ski de fond.

Se lancer dans la compétition avec l’association sportive

Bien connue des collégiens et des lycéens, chaque université possède aussi sa propre association sportive (AS). Elle vous permet de pratiquer un sport collectif ou individuel et de porter les couleurs de votre université lors de compétitions départementales, régionales, nationales et même internationales !

Pour cela, une licence à la Fédération française du sport universitaire (FFSU) est nécessaire : elle ne coûte que 15 euros. Rapprochez-vous de l’AS de votre fac pour y adhérer, avec le formulaire d’inscription, votre carte étudiante et un certificat médical. C’est l’occasion de faire des rencontres en s’impliquant dans un sport et de le pratiquer en compétition.

Lire aussi

Le Pass'Sport, 50 euros pour s’inscrire en club

Pour les étudiants boursiers, ainsi que ceux en situation de handicap, il est possible de bénéficier du Pass'Sport, un chèque de 50 euros permettant de payer les frais d’inscription dans un club de sport affilié. D'après la carte des clubs partenaires disponible sur le site internet du ministère des Sports, il en existe plus de 60.000 en France.

Lire aussi

Enfin, si les salles de sport privées peuvent coûter cher, il faut savoir qu’elles proposent souvent des tarifs étudiants ou des abonnements moins chers en heure creuse. Bien qu'il ne soit pas toujours facile de conjuguer ses études et le sport, en plus parfois d’un travail étudiant, la salle peut être une solution idéale : il n’y a pas d’heures fixes, vous pouvez y aller en fonction de votre emploi du temps.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une engagement et vie associative

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !