Ingénieuses 2020 : une étudiante de l'UTT remporte le prix de l'élève-ingénieure France

Par Clément Rocher, publié le 07 Octobre 2020
5 min

VOUS FAITES L'ACTU. Maud est étudiante en génie mécanique à l’UTT. Elle a obtenu le prix de l’élève-ingénieure France pour son engagement associatif lors de la cérémonie Ingénieuses 2020.

Maud est étudiante en génie mécanique à l’UTT (Université de technologie de Troyes) et a remporté le prix de l’élève-ingénieure France à l’occasion de la cérémonie Ingénieuses 2020, organisée (à distance cette année) par la Conférence des directeurs des écoles françaises d’ingénieurs (Cdefi). Cette jeune femme est à l’initiative du club Futur au féminin au sein de son établissement.

Promouvoir les sciences auprès des lycéennes

Créé en 2019, le club Futur au féminin vise à promouvoir les sciences et l’ingénierie auprès des lycéennes de la région troyenne et à lutter pour l’égalité femmes-hommes. Plusieurs actions sont mises en place comme des déplacements de membres de l'association dans les lycées ou bien des invitations à venir à l'UTT pour découvrir les métiers de l’ingénierie par le biais d’activités ludiques et scientifiques avec les enseignantes-chercheuses de l’école.

Malheureusement, la crise sanitaire est venue changer la donne pour ce semestre, mais Maud ne compte pas faire l'impasse sur ses projets. "Nous avons aussi un projet de vidéo pour promouvoir les filières scientifiques avec uniquement des étudiantes de l’école."

"C’était un énorme bond de joie quand j’ai appris que j’avais gagné. C’est un aboutissement de tout mon travail. L’UTT était vraiment très contente pour moi", affirme l'étudiante.

Lire aussi

Un manque de filles dans l'ingénierie

Cette récompense apporte une nouvelle visibilité au club et donnera peut-être envie à de nouveaux étudiants de prendre le relais après le départ de Maud de l’école une fois diplômée. "Nous sommes une quinzaine d’étudiants, beaucoup d’entre eux sont en plein milieu de leur cursus et très motivés. Si le club ne perdure pas, c’est qu’il n’a pas vocation à exister."

L’UTT compte environ 22% de filles au sein de son établissement alors que la moyenne est autour de 27% dans les écoles d’ingénieurs. Le club est né du manque manifeste de parité des genres dans l'école. Mais pas seulement. Maud reconnaît qu’elle a subi par le passé des remarques sexistes et désobligeantes en lien avec son parcours d’études.

Lire aussi

"L'ingénierie, c'est un mode de pensée"

Maud a rejoint l’UTT (Université de technologie de Troyes) directement à la suite du lycée. Après une prépa intégrée, elle s’est tournée vers une filière en génie mécanique.

Lors de son année de terminale, Maud a participé à une journée d’immersion afin de découvrir le milieu de l’ingénierie et de rencontrer des femmes ingénieures. Une expérience qui l’a encouragée à suivre ces études.

"Avant, je n’avais pas conscience de ce que pouvait signifier le mot "ingénierie". Maintenant, pour moi, l’ingénierie rassemble l’innovation, la technologie et l’humain. C’est un mode de pensée."

Maud a réalisé l’année dernière une période de césure afin de concrétiser plusieurs projets, dont la réalisation du club Futur au féminin. La jeune femme s’est également rendue en Thaïlande et en Birmanie pour aller à la rencontre d'associations qui luttent pour le droit des femmes. Elle souhaite effectuer un nouveau voyage en Asie du Sud-Est et voudrait également se diriger vers le social et solidaire.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une vous faites l'actu

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !