1. Métiers
  2. Métiers - Portraits de pros
  3. Euroskills 2014 : la France médaillée d’argent à l’Euro des métiers

Euroskills 2014 : la France médaillée d’argent à l’Euro des métiers

Envoyer cet article à un ami

Deuxième sur 26 derrière l’Autriche : c’est la place décrochée par la France aux Euroskills, les Olympiades des métiers européennes, à Lille (59). Du 2 au 4 octobre 2014, près de 450 jeunes de moins de 25 ans – étudiants, apprentis ou salariés – ont ainsi défendu les couleurs de leur pays dans leur corps de métier. Parmi les médaillés de l’équipe de France, Adeline et Jérémy, deux candidats que nous avons suivis avant et pendant la compétition. Reportage.

Le candidat belge en réfrigération aux Euroskills 2014 de Lille // VBLe candidat belge en réfrigération aux Euroskills 2014 de Lille. // © Virginie Bertereau.

Sept médailles d'or, 3 médailles d'argent, 4 médailles de bronze et 5 médaillons d'excellence : tel est le glorieux palmarès des jeunes Français aux Euroskills 2014. Parmi eux, Adeline Pongérard, candidate en arts graphiques et prépresse, et Jérémy Lagarde, candidat en équipe en construction de routes. Tous deux ont décroché une belle médaille de bronze à l'issue de la compétition. Pour en arriver là, il leur a fallu du talent, de l'endurance et du sang-froid. Car entre le brouhaha des machines, le flot continu de visiteurs, le temps qui presse, etc., les conditions de travail n'étaient pas des plus faciles…

Des milliers de jeunes à la découverte des métiers

Au total, plus de 100.000 personnes se sont rendues à Lille-Grand Palais pendant les trois jours du concours. Dans la foule, de nombreux élèves venus avec leur professeur pour découvrir des métiers méconnus. "On apprend beaucoup de choses : comment peindre une porte, réparer une voiture. Mécanicien, c'est le métier que je voudrais faire", affirme Anthony, 14 ans, en 3e au collège Le Triolo à Villeneuve-d'Ascq (59). "Moi, j'aimerais bien devenir dépanneur informatique, explique Owen, 15 ans, son copain de classe. Notre prof nous a emmenés pendant notre heure de découverte professionnelle."

De nombreux Belges sont également venus en voisins. "Nous venons encourager notre candidat et donner à nos jeunes le goût du travail de frigoriste" , indique Paul, professeur de réfrigération à Bruxelles qui accompagne son groupe d'élèves en bac technique (équivalent de notre cycle terminal au lycée).

Adeline inspirée par les macarons

Ce vendredi 3 octobre, le deuxième jour de la compétition, les candidats ont même reçu la visite de Najat Vallaud-Belkacem. La ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche en a profité pour rappeler son plan d'action du gouvernement destiné à revaloriser l'alternance.

Adeline Pongérard, candidate française en arts graphiques et pré-presse, médaillée de bronze aux Euroskills 2014Adeline, la candidate française en arts graphiques et prépresse, au top de sa concentration pour son travail sur les macarons. // © VB

Pas de quoi déconcentrer Adeline. Bouchons dans les oreilles, la candidate française en arts graphiques et prépresse crée une brochure pour Pantoni, une maison fictive qui confectionne des macarons. Elle fait courir sa souris d'ordinateur, à la recherche du meilleur visuel. La veille, elle avait déjà conçu un logo, une carte de visite et une enveloppe après avoir réfléchi à une charte graphique en concertation avec la concurrente en webdesign.

À 17 heures, sa journée terminée, elle témoigne : "C'est dur, mais cela se passe bien. J'ai toujours un coup de stress en fin d'épreuve car le temps passe vite. Mais grâce à mon entraînement, j'ai toujours fini en avance jusqu'ici. Cela me permet de vérifier ce que j'ai fait, de consulter le barème pour savoir si j'ai réussi les plus grosses parties. Le thème des macarons m'a inspirée. C'est sympa, dans la tendance." À ce moment précis du concours, Adeline ne le sait pas encore mais elle finira 3e sur 12.

Jérémy, à la recherche du temps perdu

De son côté, Jérémy bat le pavé avec son marteau. Un par un, il pose les petits cubes de pierre dans le sable pour réaliser le parterre le plus régulier possible. Un travail qui requiert autant de force que de minutie. Thomas, son binôme, travaille sur une allée. La veille, une erreur de placement de pavé a fait prendre du retard à l'équipe. "À cause d'une asymétrie, nous avons perdu une heure. Nous avons dû recommencer une partie du travail", explique Jérémy.

Jérémy Lagarde, candidat français en construction de routes, médaillé de bronze aux Euroskills 2014 // VBPlus de temps à perdre pour Jérémy, le candidat français en construction de routes. // © VB.


Pour l'élève en bac pro travaux publics, ici, rien n'est pas pareil à l'entraînement. "Il y a beaucoup de monde, on ressent la pression des concurrents et on se la met nous-mêmes car on veut une médaille. On ne veut rien regretter, donc on se donne à 100 %. C'est difficile, mais si c'était à refaire, je suis sûr que je le referais", promet-il.

Les Olympiades, "une grande famille"

Aujourd'hui, les garçons, en sueur, mettent les bouchées doubles. Ils sont encouragés par les trois chefs d'équipe français – des ex-candidats – placés derrière les barrières. "Avant le début des Euroskills, nous avons participé à leur préparation physique et mentale, explique Caroline, médaillée d'or en coiffure aux Wordskills 2011 à Londres (où elle travaille depuis deux ans). Aujourd'hui, nous jouons le rôle de leurs nounous. Le matin, nous nous levons en même temps qu'eux, à 5h45, pour organiser le réveil musculaire, à 6 h. Pendant les épreuves, nous leur apportons du sucre, de l'eau, etc. Nous les aidons à régler les petits soucis. Le soir, nous débriefons avec eux et les délégués techniques. Nous partageons beaucoup notre expérience : on ne peut pas se rendre compte de ce que sont les Olympiades tant que l'on n'en a pas vécu. C'est une expérience inoubliable. Quand on a participé une fois, on veut rester dans cette grande famille."

La preuve : à peine médaillée, Adeline pense déjà à devenir coach ! Aux candidats futurs (les prochaines Wordskills auront notamment lieu en août 2015 à São Paulo, au Brésil), elle conseille : "Entraînez-vous, investissez-vous, profitez le moment venu : vous n'aurez pas la chance de participer aux Olympiades des métiers dix fois dans votre vie !"

Live Blog Euroskills 2014 : les meilleures images

Le palmarès de l'équipe de France aux Euroskills 2014
MÉDAILLES D'OR
- Taille de pierre : Geoffrey Bubendorff (originaire d'Alsace)
- Imprimerie : Damien Kootz (originaire du Centre)
- Peinture et décoration : Baptiste Gabiot (originaire de Bourgogne)
- Ébénisterie : François Hubert (originaire de Poitou-Charentes)
- Menuiserie : Clément Vicard (originaire du Rhône-Alpes)
- Service en salle : Jonathan Gabay (originaire d'Alsace)
- Technicien machine à bois : Sylvain Fabre (originaire de Midi--Pyrénées)

MÉDAILLES D'ARGENT
- DAO-Dessin industriel : Tony Fuhs (originaire du Languedoc-Roussillon)
- Installations électriques : Julien Seiller (originaire des Pays de la Loire)
- Couverture et bardage : Anthony Boiron (originaire d'Aquitaine)

MÉDAILLES DE BRONZE
- Fraisage : Jérémy Martini (originaire de Lorraine)
- Réfrigération technique : Kévin Fogelgesang (originaire du Languedoc‐Roussillon)
- Arts graphiques et prépresse : Adeline Pongérard (originaire de Bretagne)
- Construction de routes : Jérémy Lagarde et Thomas Boué (originaires du Midi‐Pyrénées)

MÉDAILLONS D'EXCELLENCE
- Plomberie et chauffage : Damien Collot (originaire du Midi‐Pyrénées)
- Plâtrerie et construction sèche : Julien Desmet et Emmanuel Larroque (originaires du Midi‐Pyrénées)
- Carrelage : Geoffroy Pira (originaire du Nord-Pas de Calais)
- Cuisine : Caroline Liénart (originaire du Nord-Pas de Calais)
- Art floral : Aurélie Ruetsch et Élodie Cardouat (originaires d'Alsace et d'Aquitaine)

À LIRE AUSSI

- Euroskills 2014 : 3 jeunes Français à suivre à l'Euro des métiers.

ÇA SE PASSE COMMENT UNE OLYMPIADE DES MÉTIERS ?
- En direct des 41es Olympiades (2011) : les photos des finales nationales
- Olympiades des métiers : comment participer ?

ANCIENS LAURÉATS : QUE SONT-ILS DEVENUS ?
- David Devel, médaillé de bronze en cuisine en 2005 : "Tous ceux qui ont participé ont vu leur vie professionnelle s’accélérer"
- Benoît Lagache, arrivé 4e en pâtisserie-confiserie en 2007 : "Le jury traque la moindre petite erreur"
- Angélique Frank, médaillée de bronze en coiffures en 2009 : "Les Olympiades restent la plus belle aventure de ma vie"
- Victor, ancien champion de France du service en salle : "Ce qui m’est arrivé après les Olympiades était inimaginable"