1. Palmarès des villes étudiantes 2018-2019 : 44 villes prêtes à vous séduire
Palmarès des villes étudiantes 2018-2019 : 44 villes prêtes à vous séduire
Publié le 04.09.2018

Formation, cadre de vie, accueil, transport, logement : pour réaliser notre classement nous avons passé en revue les atouts que les villes mettent en avant pour attirer les étudiants. Et, qu’elles soient grandes ou petites, toutes ont quelque chose à vous offrir.


Sur les bords de la Loire, le quai portuaire de la Fosse à Nantes se trouve en plein centre-ville. Ici, une vue sur le dôme de Notre-Dame-de-Bon-Port. // © Jean-Claude Moschetti/REA

Le palmarès 2018 sacre deux villes étudiantes ex æquo : Lyon et Toulouse. Un résultat confirmé par les avis de nos lecteurs étudiants lors de notre sondage : Lyon et Toulouse détiennent d’importants taux de recommandation (respectivement 97 % et 99 %) et font aussi partie des quatre villes jugées les plus "dynamiques".

Découvrez notre palmarès interactif des villes où il fait bon étudier

Les villes les plus recommandées par nos lecteurs

Ville

Taux de recommandation

Toulouse* 

99 %

Angers**

99 %

Strasbourg* 

98 %

Rennes* 

98 %

Nantes* 

98 %

Lille*

98 %

Lyon* 

97 %

Tours**

97 %

Clermont-Ferrand**

97 %

La Rochelle***

96 %

Montpellier* 

95 %

Dijon**

95 %

Grenoble*

94 %

Douai – Lens***

93 %

Bordeaux*

93 %

Caen**

90 %

Limoges***

89 %

Besançon**

89 %

Chambéry***

88 %

Arras***

88 %

Nancy*

88 %

Aix – Marseille*

85 %

Rouen*

84 %

Paris*

82 %

Saint-Étienne**

82 %

Poitiers**

82 %

Amiens**

81 %

Pau***

80 %

*Métropoles étudiantes : unités urbaines de plus de 40.000 étudiants. 

**Grandes villes étudiantes : unités urbaines de 20.000 à 40.000 étudiants.
***Villes étudiantes moyennes : unités urbaines de 8.000 à 20.000 étudiants.

Les métropoles les plus animées

Julien, étudiant en éco-gestion, apprécie "le dynamisme économique, culturel et social de Toulouse : de nombreuses événements et activités se tiennent dans la ville très régulièrement". Même constat pour Sébastien, étudiant à l’IDRAC, école de commerce, à Lyon : "Les opportunités de sorties et de rencontres sont nombreuses. Les étudiants font souvent partie d’une association politique, artistique ou sportive, rattachée ou non à l’établissement." Il s’est, quant à lui, engagé chez les Jeunes Européens, association militante pour une Europe fédérale.

"Nantes est toujours en mouvement, ouverte à l’innovation et à la créativité", constate pour sa part Maëlys, étudiante en classe préparatoire scientifique. La métropole occupe la deuxième place des villes "dynamiques" selon les étudiants sondés. "L’île de Nantes, ancienne friche industrielle, a été rénovée pour laisser place à des projets plus verts. Elle est aussi nommée 'quartier de la création'", indique la future ingénieure. Un environnement qui lui plaît.

Ambiance étudiante garantie

Qui dit ville étudiante dit "vie étudiante riche". Pour Mathilde, étudiante à Sciences po Rennes, "la ville est un puits de culture et de loisirs… Les événements culturels (festivals de musique, de cinéma…) ou politiques (meetings, conférences…) rythment son quotidien ! Les Champs-Libres, complexe culturel regroupant une bibliothèque, un espace dédié aux sciences et le musée de la Bretagne, en plein centre-ville, est un endroit idéal pour apprendre. Rennes est aussi connue pour sa 'rue de la soif' [rue Saint-Michel], avec ses bars et boîtes de nuit". Dans notre sondage en ligne, Rennes est en effet la mieux notée en moyenne pour la "bonne ambiance étudiante", suivie ensuite par Toulouse et Lille. 

Étudiant à Toulouse Business School, Hugo est conquis par le "charme naturel de la Ville rose, les berges de la Garonne et l’ambiance qui y règne. Chaque jour, au coucher du soleil, la place Saint-Pierre se transforme en un lieu festif et convivial où tous les jeunes étudiants se retrouvent, c’est génial !", s’exclame-t-il. 

À Lyon, Sébastien apprécie la place Bellecour, La Guillotière, la place des Terreaux : "Ce sont des lieux de rencontres où on peut se retrouver entre amis ou faire de nouvelles connaissances."

Paris, ville culturelle par excellence

L’offre culturelle d’une ville joue pour beaucoup dans son ambiance. Selon notre sondage, Paris obtient, sans surprise, les meilleurs avis sur cette thématique. Lucie, en classe prépa littéraire, apprécie l’atout de la capitale : "80 % de mes sorties sont culturelles. Le patrimoine est très riche. J’aime visiter les musées, aller au théâtre ou au cinéma. Tout est accessible finan­cièrement, car les musées sont gratuits pour les moins de 26 ans et il existe des tarifs réduits partout."


La Rochelle est appréciée pour son cadre de vie agréable. // © Franck Moreau/REA pour l'Etudiant

Lyon suit Paris parmi les villes les plus plébiscitées pour leurs actions culturelles. Elle compte un nombre important de monuments historiques et "propose une grande diversité d’événements culturels : théâtre, conférences, des musées de toutes sortes – le musée Miniature et Cinéma, le musée des Beaux-arts –, opéra, cinémas indépendants…", liste Sébastien. Il utilise le Pass Culture Étudiants, qui donne accès à trois spectacles et un film pour 18 €. La culture est aussi gastronomique à Lyon, mais aussi dans d’autres villes plus petites, comme Dijon. Guillaume, étudiant à Burgundy School of Business, à Dijon, témoigne : "La culture est davantage tournée vers le terroir : il existe une route des vins, et la Cité internationale de la gastronomie et du vin est en cours de construction…". Pour son dernier semestre, il a d’ailleurs choisi une spécialité : business du vin !

Reconnue aussi pour son aspect culturel, Nantes à la troisième place de notre classement, ne cesse d’émerveiller Maëlys. Et la jeune femme d’énumérer : "la Journée de l’archéologie, le château des ducs de Bretagne, le passage Pommeraye, le Lieu Unique dans les anciens locaux de la biscuiterie LU, la compagnie des spectacles de rue Les Machines de l’île…" Il y en a pour tous les goûts.

Saint-Étienne, Dijon… : 
l’attrait des villes à petits prix

Les villes les plus adaptées au budget étudiant selon notre sondage ne sont pas des métropoles. Saint-Étienne, Brest, Limoges, Poitiers, ou encore Clermont-Ferrand, obtiennent de bons scores du point de vue économique. "J’habitais à Gap. J’hésitais entre Grenoble et Marseille. J’ai choisi Saint-Étienne car le coût de la vie y est beaucoup moins élevé", confie Alexis, étudiant ingénieur à l’ENISE. Il paie 250 € par mois pour une chambre dans une colocation de 60 mètres carrés bien située, 150 € pour les courses, 90 € pour l’essence de sa voiture, 30 € pour les sorties. À Saint-Étienne, "pas besoin d’attendre l’happy hour pour dénicher une pinte de bière à 5 €" !

Côté logement, les étudiants sondés placent Dijon en tête de classement. "Dans le centre-ville, un studio d’environ 20 mètres carrés ne coûte pas plus de 400 €", constate Guillaume. Dijon est aussi dans le top 5 du palmarès au niveau de l’offre de logements.
À l’inverse, les métropoles ont de mauvais scores concernant le coût de la vie. Paris détient ainsi l’avant-dernière place du sondage sur ce critère. Le loyer moyen d’un studio est de 800 € dans la capitale, selon notre enquête. 

L’aspect financier est primordial pour que les étudiants se sentent bien sur leur lieu d’études. Pour Maëlys, Nantes est "idéale pour la vie étudiante car de nombreux commerces font attention aux étudiants et leur proposent des réductions. Les transports y sont également peu chers…" Des petits coups de pouce qui comptent pour beaucoup.

Il fait bon vivre à La Rochelle

Le cadre de vie est aussi un facteur de réussite pour les étudiants. La Rochelle est considérée par les étudiants qui se sont exprimés dans le cadre de notre sondage comme la ville la plus agréable à vivre. Pour Pierre, élève-ingénieur à l’EIGSI, l’atout de cette ville est "son environnement épanouissant. Elle est à taille humaine tout en étant très animée. Tout ce qui est nécessaire à un étudiant reste à proximité. Les services de bus et de vélo permettent de rejoindre les terrasses du Vieux-Port ou la guinguette La Belle du Gabut, un lieu parfait pour boire un verre entre potes en musique !" En sortant de son école, Pierre peut même admirer la vue qui donne sur la plage ! 

Lire aussi : Classement des villes étudiantes : pourquoi ils ont choisi d'y étudier

Décor similaire au Havre, où Sarah, étudiante sur le campus local de Sciences po, apprécie "le cadre de vie". "Être au bord de la mer, cela permet de décompresser et de pratiquer des activités sportives aquatiques", ajoute-t-elle. La localisation géographique est un avantage, comme pour Toulouse, qui est située à deux heures de route des Pyrénées, de la mer et de la frontière espagnole !

Grenoble, ville la plus sportive

Les étudiants y apprécient l’environnement : "Grenoble est entourée par la nature, il y a quelques parcs et surtout il est possible d’être très vite en montagne", décrit Baptiste, étudiant à Phelma (Grenoble INP). "Cela permet de faire des randonnées ou d’aller toutes les semaines au ski. Les grandes stations sont à une heure de route", précise-t-il. On peut aussi pratiquer d’autres sports de montagne : VTT, trail, escalade… Grenoble est ainsi considérée comme la ville la plus sportive selon notre sondage.

Apéros sur la plage à Toulon 

Certains étudiants privilégient le soleil du Sud à la grisaille du nord. C’est le cas de Marie, étudiante à SeaTech, à Toulon. La plage est à dix minutes en voiture ou trente minutes en vélo de son école d’ingénieurs et elle y organise "des goûters ou des apéros au bord de la mer après les cours". "Originaire de Nice, j’ai besoin d’avoir la mer et le soleil, c’est bon pour le moral !", dit-elle en souriant. Toulon est d’ailleurs la troisième ville de notre palmarès pour le critère de l’ensoleillement.

 La parole à nos lecteurs

Nouveauté cette année : l'Etudiant a mené sur son site Internet un grand sondage auprès de ses lecteurs. Ces derniers devaient évaluer la ville dont ils étaient étudiants sur huit critères : le dynamisme, le budget, l'ambiance, la qualité de la vie, le logement, la culture, les transports et la santé. Nous leur avons demandé s'ils recommandaient leur ville à de futurs étudiants. 
En tout, ce sont plus de 9.000 lecteurs qui ont répondu à nos questions. Vous retrouverez les résultats de ce sondage directement 
sur notre palmarès des villes en ligne sur letudiant.fr sur la fiche de chaque école, et vous pourrez aussi créer directement votre propre palmarès à partir de leurs réponses en sélectionnant les critères qui vous intéressent.

Pour aller plus loin, vous pouvez comparer avec le palmarès général des villes 2017-2018

Dossier réalisé par Delphine Dauvergne, Baptiste Legout, Morgane Taquet et Gheorghe Cerescu.