1. BTSA technico-commercial
Boîte à outils

BTSA technico-commercial

Envoyer cet article à un ami

Pour le BTSA technico-commercial, retrouvez en un clic le programme, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2015. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

OÙ SE FORMER au BTSA technico-commercial

Pour trouver votre futur établissement :
- consultez notre annuaire des formations
- pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

LES CHIFFRES CLÉS du BTSA technico-commercial

- Nombre d'établissements : environ 110

- Origine des admis en 2016 : 45,5 % bac pro, 24,2 % bac année antérieure, 11,2 % bac STAV, 10 % bac STI2D, 5,6 % bac S, 3,3 % bac ES

- Taux de réussite : 79,3 %

LE PROGRAMME du BTSA technico-commercial

1re et 2e années :

- Volume horaire hebdomadaire : français (1 h) ; documentation (0,5 h) ; langue vivante (2,75 h) ; éducation socioculturelle (1,5 h) ; éducation physique et sportive (1,5 h) ; mathématiques (1,25 h) ; informatique (0,75 h) ; sciences économiques, sociales et de gestion (1,5 h) ; gestion commerciale (7,5 h) ; gestion de l’entreprise et de l’environnement (1,5 h) ; non affecté (dont module d'initiative locale) (5,75 h) - atelier pluridisciplinaire (4,5 h)

- Volume horaire total : 1740 h

- Stage en entreprise : 12 à 16 semaines

Consulter le programme détaillé :

Le programme pédagogique national du BTSA technico-commercial (pdf).

LES DÉBOUCHÉS du BTSA technico-commercial

Cette formation peut être dispensée selon les établissements avec une ou plusieurs des spécialités suivantes : agrofournitures, animaux d'élevage et de compagnie, jardin et végétaux d'ornement, produits alimentaires et boissons, produits de la filière forêt bois, vins et spiritueux.

Le titulaire du BTSA technico-commercial travaille en amont ou en aval de la filière agricole. Il peut être recruté par des entreprises de production ou de distribution de produits agricoles. Sa double compétence lui permet d'envisager différents emplois. Il peut exercer les fonctions d'attaché commercial, de responsable de point de vente, de chef de rayon dans une grande surface ou de vendeur chez un grossiste, de représentant ou d'assistant dans une PME dans des domaines très variés tels que l'agrofourniture, l'horticulture, les produits forestiers, l'animalerie, les produits alimentaire et le vin.

- Exemples de métiers : attaché(e) commercial(e) - responsable d'un point de vente - chef de rayon de produits alimentaires - technico-commercial(le) en agroalimentaire - vendeur(euse)-conseil en jardinerie - vendeur(euse)-conseil en animalerie - vendeur (euse)-conseil en matériel agricole

- Poursuite d'études : certificat de spécialisation technico-commercial, licence professionnelle (commerce et distribution, commercialisation des produits alimentaires, management des activités commerciales, commercialisation à l'international des produits issus des agroressources, commercialisation de produits et services...)

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.