1. DUT génie civil, construction durable (GCCD)

DUT génie civil, construction durable (GCCD)

Envoyer cet article à un ami

Vingt-quatre spécialités de DUT (diplôme universitaire de technologie) coexistent, certaines comportant plusieurs options. Pour mieux connaître chacune d’elles, consultez nos fiches : pour chaque spécialité et option, elles précisent le nombre d'IUT qui les proposent, les bacs les plus représentés dans chaque filière (1), les effectifs et les taux de réussite (2), le programme des enseignements et leur volume horaire, les débouchés professionnels et poursuites d'études possibles.(1) Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) – Effectifs dans les IUT 2013-2014 (novembre 2014).(2) Source : DEPP - Repères et références statistiques - édition 2015.

Où se former au DUT génie civil, construction durable

Cette formation est dispensée dans vingt-six départements d'IUT parmi lesquels onze la proposent en apprentissage, un en année spéciale et quatre en rentrée décalée.

Pour trouver votre futur établissement :
fleche-rouge consultez notre annuaire des formations.
fleche-rouge pour une formation en alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation), consultez notre annuaire de l'alternance.


Les chiffres clés du DUT génie civil, construction durable
 

- Origine des admis : 66,2 % de bac S, 31 % de bac technologique, 2 % de bac pro

- Réussite en 2 ans : 63,7 %

- Effectifs 2014-2015 : 4 899

Le programme en DUT génie civil, construction durable

1re année

fleche-rouge Matériaux et technologie : langage graphique, gros œuvre en bâtiment, connaissance des matériaux, matériaux granulaires, réseaux de fluides, bases de la topographie. Volume horaire : 180 h au 1er semestre.

fleche-rouge Environnement professionnel : bases des opérations de construction, expression-communication, langue vivante, projet personnel et professionnel, méthodologie de travail universitaire. Volume horaire : 140 h au 1er semestre.

fleche-rouge Sciences et modélisation : bases de calcul des structures, contraintes dans les structures,  actions sur les structures, hydraulique, mathématiques. Volume horaire : 180 h au 1er semestre.

fleche-rouge Construction et ouvrages : confort acoustique et visuel, liants bétons et enrobés, gros œuvre et second œuvre, ouvrages de travaux publics, topographie appliquée au projet. Volume horaire : 150 h au 2e semestre.

fleche-rouge Communication professionnelle : planification des travaux, expression-communication, langue vivante, informatique appliquée, projet personnel et professionnel. Volume horaire : 140 h au 2e semestre.

fleche-rouge Sciences et structures : déplacement dans les structures, bases du béton armé, construction métallique, électricité, énergétique, mathématiques. Volume horaire : 180 h au 2e semestre.

fleche-rouge Stage professionnel : 4 semaines minimum au 2e semestre.

fleche-rouge Volume horaire total de la 1re année : 970 h (cours magistraux, TD et TP) + 150 h (projet tutoré).

2e année

fleche-rouge Equipements et ouvrages : géotechnique, enveloppe et ventilation, maîtrise de l'énergie, projets de bâtiments et de travaux publics. Volume horaire : 180 h au 3e semestre.

fleche-rouge Management de projet : préparation des travaux, gestion des chantiers, expression-communication, langue vivante, projet personnel et professionnel, étude de cas. Volume horaire : 170 h au 3e semestre.

fleche-rouge Matériaux et structures : structures hyperstatiques, béton armé pour le technicien, construction bois, mathématiques. Volume horaire : 120 h au 3e semestre.

fleche-rouge Renforcements professionnels* : gestion de l'entreprise et législation, systèmes énergétiques, modélisation des structures, langue vivante. Volume horaire : 120 h au 4e semestre.

fleche-rouge Construction durable* : management et maîtrise d'œuvre, approche des projets de construction, construction et maîtrise d'œuvre, construction durable. Volume horaire : 120 h au 4e semestre.

* Modules complémentaires proposés à l'étudiant dans le cadre de l'adaptation de son parcours à son projet personnel et professionnel. Chaque IUT peut proposer d'autres modules complémentaires en fonction des spécificités locales.

fleche-rouge Projet de fin d'études et communication de projet  : 120 h au 4e semestre.

fleche-rouge Stage professionnel : 6 semaines minimum au 4e semestre.

fleche-rouge Volume horaire total de la 2e année : 830 h (cours magistraux, TD et TP) + 150 h (projet tutoré).

Consulter le programme détaillé :
Le programme pédagogique national du DUT génie civil, construction durable (pdf).

Les débouchés et poursuites d'études du DUT génie civil, construction durable

Le DUT génie civil, construction durable a pour objectif de former des techniciens supérieurs dont les compétences couvrent l'ensemble des techniques de construction. Les secteurs concernés sont le bâtiment (immeubles, travaux de réhabilitation, gros œuvre et second œuvre...), les travaux publics (infrastructures routières et ferroviaires, ouvrages portuaires et fluviaux...), le génie civil (infrastructures urbaines telles que les stades, ouvrages liés à l'énergie de type barrages, éoliennes...), l'équipement du bâtiment (systèmes de chauffage et de climatisation, domotique...).
Ces techniciens supérieurs exercent souvent sous la responsabilité d'un ingénieur. Ils interviennent au niveau de la maîtrise d'ouvrage (programmation des travaux), de la maîtrise d'œuvre (bureaux d'études) ou des travaux (entreprises de construction).

fleche-rouge Exemples de métiers : projeteur(euse) en bureau d'études, économiste de la construction, métreur(euse) bâtiment ou travaux publics, conducteur(trice) de travaux.

Consulter nos fiches métiers : secteur bâtiment et travaux publics.

fleche-rouge Poursuites d'études : licences professionnelles (métiers du BTP : génie civil et construction ; travaux publics ; bâtiment et construction ; aménagement paysager : conception, gestion, entretien...), classe prépa ATS, écoles d'ingénieurs sur concours, L3 sciences pour l'ingénieur sur dossier.

Bien choisir son BTS ou son DUTPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.