1. Le top 10 des écoles de graphisme préférées des pros
Bancs d’essai

Le top 10 des écoles de graphisme préférées des pros

Envoyer cet article à un ami
L’École Estienne, première de notre palmarès en graphisme, forme à l’impression  et aux métiers du livre. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l’Etudiant
L’École Estienne, première de notre palmarès en graphisme, forme à l’impression et aux métiers du livre. // © Marie-Pierre Dieterlé pour l’Etudiant

Quelle est la meilleure école de graphisme ? Et quelle est l’origine des recrutés en 2016 ? Nous avons posé ces deux questions à 30 employeurs issus d’agences, d’entreprises et de studios réputés dans cette spécialité.

Ce sont deux vieilles dames qui remportent ce challenge. L'École Estienne, 128 ans, est largement en tête du classement. Elle est suivie, 38 points plus loin, par l'ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs ou les "Arts-Déco") qui a fêté ses 250 ans en 2016. Leurs points forts selon les professionnels sont : leur expérience, leur sens de la tradition et leur esprit de corps, particulièrement utile au moment de chercher un emploi. "En cinq ans, les étudiants ont tout le temps de réfléchir aux concepts artistiques et de développer leur créativité, ce qu'ils ne pourront certainement pas faire une fois en poste", prévient Bénédicte Beaujouan, directrice artiste au Livre de poche.

"Estienne est réputée pour l'impression et les métiers du livre. Les promotions réduites à quelques dizaines d'élèves constituent l'un de ses atouts", confie Mathias Rabiot de Graphéine. L'ENSAD ne manque pas non plus d'arguments. "L'école compte un laboratoire de recherche et pas moins de 18 ateliers techniques : animation, photographie, sérigraphie, vidéo, etc.", énumère Jean-Luc Lemaire, directeur artistique chez ABM Studio.

Penninghen prend la troisième place du classement. Tout comme les architectes d'intérieur (qui la classent aussi troisième dans leur spécialité), les graphistes aguerris sont charmés par le dessin des élèves de cette école. "Leur culture visuelle et leurs réalisations graphiques sont très au-dessus des autres formations", estime Dimitri Guerassimov, directeur de la création de l'agence Marcel.

Gobelins, l'École de l'image, surtout connue en cinéma d'animation, est notamment citée pour son Bachelor designer et développeur interactif. "Les diplômés des Gobelins sont des créatifs au sens large, des touche-à-tout qui s'adaptent facilement aux différents formats et univers. Affiche, charte graphique, identité visuelle, interface mobile : ils savent quasiment tout faire", constate Damien Melich, directeur de création chez JCDecaux.

Lire aussi : Les écoles de graphisme au banc d'essai

Notre palmarès des écoles de graphisme

ÉcolesNombre de pointsNombre de citations "écoles préférées"Nombre de citations "origine des derniers recrutés"
ESAIG–École Estienne, Paris 242 65 10
ENSAD, Paris 204 51 2
ESAG–Penninghen, Paris 161 46 8
Gobelins, l'école de l'image, Paris 118 32 7
HEAR, Mulhouse, Strasbourg 80 22 4
ECV, Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux, Nantes, Lille 78 27 11
ENSAAMA – Olivier-de-Serres, Paris 76 25 5
ESAA–École Duperré, Paris 76 21 1
ESAD, Amiens 49 15 6
ESAD, Grenoble-Valence 42 12 1

Lire aussi : Écoles d'arts appliqués : le palmarès des pros

L'ECV multiplie les domaines de formation

Derrière les Gobelins, quatre écoles tiennent dans un mouchoir de poche : HEAR (Haute École des arts du Rhin, ex-École supérieure des arts décoratifs de Strasbourg), l'ECV, l'ENSAAMA – Olivier-de-Serres et l'ESAA-École Duperré.

HEAR, présente dans ce classement pour son cursus en communication graphique, forme aussi à la musique, à l'art contemporain et à la scénographie.

L'ECV est plébiscitée pour son dynamisme. "L'école s'internationalise, multiplie les campus [cinq au total] et les domaines de formation. Elle propose un cursus en typographie avec Jean-François Porchez, l'un des meilleurs typographes français", tient à préciser Mathieu Chévara, directeur de l'Atelier Marge Design. Elle doit aussi sa place au grand nombre de ses diplômés recrutés en 2016.

L'ENSAAMA – Olivier-de-Serres, qui se présente comme une école "formant aux multiples domaines du design et des métiers d'art", est septième grâce à son BTS et son DSAA design graphique.

L'École Duperré, l'une des meilleures écoles de mode, propose notamment un BTS design graphique et un DSAA images et éditorial. Notons que ce classement compte pas moins de trois écoles supérieures d'art : HEAR, les ESAD Amiens et Grenoble-Valence, qui délivrent toutes un diplôme du grade de master.

Les écoles étrangères les plus citées : 

- ECAL Lausanne (Suisse)
- Central Saint Martins, Londres (Grande-Bretagne)
- La Cambre, Bruxelles (Belgique)
- Gerrit Rietveld Academy, Amsterdam (Pays-bas)
- Head, Genève (Suisse)
- Royal College of Arts, Londres (Grande-Bretagne)
- School of Visual Arts, New York (États-unis)
- KABK, La Haye (Pays-Bas)
- Werkplaats Typografie, Agnietenplaats (Pays-bas)
- Reading university, Reading (Royaume-Unis)
- Rhode Island School of Design, Providence (États-unis)