Études de design et de graphisme : l’impact du numérique

Par Isabelle Fagotat, publié le 12 Novembre 2021
4 min

Ce n'est pas nouveau, le numérique prend de plus en plus d’importance dans les cursus de design et de graphisme. Outil de travail incontournable, il est aussi un support à part entière dans certains domaines comme le cinéma d’animation. Aperçu de ce qui vous attend.

Archicad, Autocad, Google SketchUp… Ces logiciels, Leelo, qui vient de valider son DNMADE design d’espace, s’en est fréquemment servie. "Les logiciels nous permettent de faire de la modélisation et de la mise en page. Le travail sur ordinateur a une place importante notamment dans les rendus finaux même si les professeurs restent très attachés au travail à la main, aux planches et aux dessins", souligne-t-elle.

Des logiciels numériques à maitriser dans tous les domaines artistiques

À l’heure du tout digital, les études de design et de graphisme intègrent de plus en plus les outils numériques. "Ils sont essentiels. Savoir utiliser la suite Adobe, en particulier Illustrator, Photoshop et InDesign est devenu incontournable", rappelle Cécile Fosset, diplômée du DNSEP (diplôme national supérieur d'expression plastique) design textile de l’HEAR en 2017.

L'utilisation peut être très large : de la mise en page, au montage vidéo, en passant par de la modélisation 3D ou la création d'effets spéciaux… Les logiciels sont régulièrement employés pour mener à bien les projets qui rythment les études de design et de graphisme, quelles que soient les spécialités.

"À l’école, j’ai appris à utiliser les imprimantes 3D et des logiciels comme Fusion 360, Autocad et Rhinoceros. Ils apportent des informations techniques sur un projet (par exemple tester la pression des matériaux). Maîtriser les outils numériques fait partie des acquis nécessaires à l’obtention du diplôme", précise Tea, étudiante en master design social à l’ESAD de Valenciennes (59).

Lire aussi

Travailler sur les ordinateurs, un incontournable, même dans l'art

Car le numérique, au-delà d’être un outil, est devenu un support à part entière dans de nombreux domaines. C'est le cas du cinéma d’animation, par exemple, où les graphistes ne travaillent qu’en tenant compte du volume et du mouvement. Pour réaliser un film d’animation, il faut faire appel à des personnes qui interviennent sur les squelettes, à des spécialistes des matières et des textures, à des experts du compositing, des effets spéciaux… Dans ce secteur, nombreux sont les professionnels qui ne travaillent que sur l’ordinateur.

Les entreprises et industries sont aussi de plus en plus présentes sur le web et font appel à des graphistes et designers capables de développer des projets multimédias et d’intervenir sur leur site Internet, applications et interfaces web.

Lire aussi

Se former aux outils numériques

Pour permettre à leurs étudiants d’être opérationnels en la matière, les établissements proposent des cours en interne et mettent en place des partenariats avec des établissements spécialisés. "Nous travaillons avec une école d’informatique toulousaine, la Compagnie du code pour des cours sur la fabrication de sites internet. Des fablabs interviennent sur les technologies Arduino et Raspberry Pi. Nos étudiants travaillent également en binôme avec des étudiants ingénieurs de l’INSA pour réaliser des objets connectés", résume Nathalie Bruyère, professeur de design à l’isdaT (Institut supérieur des arts de Toulouse).

Mais vous le verrez, l'utilisation du numérique et des différents logiciels dans le domaine du graphisme comme du design devient une sorte d'habitude dont vous n'aurez même pas besoin de vous soucier… il s'agit simplement d'en avoir bien conscience car l'art ne se limite pas qu'au papier et aux crayons. Alors, à vos souris !

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !