1. Les mises en situation
Boîte à outils

Les mises en situation

Envoyer cet article à un ami

CV et prestations en entretien ne suffisent pas toujours aux recruteurs pour se déterminer. Pour parfaire leur opinion, ils plongent les candidats dans des situations professionnelles…. et observent comment ils s'en sortent !

Dans la peau d'un autre… Les jeux de rôle consistent à faire vivre aux candidats des situations professionnelles qu'ils pourraient rencontrer s'ils étaient déjà en poste : se retrouver face à un client insatisfait ou un fournisseur qui ne tient pas ses délais ou encore un supérieur hiérarchique. Dans cet exercice, ne restez surtout pas en retrait. Il faut au contraire agir, prendre des décisions, faire des choix et les argumenter.

Les exercices de groupe. Autre situation possible : on propose à un groupe de candidats de travailler ensemble sur un même sujet. Et il ne s'agit pas forcément de déterminer lequel prend le leadership. On peut aussi chercher à évaluer le sens de l'écoute, l'aptitude à travailler en équipe, à faire des compromis ou encore la capacité à prendre en considération un but commun. Il ne faut donc pas en faire trop !

Une pile de dossiers à traiter. Dernière catégorie de mise en situation, celle du « in-basket » : le candidat, qui se retrouve dans la peau d'un salarié, est confronté à une pile dossiers urgents à traiter (commandes, courriels de clients mécontents, notes de service…). Mais, en tant que jeune diplômé, vous avez peu de chance de rencontrer cet exercice destiné à évaluer la manière de s'organiser et de prendre des décisions, car il est surtout proposé à des profils expérimentés.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les tests d'aptitude et de logique Les questionnaires de personnalité Les tests techniques Les mises en situation Les tests de langue Peut-on se préparer aux tests de sélection ? Fabrice Mykita, 25 ans, diplômé de Grenoble école de management, consultant chez Unilog Management