1. Supérieur
  2. Master / MBA/ Mastère
  3. Le Cursus Master en Ingénierie (CMI), un modèle de formation en expansion
Boîte à outils

Le Cursus Master en Ingénierie (CMI), un modèle de formation en expansion

Envoyer cet article à un ami
Le Cursus Master en Ingénierie propose une formation d'ingénieurs à l'université. // © shaiith/Adobe Stock
Le Cursus Master en Ingénierie propose une formation d'ingénieurs à l'université. // © shaiith/Adobe Stock

Un grand nombre d'étudiants décident de rejoindre une formation universitaire dans l’ingénierie. Quelles sont les caractéristiques de ce cursus ? Quels sont les contenus du programme pédagogique ? Nous vous donnons toutes les informations sur le Cursus Master en Ingénierie (CMI).

En France, une trentaine d’universités proposent une formation au métier d’ingénieur : le Cursus Master en Ingénierie (CMI). Ce parcours de cinq années d’études s’appuie sur une licence et un master, il est accrédité et labellisé par le réseau Figure, un organisme international coopératif d’universités autonomes.

Il existe actuellement 104 CMI en France et 18 domaines de formation. Les étudiants peuvent découvrir de nombreux secteurs traditionnels de l’ingénierie comme la mécanique, l’électronique, l’environnement ou les biotechnologies.

"Nous sommes aussi positionnés sur l’ingénierie de services comme l’aménagement du territoire ou l’ingénierie financière. Cela correspond à une demande des entreprises", explique Lamine Boubakar, président du réseau Figure.

Lire aussi : Pour quel master en sciences, techniques et formations scientifiques opter ?

Comment rejoindre un Cursus Master en Ingénierie ?

La formation est accessible sur la plateforme d’orientation Parcoursup. L'évaluation du dossier de candidature s’appuie notamment sur les résultats obtenus en première et terminale, surtout dans les matières scientifiques (mathématiques et physique) et la pertinence du projet de formation.

Le CMI ne recrute pas sur concours mais il existe néanmoins un processus de sélection : votre admission repose également sur un entretien de motivation. Il a lieu généralement avant les résultats du baccalauréat.

Réussir cette formation nécessite une bonne capacité de travail et une grande dose de motivation. "Les étudiants continuent à être sélectionnés tout au long du cursus. L’exigence de validation reste plus élevée que les parcours classiques", poursuit Lamine Boubakar.

Pour information : le cursus propose des passerelles aux étudiants provenant d’une autre formation (CPGE ou licence, par exemple).

Pédagogie par l’expérience et accompagnement

Les étudiants développent de solides compétences scientifiques au cours de cette formation. Le Cursus Master en Ingénierie (CMI) implique l’acquisition d’une bonne capacité d’analyse, de logique et la maîtrise d’un socle de connaissances disciplinaires.

Lire aussi : Pédagogie : l'université innove aussi !

La formation se caractérise également par la mise en place d'une pédagogie par l’expérience. "Elle se réalise via des activités de mises en situation. Le développement des soft skills fait partie intégrante du processus d’évaluation."

"Nous avons un programme d’ouverture sociale, économique et culturelle." La formation attend des étudiants qu'ils fassent preuve de curiosité intellectuelle et montrent également une capacité à s’organiser et à mener des projets en groupe : l’occasion de développer votre sens de la communication et de l’autonomie.

Le cursus CMI permet à l'étudiant de devenir acteur de sa propre formation par le principe de l'autoévaluation. Ce système lui permet de connaître ses aptitudes et sa progression dans son apprentissage. "L’idée est de former autrement les étudiants, l’équipe pédagogique est présente pour les accompagner", insiste Lamine Boubakar.

Lire aussi : Formation en école d’ingénieurs ou master d’ingénierie à l’université : comment choisir ?

En CMI, une place importante accordée à la recherche

Le Cursus Master en Ingénierie s’appuie sur la proximité et l’expertise des laboratoires de recherche. "La recherche est un outil pédagogique important pour nous, elle contribue à développer la pédagogie par l’expérience et permet de sortir de la logique du bachotage, soutient le président du réseau Figure. Aujourd’hui, nous devons former à des métiers qui n’existent pas encore. Ainsi, beaucoup d’entreprises collaborent avec la recherche universitaire."

Près de 40% des étudiants en CMI poursuivent en recherche. La moitié sont en thèse et bénéficient d’une convention industrielle de formation par la recherche (Cifre). "Nous voulons que nos étudiants soient dans une possibilité naturelle d’innover."

Des liens importants avec le monde professionnel dès la première année

Les étudiants réalisent un stage de cinq semaines dès la première année. "Il est important que les étudiants s’immergent rapidement et qu’ils prennent conscience du domaine vers lequel ils veulent se diriger. Ils gagnent en maturité et ont une autre vision de la vie professionnelle."

Lire aussi : Quelle insertion professionnelle pour les diplômés de master ?

Deux autres périodes de stages en entreprise ou en laboratoire complètent la formation (en troisième et cinquième années). La connaissance du monde de l’entreprise fait partie intégrante des objectifs de la formation.

Concernant la mobilité internationale, un séjour à l’étranger de trois mois minimum (stage ou semestre d’étude) est obligatoire pour valider la formation. Cette expérience est l'occasion d’apprendre une langue étrangère et de se confronter à une nouvelle culture.

Le diplômé obtenu à la fin de la formation est-il valorisé par le marché du travail ? "C’est un diplôme de master et donc un label d’excellence", précise le président du réseau Figure. L’insertion professionnelle semble plutôt garantie : 90% des étudiants obtiennent un poste six mois après la fin du cursus, avec un salaire de 30.000 euros par an en moyenne.

Plus d'info. Il ne faut pas confondre cette formation avec le cycle ingénieur qui existe uniquement au sein des écoles d’ingénieurs accréditées par la CTI (Commission des titres d’ingénieurs). Par conséquent, le CMI ne délivre pas le titre d’ingénieur à l’issue de votre formation.