Décryptage

Alternance ou premier emploi : comment lire une fiche de paie ?

Lire une fiche de paie
Lire une fiche de paie © Létudiant
Par La cellule contenu de l’Etudiant, publié le 10 juillet 2024
5 min

Quand on commence sa vie professionnelle, que ce soit en alternance ou dans un premier emploi, lire une première fiche de paie peut parfois être déroutant. Entre les diverses lignes de retenues et les différentes indemnités, il est crucial de bien comprendre chaque élément pour éviter les erreurs. Voici les composantes clés d’une fiche de paie à connaître, pour une lecture claire et précise.

Lire une fiche de paie en alternance ou pour un premier emploi : quels sont les points essentiels à repérer ?

Il est facile de se perdre parmi les lignes nombreuses et obscures d’une fiche de paie. Cette dernière commence généralement par des informations plutôt simples : vos informations personnelles, telles que votre nom, votre adresse et votre numéro de sécurité sociale. Elle comprend également les coordonnées de votre employeur et l’identifiant de votre entreprise d’accueil, comme le numéro Siret.

La fiche de paie en alternance ou pour un premier emploi précise également les détails spécifiques du contrat, dont la date de début, la durée du contrat et le type de contrat (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation). Elle mentionne également la qualification que vous préparez et votre niveau d’études.

Toutefois, la partie la plus importante concerne les éléments de rémunération. Cela inclut le salaire de base, généralement calculé en pourcentage du SMIC selon l’âge et le niveau d’études.

À noter que la fiche de paie peut mentionner des indemnités et des primes spécifiques liées à l’alternance.

Net, net fiscal, salaire annuel : bien comprendre les différents types de salaires dès l’alternance ou le premier emploi

Les salariés remarquent sur leur fiche de paie un écart entre le montant net imposable, soumis à imposition, et le net avant impôt indiqué. Pourquoi cette différence ?

Bulletin de salaire : quelle différence entre net, net fiscal et net après impôt ?

Le salaire net est la somme que le salarié reçoit après déduction de toutes les cotisations sociales, calculées sur le salaire brut. Ce montant, également appelé salaire net à payer, correspond à ce que l'employeur verse effectivement, après déduction des éventuels acomptes ou avantages en nature.

Depuis janvier 2019, avec l'entrée en vigueur du prélèvement à la source, la fiche de paie comporte de nouvelles lignes. On y trouve désormais un « net à payer avant impôt sur le revenu » suivi du net à payer, qui est le montant que le salarié perçoit après la retenue de l'impôt. Malgré ces changements, le salaire net imposable reste distinct du net à payer avant impôt sur le revenu.

Qu’est-ce que le salaire annuel ?

Le salaire annuel, en alternance ou premier emploi, est la somme totale de la rémunération qu'un salarié perçoit sur une année. On parle généralement de salaire annuel brut ou net : le premier montant total avant déduction des cotisations sociales et fiscales, le second est le montant après déduction des cotisations sociales et fiscales, correspondant à ce que le salarié perçoit réellement.

Le salaire annuel comprend les primes, les heures supplémentaires et éventuellement le treizième mois

Cotisations sociales et autres retenues sur la fiche de paie en alternance ou pour premier emploi : de quoi s’agit-il ?

Les cotisations sociales sont des contributions obligatoires, soit fixes, soit proportionnelles au salaire, payées par l'employeur et l’alternant. Ce sont elles qui financent les dispositifs et organismes publics de protection sociale (sécurité sociale, assurance maladie et retraite, etc.).

Quelles cotisations pour un contrat de professionnalisation ?

Comme pour tout contrat, la rémunération d’un contrat de professionnalisation est soumise aux cotisations sociales, ce qui réduit le salaire net par rapport au salaire brut.

Depuis le 1er janvier 2019, les contrats de professionnalisation bénéficient toutefois d'une réduction générale des cotisations patronales pour les salaires inférieurs à 1,6 fois le SMIC, soit 2 650,38 € brut mensuel au 1er janvier 2024.

Quelles cotisations pour un contrat d’apprentissage ?

Depuis le 1er janvier 2019, le salaire d’un apprenti bénéficie d’une exonération totale des cotisations sociales spécifiques aux contrats d’apprentissage du secteur privé, dans la limite de 79 % du SMIC en vigueur (soit 1 395,86 € au 1er janvier 2024).

Au-delà de ce montant, pour l’année 2024, le salaire de l’apprenti est soumis aux cotisations sociales salariales sur la base du salaire réel. L’apprenti bénéficie également d’une exonération d’impôt dans la limite du SMIC annuel (soit 21 203,04 € brut au 1er janvier 2024).

Et pour les entreprises de moins de 11 salariés (artisans et commerçants), l'État prend en charge toutes les cotisations sociales patronales et salariales d'origine légale et conventionnelle, sauf celles dues pour les accidents du travail et les maladies professionnelles.

Combien de temps conserver ses fiches de paie ?

En alternance, en premier emploi, et durant toute la vie professionnelle, la conservation des documents personnels comme la fiche de paie vise à prouver l’existence d’un droit ou le respect d’une obligation. Les délais de conservation varient selon la nature du document. Certains documents administratifs doivent être conservés à vie, tandis que d’autres ont des délais de conservation plus courts fixés par la réglementation.

Les fiches de paie, contrats de travail et certificats de travail doivent, quant à eux, être conservés jusqu’à la liquidation de la retraite. Ils sont indispensables pour faire valoir ses droits au chômage et à la retraite.

Lire une fiche de paie en alternance ou en premier emploi n’est pas chose facile. Toutefois, avec un peu d'entraînement, et en suivant nos conseils, toutes les subtilités des différentes formes de salaire n’auront plus de secrets pour vous.

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !