Apprentissage : une hausse "historique" de 40% des contrats en 2020

Par Etienne Gless, publié le 09 Février 2021
3 min

INFOGRAPHIE. Avec 495.000 contrats en 2020, l'apprentissage a atteint un nouveau record "historique". Désormais, une majorité absolue de jeunes signe un contrat d'apprentissage pour préparer un diplôme de l'enseignement supérieur.

Malgré la crise sanitaire, l'apprentissage n'a pas connu la crise l'an dernier. Avec 495.000 contrats signés en 2020, ce mode de formation qui alterne enseignements professionnels en entreprise et cours théorique en centre de formation d'apprentis (CFA) a bondi de +40% sur un an.

C'est d'abord dans les petites entreprises (moins de 50 salariés) que sont signés les contrats : les TPE et PME représentent les deux tiers des embauches d'apprentis en 2020, soit plus de 322.000 contrats. Les PME de 50 à 249 salariés fournissent aussi 11% des embauches, soit plus de 53.000 contrats. Au total, plus des trois quarts des contrats signés (77% précisément) le sont dans des entreprises de moins de 250 salariés. Les grandes entreprises (1.000 salariés et plus) représentent tout de même 15% du recrutement d'apprentis, soit plus de 73.000 contrats l'an dernier.

Lire aussi

Trois causes pour un boom

Cette hausse spectaculaire de 140.000 contrats supplémentaires doit néanmoins être relativisée : elle tient certes en partie à l'engouement croissant des jeunes (et des familles) pour l'apprentissage, mais aussi à deux autres facteurs.

D'abord les primes à l'embauche d'apprentis de 5.000 à 8.000 euros, mises en place par le gouvernement depuis juillet 2020 et valables jusqu'à fin mars 2021, se sont révélées très stimulantes pour les employeurs. Ensuite, ces derniers ont moins eu recours au contrat de professionnalisation, l'autre mode de formation en alternance. 80.000 "contrats pro" auraient ainsi basculé en contrat d'apprentissage. La hausse nette des contrats d'apprentissage ne seraient plus, dès lors, que 60.000 contrats, soit tout de même une progression de 16% sur un an.

Lire aussi

57% des contrats pour préparer un diplôme bac+2 ou plus

Le second enseignement phare des chiffres 2020 de l'apprentissage est la part toujours croissante de contrats signés pour préparer un diplôme de l'enseignement supérieur ou un titre équivalent.

Là encore, c'est du jamais vu : 22% des contrats d'apprentissage concernent la préparation d'un diplôme ou un titre de niveau bac+2 (101.000 contrats) ; 17,5%, un diplôme ou un titre de niveau bac+3/4 (82.000 contrats) ; 18%, un diplôme ou un titre de niveau bac+5 et plus (84.000 contrats).

C'est un grand basculement : 26% des contrats signés le sont encore pour préparer un CAP ou un BEP (120.000 contrats) et 16% un baccalauréat (75.000 contrats), mais ils ne représentent plus que 42% des l'ensemble des contrats. Désormais l'apprentissage n'est plus synonyme de bas niveau de qualification !

Infographie par Etienne Gless

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une Alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !