Rentrées décalées : 5 pistes pour commencer une formation en apprentissage début 2021

Par Etienne Gless, publié le 09 Decembre 2020
7 min

Être rémunéré pour se former, c’est possible grâce à l’alternance. Si pour vous, pas question d’attendre la rentrée de septembre prochain pour reprendre une formation et si l’apprentissage est une formule qui vous plait pour apprendre en pratiquant et en étant rémunéré, découvrez l’éventail des possibles début 2021.

La durée minimum d’un contrat d’apprentissage est de six mois, ce qui facilite les rentrées tout au long de l’année. Si de nombreuses formations pour préparer un diplôme par la voie de l’apprentissage débutent en septembre ou en octobre pour se caler sur le calendrier scolaire classique, il est encore possible d'intégrer une formation en cours d'année. Voici cinq pistes pour commencer à vous former en apprentissage début 2021.

1. S'intéresser aux métiers porteurs et en tension qui recrutent en permanence

Certains métiers porteurs ou en tension recrutent et forment dès début 2021 pour répondre à des besoins immédiats. Vous pouvez, par exemple, préparer un diplôme de CAP d’agent vérificateur d’appareils d’extincteurs ou un CAP Accompagnement éducatif petite enfance.

Dans les métiers du soin, de nombreux organismes de formation proposent de préparer en apprentissage le diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS) en 12 mois : certains centres hospitaliers, la Croix-Rouge française ou encore l’Association des paralysés de France (APF) sont, parmi d'autres, ouverts à l’alternance. Idem si vous souhaitez effectuer une formation pour obtenir le diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture : beaucoup d’organismes proposent de le préparer en apprentissage.

Lire aussi

2. Préparer des titres professionnels en apprentissage

Vous pouvez aussi préparer en apprentissage à compter de janvier 2021 des titres professionnels reconnus par le ministère du travail et enregistrés au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Le choix est large là-aussi : toujours dans les métiers du soin, vous pouvez préparer en 12 mois le titre professionnel d’assistant de vie aux familles ou, dans l’informatique et le numérique, le titre professionnel de technicien supérieur systèmes et réseaux. Vous pouvez trouver dès le début de l'année des dizaines d'autres formations qui mènent à des métiers qui recrutent.

3. Viser des formations plus courtes en contrat de professionnalisation

Un second contrat en alternance existe, le contrat de professionnalisation. D’une durée plus courte (de 6 à 12 mois, parfois 24 mois), il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans et à tous les demandeurs d’emploi. Il ne débouche pas forcément sur un diplôme : il peut mener à l'obtention d’un titre professionnel ou d’un certificat de qualification professionnelle (CQP) propre à une branche d’activité. À titre d'exemple, vous pouvez vous former en "contrat pro" au métier de technicien maintenance d’ascenseur : vous obtiendrez un certificat de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM).

Des centaines d'offres d'emploi en contrat de professionnalisation fleurissent cet hiver dans les grands groupes ou les PME. L’opérateur Orange recrute ainsi des alternants pour préparer en "contrat pro" un CQP d’assistant commercial. Vous trouverez aussi de nombreuses offres de petites entreprises avec ce type de contrat pour devenir boucher, poseur de charpentes, peintre en bâtiment, animateur de club enfant assistant dentaire ou conducteur routier. Tout dépend de votre projet professionnel !

Lire aussi

4. Rejoindre un CFA d'entreprise, un bon plan

"Technicien chauffage-ventilation-climatisation, frigoriste ou chauffagiste… Nous avons de forts besoins sur des métiers techniques", explique Séverine Lemière, responsable du CFA d’Engie qui a accueilli ses premiers alternants en 2020. En effet, depuis 2019, les entreprises peuvent ouvrir leur propre centre de formation d’apprentis (CFA).

De grands groupes disposent déjà de leur CFA pour répondre à leurs difficultés de recrutement dans certains métiers : Adecco (travail temporaire), Sodexo (restauration collective), Korian (Ehpad), Engie (énergie), Orange (télécommunications)… Dans les métiers de la coiffure, L’Oréal a créé sa propre école en apprentissage (Real campus) qui propose de préparer un bachelor "Coiffure et entrepreneuriat". La prochaine rentrée est fixée à début février 2021.

Lire aussi

5. Faire une prépa apprentissage : pour goûter et se préparer

Si vous avez entre 16 et 29 ans et que vous n’êtes ni en emploi, ni en études ni en formation, vous pouvez effectuer début 2021 une prépa apprentissage. Les sessions de formation commencent cet hiver, généralement fin janvier, début février, pour une durée de cinq ou six mois.

De quoi s’agit-il ? Le dispositif de la prépa apprentissage consiste en un accompagnement sur mesure pour vous aider à définir un projet professionnel qui vous conviendra et que vous pourrez suivre ensuite en apprentissage.

Lire aussi

Durant la prépa apprentissage, vous effectuez des petits stages d’immersion et apprenez les compétences de base pour réussir votre formation et maitriser les codes de l'entreprise : travail en équipe, ponctualité, autonomie…

Lancée en 2019, la prépa apprentissage s’adresse en priorité aux jeunes qui ont maximum le niveau bac (sans avoir obtenu le diplôme) ou qui résident dans un des quartiers prioritaires de la ville ou des zones rurales à revitaliser ainsi qu’aux personnes en situation de handicap.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une Alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !