1. Supérieur
  2. Comment intégrer des études de kiné à partir de 2020 ?
En bref

Comment intégrer des études de kiné à partir de 2020 ?

Envoyer cet article à un ami
De nouvelles options s'offrent à vous, si vous voulez devenir kiné ! // © Pixel-Shot / Adobe Stock
De nouvelles options s'offrent à vous, si vous voulez devenir kiné ! // © Pixel-Shot / Adobe Stock

À la suite de la fin de la PACES, la réforme du premier cycle des études de santé, a un impact sur l'entrée dans les instituts de formation en masso-kinésithérapie, les IFMK. Si vous êtes lycéen et tenté par des études de kiné, suivez le guide pour tout savoir sur les voies d'accès !

Pour devenir kinésithérapeute, le passage par un institut de formation en masso-kinésithérapie (IFMK) est obligatoire. Actuellement sont admis en première année, dans la limite des places disponibles, les étudiants ayant validé une PACES (première année commune aux études de santé), une première année de licence de biologie ou de STAPS (Sciences et techniques des activités physiques et sportives). La PACES, d'où proviennent les trois quarts des élèves kinés, est le principal vivier de recrutement des IFMK.

Études de kiné : quelles voies d'accès en IFMK à la rentrée 2020 ?

Avec la refonte du premier cycle des études de santé, l’entrée dans les études de kiné est repensée après la suppression de la PACES. L’objectif de la réforme : éviter le gâchis humain et diversifier les profils des futurs soignants. Comme les étudiants qui aspirent à rejoindre les filières médecine, pharmacie, odontologie ou maïeutique, vous pouvez opter pour deux nouvelles voies d’admission dans les études de santé : le PASS et la L.A.S. Ensuite, pour passer le cap de la sélection, vous devrez plancher sur plusieurs groupes d'épreuves qui seront déterminées par les universités.

Lire aussi : Fin de la PACES : trois nouvelles voies d'accès aux études de santé en 2020

• Le parcours spécifique "Accès Santé" (PASS) : Vous pouvez choisir, dans une université ayant une faculté de santé, le parcours spécifique "Accès Santé", le PASS, et prendre une mineure qui correspond à vos points forts, le droit par exemple. Si vous validez votre première année de licence, vous pouvez candidater en kinésithérapie. Si vous n’êtes pas admis, vous avez la possibilité de poursuivre en deuxième année de droit.

• La licence avec une option "Accès Santé"(L.AS.) : Deuxième option, choisir une licence d’une autre discipline, par exemple la physique, avec une option "Accès Santé" en kiné. Si vous validez votre année mais sans être admis en kiné, vous pouvez continuer vos études en deuxième année de physique.

Biologie et STAPS : Les accès après une première année de biologie ou de STAPS restent ouverts. Si vous êtes bons dans ces disciplines-là, sachez que celles-ci donnent des bases sérieuses pour se lancer dans des études de santé, foncez ! Si vous ne passez pas le cap de la sélection, vous pouvez continuer vos études en deuxième année de ces filières.

Lire aussi : Comment je suis devenu kinésithérapeute

Quelle est la meilleure voie d'accès en IFMK ?

"Il n’y a pas de voie royale, choisissez celle où vous pouvez le plus vous épanouir en première année et où vous avez le plus de chances de réussir", conseille Hadrien Thomas, le président de la Fédération Nationale des Étudiants en Kinésithérapie (FNEK). Accrochez-vous !

Combien coûte des études en IFMK ?

Il existe 47 instituts de formation en masso-kinésithérapie, privés ou publics. Le coût des études varie d'un IFMK à l'autre de 170 à 9.300 euros par an, d'une région à l'autre. Ce sont ces collectivités qui prennent en charge les formations. Le coût moyen s'élève à 4.500 euros.

Lire aussi : Découvrez la fiche métier " masseur-kinésithérapeute"