1. Supérieur
  2. Ecoles d'art
  3. Conservatoire national supérieur d’art dramatique : comment entrer au CNSAD
  4. Conservatoire national supérieur d’art dramatique : les conditions d’accès
Décryptage

Conservatoire national supérieur d’art dramatique : les conditions d’accès

Envoyer cet article à un ami
Le théâtre à l'italienne du CNSAD (Conservatoire national supérieur d'art dramatique) // © Paul Rollot
Le théâtre à l'italienne du CNSAD (Conservatoire national supérieur d'art dramatique) // © Paul Rollot

Moins de 3 % des candidats parviennent à intégrer chaque année le Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Une sélection impitoyable pour les postulants, qui doivent suivre deux ans d’études au préalable avant de se présenter aux auditions. Conditions d’accès, conseils d’heureux élus… Voici tout ce qu’il faut savoir pour mettre le maximum de chances de son côté, avec en exclusivité la liste des cours de théâtre qui préparent le mieux au concours.

C’est peu de dire que le Conservatoire national d’art dramatique est sélectif : chaque année, seuls 15 filles et 15 garçons sont admis pour 1.300 candidats environ. Traditionnellement, la sélection est plus rude pour les filles, même si les garçons sont chaque année plus nombreux.

Présenter 4 scènes

Les auditions d’entrée sont particulièrement éprouvantes. Accessible aux bacheliers âgés de 18 à 25 ans au 1er octobre de l’année du concours, l’examen d’entrée comprend 3 auditions dites du premier, du deuxième et du troisième tour. À chaque fois, le candidat doit venir accompagné d’un partenaire qui lui donnera la réplique (et doit connaître aussi son texte par cœur !). Être "réplique" est d'ailleurs une excellente préparation au concours.

Il faudra préparer 4 scènes différentes, dont une écrite en alexandrins. Les 2 autres sont librement choisies dans l’ensemble du répertoire théâtral, sachant que l’une doit avoir été écrite avant 1980 et l’autre après 1980. Enfin, la quatrième scène dite “parcours libre” doit être l’expression d’un autre art de la scène (danse, musique, chant, jonglage, mime...) ou l’interprétation d’un texte non théâtral. La durée de chacune de ces scènes ne doit pas excéder 3 minutes.

Avoir suivi des cours de théâtre pendant 1 an

Avant de se présenter, les candidats doivent suivre une année complète de formation dans un cours de théâtre (ou avoir à leur actif 1 an de pratique professionnelle), à raison de 9 heures de cours par semaine au minimum. “En réalité, il faudra y passer 2 ans, car, au printemps, au moment du concours, l’apprenti comédien n’aura pas encore effectué une année complète de formation”, souligne François-Xavier Hoffman, directeur délégué chargé de la pédagogie au cours Florent.

Finalement, comme le reconnaît lui-même Grégory Gabriel, responsable de la scolarité au Conservatoire, “la plupart des élèves admis ont suivi 3 ans de cours, et la moyenne d’âge est de 22-23 ans”. Enfin, les candidats ne peuvent pas se présenter plus de 5 fois au concours. Plus qu’un sprint, ce concours est un marathon.

Les dates à retenir

Attention, il s'agit des dates 2015, les dates exactes du concours 2016 ne sont pas encore publiées.
Inscriptions : du 1er octobre au 21 novembre.
Dates du concours :

- Premier tour, du 2 au 14 mars.
- Deuxième tour, du 13 au 18 avril.
- Troisième tour, les 11, 12, 13 mai.
 

Pour aller plus loin : Les 4 voies pour accéder aux métiers du théâtre / « J'hésite entre le théâtre et une licence LEA » / Louane Emera : après "The Voice" et "La famille Bélier", un César ! / Cette comédienne transplantée à 15 ans met l’hôpital sur les planches

Sommaire du dossier
Retour au dossier Conservatoire national supérieur d’art dramatique : les conditions d’accès Comment choisir son cours de théâtre pour préparer le Conservatoire ? Exclu - Quels cours de théâtre préparent le mieux au concours d'entrée du CNSAD ? S’inscrire en licence théâtre tout en préparant le concours du Conservatoire : indispensable ou pas ? Conseil de pro : “Choisissez des rôles qui vous correspondent” Zita, comédienne, ancienne élève du Conservatoire : “Il faut être très tenace”