Phase complémentaire sur Parcoursup : il reste des places en écoles d’ingénieurs

Par Clément Rocher, publié le 04 Septembre 2020
5 min

#Rentrée2020; Vous n'avez pas encore été accepté dans une formation de l'enseignement supérieur ? Les écoles d’ingénieurs proposent encore des places sur la plateforme d’orientation Parcoursup lors de la phase complémentaire.

Des écoles d’ingénieurs ont encore des places à pourvoir via la procédure complémentaire sur la plateforme d'orientation Parcoursup. A date, 208 formations sont encore accessibles lors de cette phase complémentaire. Mais les places vont se faire de plus en plus rares dans ces prochains jours. Il est donc important de se renseigner le plus rapidement possible sur les formations des écoles d’ingénieurs qui peuvent vous intéresser.

Phase complémentaire : jusqu'à 10 voeux maximum

La phase complémentaire concerne principalement les étudiants qui sont encore sur liste d’attente ou qui n’ont pas accepté les propositions d’admission qui leur ont été faites lors de la phase principale. Les candidats sont en mesure de formuler de nouveaux vœux (10 maximum) dans les formations avec des places encore vacantes. Les inscriptions pour la phase complémentaire se terminent le 10 septembre.

Seules les formations des écoles d’ingénieurs qui ont encore des places disponibles apparaissent dans le moteur de recherche des formations de la plateforme Parcoursup. Attention, il n’est pas possible de se représenter à une formation pour laquelle vous avez été refusé lors de la phase principale.

Lire aussi

Faire le choix d'une rentrée décalée

L’école d’ingénieurs EFREI Paris propose une admission en prépa intégrée en rentrée décalée au mois de février 2021. Cette formation est accessible à plusieurs types de profils. "Nous avons des candidats qui n’ont pas encore un niveau suffisant et qui effectuent des sessions d’apprentissage au développement d’octobre à décembre. Ou bien des candidats qui décident de voyager et qui reviennent au mois de janvier", explique Edouard Arnaud, directeur marketing et communication de l’EFREI Paris.

Ces étudiants admis en rentrée décalée intègrent la deuxième année du cycle préparatoire au mois de septembre. Il reste environ une dizaine de places via la phase complémentaire. Il reste également des places disponibles dans les programmes bachelor "stratégie digitale et innovation" ou bien "concepteur/développeur global programming". Ces étudiants pourront développer une expertise dans un domaine en trois années d’études.

L’admission en phase complémentaire repose sur les mêmes critères qu’en phase principale. "Nous traitons les candidats de la même manière, confirme Edouard Arnaud. Nous regardons beaucoup la lettre de motivation avec laquelle ils peuvent vraiment se démarquer. J’étais même étonné de voir qu’il y avait parfois des candidats bien meilleurs en phase complémentaire."

Lire aussi

Un processus de sélection identique

L’ESTP (Ecole spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie) propose également des places au sein de sa formation bac+2 "conducteur de travaux". Elle est accessible aussi bien sous statut étudiant que sous statut apprenti.

Le bachelor "manager de la construction" de l’école d’ingénieurs possède encore quelques places vacantes. "Les étudiants peuvent continuer en cycle ingénieur si les résultats académiques le permettent", précise Christophe Richer, responsable recrutement de l’ESTP.

"Ce que l’on regarde en priorité, c’est l’intérêt de l’étudiant pour la construction. Tous les dossiers sont passés au peigne fin. Si le niveau académique est juste au-dessus de la moyenne, nous allons regarder de plus près la lettre de motivation et les appréciations des professeurs. Des entretiens d’admission seront mis en place uniquement pour les étudiants qui postulent pour la formation en apprentissage. Le processus de recrutement n’est pas différencié de celui de la phase principale", termine Christophe Richer.

Lire aussi

S'orienter vers l'apprentissage

Les écoles d’ingénieurs continuent de proposer des places dans les formations en apprentissage lors de la phase complémentaire. C’est notamment le cas de CESI Ecole d’ingénieurs qui propose aux étudiants un cycle préparatoire en apprentissage. La formation est entièrement financée par l’entreprise d’accueil et le programme pédagogique prépare à une poursuite d’études en cycle ingénieur.

Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !