1. Rentrée à l'université : les 7 lieux à (vite) repérer
Décryptage

Rentrée à l'université : les 7 lieux à (vite) repérer

Envoyer cet article à un ami
C'est aussi la rentrée à la fac ! Direction : les amphis. // © Camille Stromboni
C'est aussi la rentrée à la fac ! Direction : les amphis. // © Camille Stromboni

Votre première rentrée à l’université approche. Oubliez le lycée, ici tout est différent : plus grand, plus d’élèves, plus d’autonomie… Pour prendre vos repères, voici la liste des 7 lieux à connaître rapidement.

1. La BU (bibliothèque universitaire)

La bibliothèque universitaire est souvent le QG des révisions. Vous risquez d’y passer de longues heures en période de partiels, mais autant prendre l’habitude d’y aller dès la rentrée. Plus ou moins grande selon l’établissement, elle est adaptée aux disciplines enseignées sur votre campus. En fac de droit, par exemple, vous pourrez consulter tous les ouvrages de droit, les codes, etc. Vous y trouverez aussi les thèses des anciens étudiants.

Les BU disposent de nombreuses tables pour travailler en silence, d'ordinateurs et d'imprimantes (les impressions sont souvent payantes) : pratique si vous n'en avez pas. Si vous devez réviser en groupe, il est possible de réserver des salles spéciales, isolées, où vous ne dérangerez pas les autres. Les horaires d’ouverture sont de plus en plus larges. Besoin de plus de temps ? La plupart des livres peuvent être empruntés.

2. Le RU (restaurant universitaire)

Gérés par les CROUS (centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires), les RU sont présents dans toutes les universités, mais pas forcément sur tous les campus. Ils peuvent être complétés par des cafétérias. Sous forme de selfs, ces restos U proposent un repas complet (entrée, plat, dessert) pour 3,25 € (tarif 2018-2019) : un prix défiant toute concurrence ! Les RU peuvent aussi offrir une partie “snack”, avec sandwichs, viennoiseries, boissons... Le paiement est dématérialisé avec la carte Izly (intégrée à la carte étudiant), mise en place par les CROUS et rechargeable sur Internet. Certains RU sont ouverts le soir et le week-end, notamment ceux à proximité des résidences universitaires.

Lire aussi : Rentrée étudiante : ce que vous ne devez pas oublier

3. Les amphis

Fini les salles de classe du lycée. Place aux amphithéâtres, où vous serez parfois très nombreux à suivre un même cours. Excepté dans quelques disciplines aux effectifs plus réduits (comme certaines langues rares), vous pourrez vous sentir noyé dans la masse. En droit, à l'université d’Aix-Marseille, par exemple, 800 étudiants sont regroupés dans un même amphi en première année.

Dans ces conditions, pas question de lever la main pour demander à l'enseignant de répéter : c'est à vous de vous adapter. Il faut vous habituer à écrire quasiment à la vitesse de la parole. Et si vous n’avez pas compris quelque chose, n’hésitez pas à aller voir le professeur en fin de cours… en vous armant de patience, car vous ne serez pas seul !

La présence à ces cours dits “magistraux" n'est pas obligatoire, mais il est fortement conseillé d’y assister. Il n’y a rien de pire que réviser une matière que l’on n’a pas suivie en cours.

Salle de cours à l'université Paul-Sabatier (Toulouse).

4. Les salles de TD

À la rentrée, ou parfois avant, vous avez choisi vos travaux dirigés. Vous allez y approfondir des matières enseignées en amphi. L’ambiance y est plus semblable aux salles de classe auxquelles vous êtes habitué. On compte environ une vingtaine ou une trentaine d'étudiants par groupe, le tout encadré par un chargé de TD, souvent un étudiant en doctorat. Le chargé de TD anime la séance à partir d’une plaquette préparée par l’enseignant, avec des exercices à faire pour chaque semaine ou des exposés à préparer. Il vous interroge à l’oral, organise des discussions et des évaluations.

5. Le service de la scolarité

Vous y êtes sûrement allé pour vous inscrire. Vous aurez certainement besoin d’y retourner pour obtenir des documents (comme les relevés de notes) et des renseignements. Le service de la scolarité est votre interlocuteur pour toutes les questions administratives et relatives aux examens. Attention : les horaires d'ouverture peuvent être restreints et il faut parfois y faire la queue. Prévoyez du temps.

6. Le CSU (centre sportif universitaire)

Chaque université possède ou est rattachée à un centre sportif universitaire. Celui-ci est géré par le SUAPS (service universitaire des activités physiques et sportives). Il vous permet de pratiquer une activité sportive durant toute l’année (sauf pendant les vacances) en réglant simplement les droits d’inscription au sport (entre 15 et 50 € en général). De la natation au foot, en passant par la danse, le basket ou des sports plus inédits tels que l'équitation ou la planche à voile : une très large palette d'activités est proposée, variable selon les universités. L'occasion de pratiquer à moindre coût des sports dont vous n'avez pas idée.

De plus, de nombreuses universités proposent de prendre un sport en “bonus”, selon votre cursus (il peut aussi être obligatoire). Cela permet de grapiller des points pour votre moyenne. Renseignez-vous auprès du bureau des sports ou sur la rubrique dédiée du site Internet de votre université. Les inscriptions démarrent juste après la rentrée. Décidez-vous vite : certaines activités affichent rapidement complet.

7. Le local des associations et les syndicats étudiants

Si le BDE (bureau des étudiants) s'occupe principalement des festivités, les associations étudiantes organisent vos soirées, simplifient votre vie et vous proposent de participer à des ateliers. Vous trouverez ainsi divers clubs étudiants selon les universités : théâtre, cinéma, salsa, œnologie, association de votre filière… De quoi enrichir votre vie étudiante.

Les syndicats étudiants disposent également de locaux. Les élus sont chargés de vous représenter au sein des conseils d'administration et des conseils de la vie étudiante. Les trois principaux sont la Fage, l’UNEF et l’UNI. À chaque élection, ils présentent leurs pistes d'évolution dans un programme, localement, sur les campus, et au niveau national. Vous les verrez certainement se présenter en début d’année dans les amphis.

Lire aussi : Association étudiante : trouvez celle qui vous va