Études de santé : pas de redoublement possible en PASS comme en L.AS

Par Pauline Bluteau, publié le 28 Janvier 2022
6 min

INFOGRAPHIE. Ce n'est pas nouveau mais le message n'avait peut-être pas été compris par tous… Pourtant, le redoublement en première année d'études de santé est tout simplement impossible. Les étudiants qui ne valident pas leur PASS ou leur L.AS pourront intégrer une licence classique, sans suivre d'option santé.

"Le texte était mal tourné mais il n'est pas possible pour les étudiants en PASS comme en L.AS de redoubler", insiste d'emblée Nicolas Lerolle, doyen de la faculté Santé de l'université d'Angers. C'est pourtant ce qu'a cru bon de préciser l'arrêté du 21 décembre 2021, notamment pour les étudiants en L.AS.

Car si depuis la mise en place de la réforme à la rentrée 2020, tout semblait clair sur l'impossibilité de redoubler un PASS, rien n'était moins sûr pour les L.AS. Mais, le texte s'applique bien aux deux parcours.

Lire aussi

Redoubler ou se réorienter en licence classique après un PASS ou une L.AS

L'année de PASS comme celle de L.AS est unique. Pour tous les étudiants qui ne valideraient pas leur première année d'études de santé, direction un redoublement en licence classique. "Le redoublement est effectué au sein de la mention de licence correspondante sans possibilité de suivre ni de valider les ECTS relevant du domaine de la santé", précise l'arrêté de décembre 2021.

Pour rappel, le PASS et la L.AS sont les deux voies d'accès aux études de santé MMOPK (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie, kiné). Selon leurs résultats de fin d'année, les meilleurs intègrent directement la deuxième année. Les autres, qui ont aussi validé leur première année de PASS ou de L.AS 1, poursuivent automatiquement leur formation en deuxième année de L.AS pour retenter leur chance et intégrer les filières MMOPK à l'issue de leur L.AS 2.

Comme pour tout cursus, il y a aussi des étudiants qui n'ont pas obtenu la moyenne et qui ne peuvent valider leur PASS ou leur L.AS. Dans ce cas, ils ne peuvent pas entrer en deuxième année de MMOPK ou continuer vers une L.AS 2.

Cependant, ils ne peuvent pas non plus redoubler leur première année d'études de santé. On parle donc, pour les étudiants en L.AS 1, d'un redoublement en licence classique, sans option santé dans la majeure qu'ils ont suivie en L.AS ou d'une réorientation vers une licence classique, sans option santé pour les étudiants qui étaient en PASS. Car pour ces étudiants, il faudra repasser par Parcoursup.

Lire aussi

Favoriser l'équité entre les deux parcours de santé

L'objectif est d'avoir "une symétrie entre les deux voies", précise Nicolas Lerolle. Et ainsi, éviter que différentes stratégies puissent se mettre en place pour accéder à la deuxième année d'études de santé.

Après avoir redoublé en licence classique, s'ils la valident, les étudiants pourront ensuite intégrer une L.AS 2. Là encore, s'ils obtiennent la moyenne, ils pourront tenter d'accéder aux filières MMOPK.

Se poser les bonnes questions avant de se réorienter ou redoubler

Mais attention, si le redoublement/la réorientation vers une licence classique est tout à fait possible après un PASS ou une L.AS, il faut tout de même se poser les bonnes questions. "Il faut comprendre pourquoi on a raté cette première année et si on est très motivé, il faut continuer en corrigeant ce qu'il y a à corriger. Si c'est le travail qui pêche, cela peut-être plus difficile de poursuivre dans cette voie donc il faut se poser la question d'une réorientation", conseille Nicolas Lerolle.

Le PASS comme la L.AS restent en effet "des études très sélectives avec de bons étudiants". En revenant sur une licence classique en guise de "redoublement", vous vous laissez aussi du temps pour réfléchir à votre orientation avant de décider de poursuivre ou non vers une L.AS 2.

Loading...

Loading…

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !