Les combinaisons de spécialités pour être accepté en CPGE scientifique

Par Paul-Adrien Montacié, publié le 24 Mars 2022
4 min

INFOGRAPHIES - Les classes préparatoires scientifiques permettent de préparer en deux ans des concours variés dans le domaine scientifique. Les CPGE scientifiques sont une voie d'accès privilégiée aux écoles d'ingénieurs. En prépa MPSI, en CPGE PCSI tout comme en prépa BCPST ou en CPGE MP2I, filières très sélectives, avoir suivi la spécialité mathématiques au lycée est indispensable pour les recruteurs.

Très sélectives, les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) exigent de bons résultats scolaires et une grande rigueur de travail, mais pas uniquement. Dans certains cas, les spécialités suivies au lycée sont également des critères de recrutement. C'est le cas des CPGE scientifiques menant aux écoles d'ingénieurs, pour lesquelles avoir suivi la spécialité mathématiques au lycée est quasiment un pré-requis.

Lire aussi

Maths + sciences : quelles spécialités pour intégrer une prépa scientifique ?

Selon une note du Sies, le service statistiques du ministère de l’Enseignement supérieur, basée sur les données Parcoursup de 2021, suivre la spécialité mathématiques au lycée ainsi qu’une autre spécialité scientifique en terminale est nécessaire lorsque l’on souhaite intégrer une classe préparatoire scientifique.

En CPGE maths physique sciences de l’ingénieur (MPSI), les maths sont obligatoires en terminale : aucune candidature n’ayant pas cette spécialité sur Parcoursup en 2021 n’a été accepté dans cette classe préparatoire axée sur les mathématiques. De plus, combiner les mathématiques avec une autre matière scientifique est obligatoire : sans ça, aucune chance d’intégrer une prépa MPSI.

Lire aussi

De la même manière, si la CPGE physique-chimie sciences de l’ingénieur (PCSI) laisse une plus grande part à la chimie, difficile d’y entrer sans la spécialité mathématiques. Les élèves de terminale avec cette spécialité représentent l’écrasante majorité des effectifs acceptés en prépa PCSI en 2021, et les rares à ne pas l’avoir suivie avaient tout de même l’option maths complémentaires en terminale.

Même chose pour la CPGE maths, physique, ingénierie et informatique (MP2I) : si l’informatique est la particularité de cette prépa, les mathématiques demeurent primordiales. Enfin la CPGE physique, technologie et sciences de l’ingénieur (PTSI) se veut tout aussi exigeante sur les mathématiques : à la rentrée 2021, 99% des étudiants de première année avaient suivi cet enseignement de spécialité en terminale.

La seule filière qui déroge un peu à la règle est la CPGE biologie, chimie, physique et sciences de la terre (BCPST). Avec beaucoup d’élèves issus de spécialité comme SVT, biologie-écologie ou encore physique-chimie, les mathématiques ne ressortent pas autant des profils sélectionnés dans ces filières. Attention cependant, l’option maths complémentaires est une nouvelle fois quasiment obligatoire si vous aspirez à intégrer une de ces classes préparatoires sans la spécialité maths.

Lire aussi

Les profils de lycéens selon leurs spécialités acceptés en prépa MPSI et en prépa PCSI

Loading...

Loading…

Les profils de lycéens selon leurs spécialités acceptés en prépa MP2I et en prépa BCPST

Loading...

Loading…

Articles les plus lus

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !