1. Avant de postuler, renseignez-vous sur votre secteur !
Boîte à outils

Avant de postuler, renseignez-vous sur votre secteur !

Envoyer cet article à un ami
Malgré le rôle croissant d'Internet, rencontrer les recruteurs en personne, sur un salon ou au cours d'une rencontre thématique, reste un moyen de faire la différence. // © Fotolia
Malgré le rôle croissant d'Internet, rencontrer les recruteurs en personne, sur un salon ou au cours d'une rencontre thématique, reste un moyen de faire la différence. // © Fotolia

Quelles sont les entreprises qui embauchent dans le domaine qui vous intéresse ? Quels profils recherchent-elles ? Pour envoyer des candidatures pertinentes, commencez par explorer le marché de l'emploi. Les explications de Dominique Perez, spécialiste du recrutement, extraites de son ouvrage “Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”.

Avant même de réaliser votre candidature, et pour comprendre comment vous devez procéder, vous avez tout intérêt à explorer le marché de l'emploi afin de peaufiner votre projet et peut-être de découvrir des entreprises, des métiers, des fonctions auxquels vous n'auriez pas pensé. Multiplier les occasions de contacts, décrypter les annonces et apprendre à connaître les entreprises… C'est déjà en soi tout un travail.

Allez à la rencontre des employeurs

C'est toujours vrai, y compris à l'heure d'Internet : même si vous êtes le roi du digital, n'oubliez pas que la rencontre de visu est préférable. Détachez-vous de temps en temps de votre écran pour aller au contact, là où sont les entreprises et les décideurs.

Internet est un bon moyen pour les repérer, voire établir un premier dialogue par les réseaux sociaux, mais vous ferez la différence en les rencontrant.

Les forums et salons de recrutement

Certains forums sont purement destinés au recrutement. Organisés par les écoles, les universités, les mairies ou les associations, ils sont l'occasion de vous entretenir avec des représentants d'entreprises et de déposer votre CV. Il ne faut surtout pas rater ce moment et éviter d'y aller en touriste ! “Certains, surtout des jeunes diplômés, arrivent très tranquillement à notre stand sans connaître nos activités et attendent qu'on les renseigne, dit une responsable de recrutement. C'est souvent pourtant l'occasion d'avoir un pré-entretien, et pour nous de prendre des CV…”

Consultez auparavant la liste des entreprises présentes et prenez au moins quelques informations sur leur site pour connaître leurs secteurs d'activité précis, leurs critères de recrutement, leurs perspectives de développement afin de pouvoir les aborder. “J'ai vu que la société avait ce projet/recrutait tel type de profil, pouvez-vous me renseigner/m'en dire plus sur ce point ?” Si les réponses vous conduisent à poursuivre la démarche, vous pouvez transmettre un CV et même demander conseil sur votre candidature. C'est une excellente entrée en matière, car vous aurez rarement l'occasion d'avoir autant de professionnels à votre disposition. Au passage, ils peuvent lire votre CV et à leur tour vous interroger pour vérifier votre adéquation aux profils que l'entreprise recrute.

Les salons professionnels

Les salons qui ne sont pas dédiés directement au recrutement comprennent parfois un stand “emploi” ou “formation” où vous pouvez recueillir des informations sur les pratiques d'un secteur spécifique, savoir quels profils sont recrutés, quels sont les meilleurs moments pour candidater, etc. Même si ce type d'espace n'existe pas, vous avez tout intérêt à aller à la rencontre des professionnels, en préparant toutefois une stratégie particulière. Par exemple, prévoyez de les aborder sur un thème intéressant leur corporation (une nouvelle technique, un nouveau marché qui serait en développement…). Vous pouvez aussi tout simplement vous arrêter consulter les vidéos ou les plaquettes de présentation de leurs produits et de leurs activités sur leur stand. Puis à la question : “Vous souhaitez avoir un renseignement ?”, faire part de votre (vraie) recherche. C'est un moyen souvent efficace pour entamer un dialogue constructif et pour que le professionnel vous indique les moyens de candidater si l'entreprise recrute.

Dans tous les cas, prévoyez d'une part d'apporter des CV et d'autre part une carte de visite “améliorée”, avec votre photo, le nom de votre métier, sur le modèle d'un en-tête de CV, vos coordonnées et liens vers vos profils sur les réseaux sociaux.

Des rencontres moins formelles

Pour répondre à ce besoin de rencontres et d'échanges sur des thèmes professionnels, de plus en plus d'initiatives apparaissent, souvent favorisées par les nouvelles technologies. Plébiscités par les étudiants et jeunes diplômés, les “apéros” divers ou les rencontres thématiques initiées sur Facebook s'étendent au monde professionnel. Les temps d'échanges sont alors souvent moins guindés et d'autant plus intéressants pour nouer des rencontres… Le principe : autour d'un verre et/ou d'un pique-nique, des représentants d'entreprises et cadres se rencontrent pour échanger sur une thématique. Appelés à Strasbourg par exemple “les apéros du management”, ces initiatives peuvent être l'occasion de nourrir son carnet d'adresses.

Les fablabs : des lieux novateurs pour afficher votre expertise

Les fablabs, qui fleurissent partout en France, font travailler ensemble des entreprises, des étudiants, des particuliers autour de la création de produits. Polytech et l'IUT d'Orléans ont, par exemple, un projet de ce type. Avant même son ouverture, des liens s'étaient déjà établis entre les étudiants, jeunes diplômés et entreprises qui cherchaient des compétences. “L'étude de marché préalable au projet a montré qu'avant même l'utilisation des équipements, ce sont les apports du réseau qui intéressent les entreprises, explique Vincent Marcé, chargé de mission études et prospective à Orléans technopole, porteur de ce projet. Elles sont contentes de croiser un designer, une autre entreprise, un étudiant ou un passionné qui est à la pointe dans ce domaine…”

Ne négligez pas les réseaux d'anciens

Sans remonter jusqu'aux bancs de l'école primaire, restez en contact avec les anciens de votre école ou de votre université : certains organisent des conférences, des rencontres, des workshops sur des thèmes parfois liés à la recherche d'emploi, alors allez-y ! Adhérer à un tel réseau et y être actif est une façon de vous faire remarquer notamment sur les réseaux sociaux. Relayez sur Facebook et Twitter les informations concernant les conférences et événements organisés par votre école et son réseau d'anciens ou votre université, twittez pendant les événements… De plus, l'apport d'un tel réseau est souvent très apprécié par l'entreprise : s'il est intéressé par les diplômés de votre établissement, le recruteur peut compter sur vous pour avoir des contacts, qui pourront également lui servir pour son fichier clients.

Consultez régulièrement les offres d'emploi

Pour détecter les besoins des entreprises et des secteurs, les offres d'emploi représentent la première source d'informations. Leur consultation peut se faire au jour le jour, mais il est conseillé d'avoir une stratégie plus élaborée pour être sûr d'en laisser échapper le moins possible. Rendez-vous sur les job-boards pour consulter les annonces.

Ne déposez pas votre CV immédiatement, prenez le temps de consulter les annonces pour bien préparer votre candidature et choisir les entreprises. Vous devez vous imprégner de leur demande précise, de l'intitulé des métiers et des fonctions, des tendances et des profils demandés, afin de pouvoir au mieux comparer avec le vôtre.

Job-boards, plates-formes, etc.

Les sites de recrutement sont entre 400 et 500 à se partager le marché des offres d'emploi, des plus généralistes aux plus spécialisés par secteurs. Vous trouverez sur le site de l'Etudiant la liste de ces job-boards avec leurs spécificités, leurs spécialités et leurs plus et moins.

Soyez attentif aux sites des entreprises

Avant de vous précipiter pour envoyer votre candidature tous azimuts, allez en quête de ce que les entreprises disent d'elles, de ce qu'elles proposent, de ce qu'elles attendent et au besoin, donc, entrez en relation avec elles pour mieux les connaître. “Je suis très étonné de constater que peu de candidats font l'effort de se renseigner sur les activités ou les produits de l'entreprise avant de postuler ou de se présenter à l'entretien d'embauche, constate Emmanuel Stanislas, fondateur du cabinet de recrutement Clémentine. Avec Internet, ils disposent pourtant d'une masse d'informations incroyable…”

Aujourd'hui, quasiment toutes les entreprises développent ce qu'elles appellent leur “marque employeur”. Et elles la peaufinent sur Internet, ce qui, à condition de ne pas s'y noyer, est une formidable source d'informations à utiliser à votre profit. Dans un premier temps, cliquez sur les onglets “candidats”, “ressources humaines” ou encore “postuler” pour visualiser immédiatement les offres qu'elles proposent. C'est un premier pas, mais il n'est pas suffisant.

Une entreprise vend d'abord des produits et des services. Comment les fabrique-t-elle, les commercialise-t-elle ? Quels sont ses projets ? Certaines organisations choisissent aussi de mettre en ligne, à la rubrique “métiers”, ou “ressources humaines”, des témoignages et descriptifs de salariés présentant leurs métiers et leurs compétences… Toute cette matière peut vous être plus qu'utile pour rédiger votre lettre de motivation, mettre en avant dans votre CV les compétences recherchées et surtout préparer l'entretien d'embauche. Vous ferez alors d'autant plus la différence que le réflexe n'est pas si courant, surtout chez les jeunes diplômés.

N'oubliez pas non plus que certaines entreprises ne communiquent leurs offres que sur leur site, comptant sur leur renommée et l'attention que les postulants leur portent. Un conseil donc, mettez des alertes sur certains mots-clés pour bien les identifier.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.