Lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation : exemple et conseils de rédaction

Par l'Etudiant, publié le 11 Mai 2022
5 min

Comment rédiger une bonne lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation ? Découvrez nos conseils et nos exemples à personnaliser pour maximiser vos chances de décrocher votre contrat en alternance !

Les questions à se poser avant de rédiger sa lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation

La rédaction d’une lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation suppose un temps de réflexion préalable. En effet, le but est de prouver que vous êtes le candidat idéal pour le poste. Pour vous aider, voici quelques questions à étudier pour mettre toutes les chances de votre côté :

  • Pourquoi le choix de l’alternance ?
  • Pourquoi choisir ce métier ?
  • Pourquoi postuler dans cette entreprise en particulier ?
  • Quel est votre socle de compétences et connaissances ?
  • Quels sont vos objectifs et vos ambitions à moyen/long terme ?
  • Quelles qualités peuvent vous démarquer des autres candidats ?

Lire aussi

Exemple de lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation

Vous avez suffisamment d’arguments pour convaincre votre recruteur ? Il est temps de vous montrer un modèle de lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation. Mais avant, voici quelques astuces sur la forme !

Quelques astuces pour l’envoi d’une lettre de motivation pour un contrat pro

Concernant l’envoi de votre lettre de motivation, deux options sont envisageables :

  • L’envoi par mail : n’oubliez pas que l’objet du mail est le premier élément que découvrira votre recruteur. Soyez donc très précis dans l’intitulé (ex : “Candidature poste installateur fibre optique”). Aussi, veillez à envoyer votre CV et votre lettre de motivation pour un contrat professionnel en format PDF, afin d'éviter les problèmes d’ouverture de pièces jointes.
  • L’envoi postal : gardez à l’esprit que votre lettre reflète votre image. Si vous souhaitez envoyer des signaux positifs à votre recruteur, il est recommandé d’apporter le plus grand soin à votre lettre de candidature. Pour ce faire, agrafez votre lettre de motivation à votre CV, et privilégiez une enveloppe au format à l’italienne pour éviter de plier votre lettre.

Exemple de lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation

Vous avez besoin d’une source d’inspiration pour rédiger votre lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation ? Découvrez l’exemple d’une lettre rédigée par un candidat visant le poste d’installateur de fibre optique : st-block-31

Rédiger sa lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation lors d’une reconversion

Vous êtes en pleine reconversion professionnelle et vous avez besoin de conseils pour vous démarquer ? Si c’est le cas, cela signifie que vous disposez d’une ou plusieurs expériences professionnelles, et donc de compétences à valoriser dans votre lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation !

Valoriser son expérience dans sa lettre de motivation lors d’une reconversion

Même si le nouveau métier visé est sans rapport avec votre passif professionnel, vous pourriez faire une différence notable en misant sur des compétences susceptibles d’intéresser les recruteurs, peu importe leur secteur d’activité.

Pour vous aider, voici la liste des compétences transférables d’une entreprise à une autre :

  • Utilisation des outils bureautiques
  • Gestion d’un budget
  • Entretien de locaux
  • Accueil du public
  • Accompagnement d’enfants

Exemple de lettre de motivation pour un contrat de professionnalisation dans le cadre d’une reconversion

Vous avez besoin d’un modèle de lettre de motivation adapté à un projet de reconversion ? Voici un exemple de lettre à compléter en fonction de votre profil et du poste ciblé :

Lire aussi

Pourquoi se tourner vers un contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation constitue un accord gagnant-gagnant pour les deux parties signataires. D’un côté, l’entreprise a la possibilité de former l’alternant à des compétences spécifiques à son développement. De l’autre, l’alternant bénéficie d’une expérience professionnelle rémunérée, acquiert des compétences et affine son projet professionnel.

Qu’est-ce qu’un contrat de professionnalisation ?

Le contrat de professionnalisation est un contrat en alternance, au même titre que le contrat d’apprentissage. Même s’ils sont parfois confondus, ces deux contrats répondent à des objectifs distincts :

  • Le contrat d’apprentissage est signé dans le cadre d’une formation initiale. Il permet à l’apprenti de développer des compétences professionnelles et d’obtenir un diplôme d’État ou un titre reconnu au RNCP (Répertoire national des Certifications professionnelles).
  • Le contrat pro est signé dans le cadre d’une formation qualifiante. À l’image du contrat d’apprentissage, le contrat pro peut déboucher sur un diplôme ou une qualification inscrite au RNCP. En revanche, un alternant peut signer un contrat de professionnalisation dans le but d’obtenir un Certificat de Qualification professionnelle (CQP) ou un certificat reconnu par une convention collective nationale de branche.

Dans la grande majorité des cas, le contrat de professionnalisation repose sur un CDD, même si la signature d’un CDI est possible. La durée du contrat de professionnalisation est de 6 à 12 mois.

Qui est concerné par le contrat pro ?

Le contrat de professionnalisation concerne les jeunes âgés de 16 à 25 ans.

Toutefois, les demandeurs d’emploi et les bénéficiaires de l’Allocation de Solidarité spécifique (ASS) ou de l’Allocation Adultes Handicapés (AAH) de plus de 26 ans peuvent signer un contrat de professionnalisation.

Quelle est la rémunération d’un contrat de professionnalisation ?

Puisque le contrat de professionnalisation alterne les périodes de travail et d’apprentissage, la rémunération des alternantsest généralement inférieure au SMIC. Pour vous y retrouver, voici un tableau récapitulatif des 5 niveaux de rémunération, classés selon le niveau du diplôme et l’âge de l’alternant :

Niveau de formation Entre 16 et 21 ans De 21 à 25 ans inclus 26 ans et +
Qualification inférieure au bac 55% du Smic 70% du Smic 100 % du Smic (ou 85 % du SMC* si le montant de la rémunération est à l’avantage de l’alternant)
Qualification égale ou supérieur au bac 65% du Smic 80% du Smic

*SMC : Salaire minimum conventionnel

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !