1. SSII ou start-up dans l'informatique : jeunes diplômés, comment choisir votre future entreprise
Boîte à outils

SSII ou start-up dans l'informatique : jeunes diplômés, comment choisir votre future entreprise

Envoyer cet article à un ami

Pour les jeunes diplômés de l’informatique et des nouvelles technologies, la question est désormais moins celle de la recherche d’emploi – 30.000 postes seront pourvus en 2013 – que celle du choix de l’entreprise. Start-up ou SSII (désormais baptisée ESN) ? Missions, ambiance, salaires… Voici ce qui les rapproche et ce qui les distingue pour vous aider à choisir.

D'un côté, une ambiance cool à la Google, avec des locaux colorés et une fontaine à soda au milieu des bureaux. De l'autre, une rangée d'ordinateurs dans un espace anonyme, où le port du costume est obligatoire. Le match start-up contre ESN (entreprises de services du numérique, anciennement SSII, sociétés de services en ingénierie informatique) se résume-t-il à ces quelques clichés ? Évidemment, la réponse est non. Chaque structure propose aux diplômés des expériences formatrices, qui correspondent à des aspirations différentes.

Dans l'industrie de l'informatique et des nouvelles technologies, force est de constater que les ESN représentent 80 % des volumes d'emplois. Mais les start-up recrutent elles aussi. En témoigne la seconde édition – le 25 mai 2013, à Paris – de “Rejoignez une start-up”, opération réunissant plusieurs entreprises dans le but de faciliter le processus de recrutement et de faire connaître aux étudiants les opportunités offertes par ces petites structures.

Alors, ESN ou start-up ? Voici les éléments pour vous aider à trancher.

Sommaire du dossier
Premier emploi dans l’informatique : une ESN, pour gagner très vite en responsabilité Premier emploi dans l'informatique : une start-up, pour l’aventure humaine