Premier emploi à l'étranger : le “graduate program”

Par Cécile Peltier et Emmanuel Vaillant, publié le 08 Février 2013
2 min

Proposés depuis les années 2000 par les grands groupes pour préparer le renouvellement de leurs cadres dirigeants, ces programmes visent à recruter des diplômés à "haut potentiel".


Le graduate program, c'est quoi ?

Ils ciblent surtout les diplômés d'écoles de commerce ou d'écoles d'ingénieurs, les diplômés d'IEP (instituts d'études politiques) et, à la fac, les titulaires d'un master en gestion ou en droit.

La sélection, draconienne, se déroule en plusieurs étapes : présélection individuelle, puis épreuves individuelles et collectives, entretiens de motivation, etc. Les quelques "élus" sortis vainqueurs de ce parcours du combattant sont embauchés par l'entreprise.

Pendant la durée du programme (en général de deux à cinq ans), ils vont alterner des missions sur des postes (souvent dans des pays différents) avec des sessions de formationet des retours au siège.


Comment s'y prendre ?

Dans son "Guide du recrutement international" (éditions A2Cmedias), Manuelle Malot, directrice des carrières et du NewGen Talent Centre à l'EDHEC, recense quelque 500 "graduate programs" proposés par 280 entreprises. Dans le lot, des groupes français à dimension internationale (EADS, GDF Suez International Power, Thalès...), mais aussi beaucoup de compagnies étrangères (Adidas, Allianz, Apple, Barclays...).

Chaque "graduate program" possède ses propres règles. N'hésitez pas à surveiller les sites Internet des groupes concernés.Certains comprennent un onglet dédié.


Ce qu'il faut savoir avant de partir

Notez que ces programmes, qui constituent des tremplins de haut vol pour une carrière internationale, "sont d'abord faits pour ceux qui aiment les challenges et ne craignent pas de vivre quelques années avec leur valise et leur brosse à dents à la main", prévient Manuelle Malot.



Articles les plus lus

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !