1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Emploi : Nos conseils
  3. Jobs étudiants : pour ou contre ?
  4. "J’essaie de rencontrer des gens et de tisser un réseau dans le cadre de mon travail"
Témoignage

"J’essaie de rencontrer des gens et de tisser un réseau dans le cadre de mon travail"

Envoyer cet article à un ami

Coline, 21 ans, est étudiante en bi-licence histoire et sciences politiques à Tolbiac (Paris 1).

"Quand je suis arrivée à Paris, j’ai d’abord cru que je pourrais me débrouiller avec le budget qui me suffisait tout juste en province, entre ma bourse de 150 € et l’aide que me fournissaient mes parents. Mais je me suis bien vite rendu compte que je ne pourrais pas faire grand-chose avec 600 € par mois, entre les transports, les courses et le loyer ! J’ai donc trouvé très rapidement un emploi à temps partiel à la Bibliothèque publique d’information (NDLR : la bibliothèque du Centre Pompidou)."

Travailler 15 heures par semaine exige d'être organisé


"Je travaille 15 heures par semaine, réparties le soir et le week-end quand je peux car elles sont payées 30 % de plus. Mais cela me demande d’être très organisée… Avec le travail qui nous est demandé en TD, je me suis sentie un peu débordée en début d'année… D’un autre côté, c’est un petit boulot dont j’apprends beaucoup. A présent, je connais le système des cotes et je peux me débrouiller dans n’importe quelle bibliothèque. Comme je pense à travailler dans la culture ou l’organisation d’événements, j’essaie au maximum de rencontrer des gens et de tisser un réseau dans le cadre de mon travail. Et comme j’hésite encore avec le métier d’institutrice, je vais postuler à la fin de mon contrat à la mairie de Paris pour m’occuper d’enfants et tester ma motivation. Je vais essayer aussi de trouver un poste avec moins d’heures de présence pour tout de même poursuivre mes études dans les meilleures conditions possibles."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Des jobs étudiants dans les universités La charte pour la réussite des étudiants salariés "J’essaie de rencontrer des gens et de tisser un réseau dans le cadre de mon travail"