1. Jobs, Stages, Emploi
  2. Emploi : Nos conseils
  3. L’intérim quand on est jeune diplômé : 7 bonnes raisons d’y penser
  4. L’intérim quand on est jeune diplômé : pour augmenter ses chances de décrocher un CDI
Boîte à outils

L’intérim quand on est jeune diplômé : pour augmenter ses chances de décrocher un CDI

Envoyer cet article à un ami

Après un an de missions, un tiers des intérimaires décrochent un contrat à durée indéterminée. Laura, 25 ans, en fait partie. Recrutée en octobre 2012 pour remplacer un congé maladie durant deux mois sur un poste RH (ressources humaines) aux fonctions généralistes, la jeune femme occupe désormais ce poste en CDI... Ce qu'au départ, elle ne visait pas !

"Après mon master 2 de management et développement des RH, je suis partie comme volontaire en Afrique du Sud pour m'ouvrir l'esprit et aller voir ailleurs. En revenant, je me suis dit que l'intérim pourrait être un très bon moyen de varier les expériences", raconte la jeune femme, aujourd'hui coordonnatrice RH pour la France et le Bénélux dans une PME qui fabrique et distribue du matériel de soudage.

Encore étonnée de la vitesse à laquelle ont les choses se sont déroulées, Laura évoque un autre avantage de ce passage par une agence intérim. "Comme mon embauche s'est faite après un contrat de mission, l'agence m'a accompagnée dans la négociation de salaire. Elle avait tout intérêt à ce qu'il soit haut puisqu'elle touchait une commission, en tant qu'intermédiaire me plaçant auprès de l'entreprise", explique la jeune femme.


Un moyen de se faire connaître des employeurs
  

L'intérim permet indéniablement de se faire connaître d'un certain nombre d'employeurs, qui pourront se souvenir de vous lorsqu'ils auront un poste à proposer ou vous garder en fin de mission s'ils le peuvent. Laura, qui a effectué une année d'études en alternance chez Pepsi, a découvert le rôle de l'intérim à ce moment-là. "Dans les fonctions supports, la plupart des gens en CDI étaient passés par l'intérim."

Bapé, 25 ans, en témoigne également. Après une première mission de trois semaines sur un poste d'aide-comptable, puis une autre de deux mois comme comptable à Sciences po Paris, le jeune homme, déjà bien connu de l'école parisienne, s'est vu proposé un CDI lorsqu'un poste de comptable a été vacant. Être intérimaire permet d'être en "pole position" pour un poste vacant, parce que vous connaissez déjà la structure, les collègues, les routines... À condition, bien sûr, d'avoir donné satisfaction pendant vos missions.

Pour aller plus loin : Jeunes diplômés, 7 dispositifs qui facilitent votre insertion pro / Débuter grâce à l'intérim : bon plan ou pénalisant ?

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’intérim quand on est jeune diplômé : pour mettre un pied dans l’emploi L’intérim quand on est jeune diplômé : pour affiner son projet professionnel L’intérim quand on est jeune diplômé : pour augmenter ses chances de décrocher un CDI L’intérim quand on est jeune diplômé : pour étoffer son CV L’intérim quand on est jeune diplômé : pour gagner plus, surtout dans les secteurs demandés L’intérim quand on est jeune diplômé : pour gérer son emploi du temps L’intérim quand on est jeune diplômé : pour ne pas souffrir d’une mauvaise ambiance de travail