Banque, finance, audit : les conseils de Christophe Carles, Directeur du réseau Corporate France, Natixis

publié le 26 Octobre 2012
2 min

Ils sont dans le secteur de la banque, finance, audit depuis des années, et savent ce qu'il faut faire ou ne pas faire. Ils partagent leur expérience avec vous.

Christophe Carles est diplômé d'un mastère Finance à l'ESSEC (1989), et à l'INPG (1988)
  

Les influences majeures qui ont déterminé ma carrière
  

christophe carles natixisLe sous-jacent de mon double cursus école d’ingénieurs et école de commerce est un goût prononcé pour l’entreprise qui s’est manifesté très tôt. J’aurais pu naturellement me spécialiser dans des métiers plus techniques liés aux mathématiques financières, à la modélisation ou encore à l’économétrie.

Ne souhaitant toutefois pas m’enfermer dans une composante, j’ai saisi l’opportunité d’intégrer le Crédit National qui était à l’époque la banque la plus spécialisée dans les financements d’entreprises longs et structurés.

Au sein de cette structure qui a connu 4 fusions en 15 ans et est passée de 1.500 à 25.000 personnes, j’ai véritablement appris le métier de banquier d’affaires dans toute sa dimension entrepreneuriale.
  

Les qualités indispensables des futurs dirigeants

Il faut véritablement avoir envie de diriger des hommes et donc avoir une appétence pour tout ce qui caractérise les relations humaines. Il faut savoir prendre des risques, les assumer et être dans une disposition permanente de transmission du savoir.


L’aspect du travail que je préfère

 
Tout d’abord, l’ouverture sur le monde et les autres et ensuite le fait d’exercer un métier complet comprenant la gestion des hommes, des clients, et des problématiques techniques.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !