Jobs d’été : que valent les agences de placement à Londres ?

Par Mathieu Oui, publié le 25 May 2010
2 min

Et si Londres était une bonne destination cet été… pour effectuer un petit boulot ? A condition de partir au moins 2 mois, d’être débrouillard et de faire la différence avec les centaines de jeunes étrangers qui débarquent dans la capitale britannique, l’expérience peut venir enrichir votre CV.

Nombre d’agences de placement ont fleuri face à la demande des jeunes étrangers. Elles vous proposent généralement des packages : job+logement ou encore job+logement+cours d’anglais, ce qui peut rassurer (notamment les parents). La chambre de commerce franco-britannique recommande deux organismes - Work-UK et Aquarius - qui proposent plutôt des stages non rémunérés assortis de diverses prestations payantes (Aquarius a deux formules de placement à 255 € et 825€).

D’une manière générale, méfiance par rapport aux agences. Prenez le temps de bien lire les conditions (et ce qu’elles proposent exactement) avant de vous engager. Certaines ne s’engagent que sur des entretiens d’embauche, ce qui ne signifie pas forcément un job au final. "Les agences promettent monts et merveilles pour des forfaits de plusieurs centaines d’euros. Mieux vaut garder cette somme pour vous payer une semaine d’auberge de jeunesse et prospecter sur place", estime Dominique Girerd, du club Teli, association spécialisée dans les jobs à l’étranger. "Chaque année, on voit se créer de nouveaux organismes sur le Net", met aussi en garde Laurence Parry, responsable de l’agence de recrutement French Resources. "C’est parfois un même organisme qui prend des noms différents. Surtout ne payez jamais en ligne avec Western-union : de nombreuses fraudes ont été recensées." Au final, si vous avez un doute sur un organisme, un petit tour sur les forums Internet est généralement instructif.


Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !