Vrai ou faux ? Un stagiaire doit remplir des objectifs

Par Cécile Peltier, publié le 29 Juillet 2014
2 min

FauxFAUX


Parce que l’apprentissage passe aussi par l’exercice, on pourra vous confier des missions. Mais, en aucun cas, celles-ci ne doivent être soumises à “des objectifs”, assure Me Jacques Montacié, associé chez Huvelin et associés. EY, un cabinet d’audit et de conseil, veille à leur conférer un vrai rôle afin de leur permettre de découvrir l’entreprise. Objectif : leur donner envie ensuite d’être embauché.

“Nous accueillons les stagiaires un peu de la même manière que les juniors. Nous leur donnons une formation, puis ils sont intégrés au sein des équipes ou envoyés chez le client. L’idée est qu’ils aient une vraie expérience professionnelle”, détaille Sylvie Magnen, associée en charge de la stratégie des ressources humaines EY France, Luxembourg, Maghreb.

Un parfait contre-exemple

Une légère nuance que certaines entreprises ont parfois tendance à oublier. “Dès le premier jour de stage, mon responsable m’a dit que j’allais devoir faire mes preuves. Ça commençait mal…”, raconte François, 29 ans, se remémorant ses trois semaines de stage dans la cuisine collective d’une maison de retraite.

Les choses ont mal continué. “Après m’avoir sonné les cloches pour avoir accepté l’aide du cuisinier dans la confection d’un plat que j’étais censé faire seul, mon maître de stage est parti en vacances et je ne l’ai presque pas revu, ajoute le jeune homme. Enfin, j’ai dû attendre 8 mois avant de récupérer mon attestation de stage après un courrier d’avocat le menaçant de poursuites judiciaires…”



Articles les plus lus

Nos sélections d'offres de jobs étudiants

A la Une actu et conseils emploi

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !