1. 5 bonnes raisons de faire un bac pro
Boîte à outils

5 bonnes raisons de faire un bac pro

Envoyer cet article à un ami

Vous envisager de vous orienter vers un bac professionnel l’année prochaine ? Sachez que cette filière ne manque pas d’atout. Expérience de terrain, connaissance de l’entreprise, cadre de formation favorable… voici les bonnes raisons de vous engager dans cette voie.

Plus que pour tous les autres types de bac, l’objectif du bac professionnel est de vous former à un métier précis. C’est pourquoi durant les trois années de la formation vous allez explorer toutes les arcanes de la profession, à l’école et en entreprise.


1. Vous allez acquérir une réelle expérience du terrain
  

Ainsi, vous serez mis en situation “réelle” de professionnel que ce soit lors de cours, comme les ateliers, ou de stages en entreprise prévus dans le cursus. “Les stages m’ont apporté une connaissance du monde du travail et de la réalité professionnelle”, confirme Raphaël, 23 ans, titulaire d’un bac pro communication visuelle plurimédia au centre de formation Hergos à Toulon (83). Une façon d’être - plus tôt que les autres bacheliers - au fait des exigences de l’entreprise.


“En arrivant en bac pro commerce, j’avais une vision erronée de la vente. J’étais certaine qu’il fallait vendre pour vendre. En cours, j’ai appris à cerner le besoin du client, tout en pensant au chiffre d’affaires”, explique Sabrilla, formée au lycée Gambetta à Aix-en-Provence (13), et qui, aujourd’hui, est en train de créer son entreprise de vente de cosmétiques bio.


2. Vous allez gagner en maturité professionnelle
  

Au-delà de la connaissance de votre futur métier, le bac pro va vous permettre de mieux connaître “de l’intérieur” les exigences de la vie en entreprise, en particulier si vous optez pour la voie de l’alternance. À travers vos périodes en entreprise, vous allez vous confronter à des objectifs professionnels, aux attentes d’un supérieur hiérarchique, mais aussi aux relations avec des collègues.
Pour Flavien, étudiant en bac pro restauration, option cuisine, au CFA Médéric à Paris, c’est particulièrement stimulant : “Le rythme en entreprise est presque militaire, mais j’aime ça. En plus, il y a une vraie solidarité dans l’équipe. On s’entraide, on gère les soucis de chacun. Surtout, on apprend la réalité de l’entreprise. On se rend compte qu’elle est loin des jeux télévisés culinaires.” Une maturité professionnelle à faire valoir face à vos futurs employeurs.


3. Vous allez pouvoir entrer rapidement dans la vie active
  

Choisir le bac professionnel, c’est choisir de se former en trois ans à un métier. Même si les poursuites d’études ne sont bien entendu pas exclues, notamment en BTS (brevet de technicien supérieur), en DUT (diplôme universitaire de technologie), parfois à la fac, voire, si vous avez un très bon niveau, en grande école, l’objectif est de vous rendre opérationnel une fois votre bac pro en poche.
 
Titulaire d’un bac pro électrotechnique au lycée Ampère à Marseille (13), Ismaël assume son choix : “J’aurais pu aller en section générale car j’avais le niveau. Mais j’ai choisi le bac pro pour apprendre un métier rapidement.” Quand vous choisissez un bac pro rare (exemples), il peut même être plus facile de trouver un emploi directement après le bac. “Une fois mon bac pro communication visuelle plurimédia obtenu, l’entreprise dans laquelle j’avais effectué mon job d’été m’a proposé un CDI [contrat à durée indéterminé] !” se souvient Raphaël. Et Ismaël de confirmer : “Des recruteurs sont venus dans notre lycée pour nous présenter leurs postes. Ils nous ont expliqué qu’ils préféraient embaucher des diplômés de bac pro plutôt que de BTS car en électrotechnique on acquiert plus de pratique.”


4. Vous allez pouvoir toucher un salaire si vous choisissez l’alternance
  

Si comme un tiers des élèves de voie professionnelle vous décidez de faire votre bac pro en apprentissage, vous serez rémunéré. Pour la première année, le salaire minimum est de 65 % du SMIC. Il passe à 80 % en deuxième année de bac pro et à 85 % en terminale professionnelle. Chaque minimum s’applique aussi en fonction de votre âge. Bien évidemment, votre entreprise peut très bien vous payer d’avantage.

Flavien, 20 ans, en seconde bac pro restauration, savoure : “Ca fait du bien d’être payé quand on est jeune et qu’on a envie de s’acheter certaines choses. Avant, j’étais hébergé chez ma sœur, mais depuis que je suis en bac pro, je loge dans un foyer de jeunes travailleurs. Le loyer est abordable. Pour le reste, j’arrive à vivre confortablement et à me faire plaisir.”


5. Vous allez bénéficier d’un bon cadre d’apprentissage
  

Dans la filière professionnelle, les classes sont généralement moins surchargées qu’en filière générale. Les professeurs ont ainsi plus de temps à vous accorder. Après avoir obtenu un bac ES, Alexandre, 20 ans, a intégré à la rentrée 2011 la classe prépa hôtellerie-restauration du CFA Médéric, à Paris : “Ici, on a une grande proximité avec les professeurs, ce qui n’était pas le cas en série générale.”

Le cadre est aussi moins scolaire, car l’aspect pratique prime sur le reste. Vous travaillez sur du matériel professionnel ce qui vous aidera à acquérir les compétences si vous n’aimez pas “gratter le papier”. L’ambiance est assez bonne, avec les professeurs mais aussi entre élèves. Raphaël décrit ses années de bac pro : “Il y avait de l’interaction, on bougeait, on avait des travaux pratiques, du dialogue. On a fait des compétitions de robotique, il y avait de la solidarité, une dynamique de groupe.”

Si les professeurs sont généralement plus disponibles, la bonne entente avec votre employeur va dépendre de beaucoup de facteurs. Pour éviter les conflits, assurez-vous que vos attentes mutuelles se combinent facilement et que le courant passe bien avant de signer un contrat.