Tapissier(ière) sur des foires, salons, congrès

Foires, salons et congrès
Niveau d'études nécessaire
CAP
Salaire moyen
de 1.480 à 1.999 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Foire, salons et congrès
Niveau d’études minimal CAP
Bac conseillé Bac STD2A, bac pro
Alternance Oui
Sélectivité des études Faible
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant De 1.480 à 1.999 €

Il pose la moquette des halls et des stands, mais peut aussi poser des tentures au mur et au plafond, et des revêtements de sièges, coussins… À travers ces éléments de décoration, le tapissier aide son client à retranscrire l’identité visuelle de son entreprise (s’il s’agit d’un exposant) ou du salon (s’il s’agit de l’organisateur de la manifestation).

Une fois le choix du client arrêté, commence la phase de production. Certains éléments sont fabriqués en interne, d’autres commandés à des fournisseurs. Mais ils doivent tous être livrés à un moment précis du montage (notamment s’il s’agit de poser la moquette du salon).

Sur les stands, le tapissier travaille en fonction des autres corps de métiers pour poser les différents éléments chronologiquement. Si, pour une question de temps, le tapisser ne pose pas toujours les matériaux dans les règles de l’art, le résultat doit néanmoins être parfait le temps de la durée du salon.

Ses compétences

Sens du service, flexibilité, imagination.

Sa formation

Il existe des CAP et bac pro tapissier et des cursus dans certaines écoles d’art menant au métier (à l’école Boulle par exemple). Mais une grande partie de la formation se fait en interne.

 

Autres témoignages