1. Bourse du CROUS, aide au mérite… les coups de pouce de l’Éducation nationale
Boîte à outils

Bourse du CROUS, aide au mérite… les coups de pouce de l’Éducation nationale

Envoyer cet article à un ami
Plusieurs types d'aides financières existent pour les étudiants en difficulté financière. // © plainpicture/Fancy Images/John Smith
Plusieurs types d'aides financières existent pour les étudiants en difficulté financière. // © plainpicture/Fancy Images/John Smith

Le ministère de l’Enseignement supérieur propose plusieurs dispositifs d’aides financières destinées aux étudiants. Remplissez-vous les critères pour être boursier du CROUS ou recevoir l’aide au mérite ? L’Etudiant vous aide à vous repérer.

Bourse sur critères sociaux, aide au mérite, aide d'urgence ou à la mobilité géographique… Plusieurs types de soutiens existent pour les étudiants en difficulté financière.

La bourse du CROUS sur critères sociaux

La demande s'effectue chaque année sur Internet au moment de la constitution du DSE (dossier social étudiant) du 15 janvier au 31 mai, pour la rentrée universitaire suivante. Pour chaque demande de bourse sur critères sociaux trois critères sont pris en compte : le revenu du foyer fiscal de rattachement, le nombre d'enfants à charge de ce foyer et la distance entre le domicile des parents et le lieu d'études.

Le montant est déterminé par un barème national fixé chaque année par le ministère de l’Éducation nationale. Tous les boursiers sont exonérés des droits universitaires et de la cotisation de Sécurité sociale étudiante. Les bourses sont versées sur 10 mois et leur montant varie en fonction de l’échelon auquel elles sont attribuées. Pour calculer votre droit à une bourse, le CNOUS vous propose un simulateur en ligne.

Certains boursiers dans des situations particulières peuvent recevoir une aide mensuelle aussi l’été, par exemple s’ils ont leurs parents en outre-mer et qu’ils étudient en métropole.

LES BOURSES SUR CRITÈRES SOCIAUX 2017–2018
Échelon Montant annuel des bourses versées sur 10 mois
0 bis 1.009 €
1 1.669 €
2 2.513 €
3 3.218 €
4 3.924 €
5 4.505 €
6 4.778 €
7 5.551 €

L’aide au mérite

Les étudiants titulaires d’un bac avec mention très bien peuvent recevoir une aide au mérite. Elle s’élève à 900 €, sauf si vous avez obtenu votre bac en 2014–2015 (1.800 € dans ce cas).

Elle est versée en 9 mensualités chaque année, durant les 3 premières années. Elle cesse en cas de redoublement, sauf pour raisons médicales graves.

Les aides d’urgence

L’aide spécifique annuelle est versée aux étudiants qui vivent "en situation d’autonomie avérée", en raison notamment de ruptures familiales. Son montant correspond à un des échelons des bourses sur critères sociaux et il est attribué indépendamment des ressources des parents, selon la situation et le besoin de l'étudiant. Pour en bénéficier, il faut être âgé entre 28 à 35 ans, en reprise d'études, sous conditions de ressources, et ne pas pouvoir bénéficier du RSA, d'un congé formation ou d'une indemnisation Pôle emploi.

L’aide spécifique ponctuelle concerne cette fois-ci une situation grave se présentant au cours de l’année universitaire. Elle est cumulable avec une bourse sur critères sociaux, une allocation annuelle, une aide à la mobilité internationale, une aide au mérite. Cette aide ponctuelle est versée en une fois et son montant maximal correspond au montant annuel de l'échelon 1 des bourses sur critères sociaux. Adressez-vous à l’assistante sociale de votre établissement ou auprès du CROUS de votre académie pour en bénéficier.

L’aide à la mobilité géographique

Les étudiants boursiers, qui entrent en première année de master dans une autre région que celle dans laquelle ils ont effectué leurs premières années d'études supérieures, pourront toucher à partir de la rentrée 2017–2018, une aide de 1.000 € pour les aider à couvrir leurs frais d’emménagement. Attention, le versement n’est pas automatique, c’est à vous d’entamer une démarche, dans votre espace étudiant sur www.messervices.etudiant.gouv.fr.