Ingénieur(e) en agroalimentaire

Agriculture - Agroalimentaire
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Agroalimentaire, industrie alimentaire
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé S, STI2D, STL, STAV
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Transformer les matières premières agricoles en produits destinés à l’alimentation : telle est la mission principale de l’ingénieur agroalimentaire. Biscuits, plats cuisinés, boissons, conserves… quel que soit le produit fabriqué, ce scientifique de formation intervient à différents niveaux de la production. En amont, l’ingénieur en recherche et développement conçoit de nouveaux produits et élabore des recettes inédites en tenant compte des demandes du service marketing. Le but ultime reste que le consommateur soit séduit par le nouveau produit.

Lorsque la recette est validée, la production peut commencer. L’ingénieur de fabrication entre alors en jeu : il organise la vie de l’usine pour produire de façon efficace et rapide. Il veille également au respect des procédés de fabrication.

À ses côtés, le responsable qualité, ingénieur lui aussi, effectue tests et contrôles sur les ingrédients et les produits transformés pour que la qualité du produit fini soit conforme au cahier des charges. Enfin, il travaille au contact de nombreux autres métiers : cuisiniers, biologistes, opérateurs, commerciaux, spécialistes du marketing…

Ses compétences

Innover, fabriquer, contrôler.

Sa formation

Une école d’ingénieurs spécialisée en agronomie (ENSAIA à Nancy, INP-ENSAT à Toulouse, Agrocampus Ouest à Rennes, AgroParisTech, SupAgro à Montpellier…) ou une école d’ingénieurs généraliste, toutes accessibles après 2 années de prépa scientifique ou un bac+2/3 scientifique (DUT, BTS, L2, licence pro). Certains établissements proposent de suivre leur cursus en apprentissage (Agrocampus Ouest, AgroParisTech...).

 

Autres témoignages