Œnologue

Agriculture - Agroalimentaire
Niveau d'études nécessaire
bac+5
Salaire moyen
de 2.000 à 2.500 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Agroalimentaire, industrie alimentaire
Niveau d’études minimal Bac+5
Bac conseillé S, STL, STAV
Alternance Oui
Sélectivité des études Forte
Insertion professionnelle Bonne
Salaire débutant De 2.000 à 2.500 €

Dans les vignobles, il est l’expert scientifique. L’œnologue, étymologiquement “celui qui possède la science du vin”, a la responsabilité de s’assurer que le vin produit est de bonne qualité. De la plantation des cépages à la commercialisation du précieux breuvage, il supervise toutes les étapes de fabrication, pour conseiller et épauler les viticulteurs (élaboration du goût, conseils en rendement, en sécurité alimentaire, etc.). Il effectue des analyses, prescrit les traitements nécessaires à la bonne santé des vignes, décide de la conservation du vin…

Spécialiste de la dégustation, il peut aussi prendre en charge les relations avec les clients.

Ses compétences

Conseiller, superviser, goûter.

Sa formation

Un BTSA viticulture-œnologie, suivi d’une licence professionnelle (métiers de la vigne et du vin : œnocontrôleur) ou une licence en sciences (physique-chimie, biologie, agronomie, biochimie, etc.), avant de pouvoir préparer le DNO (diplôme national d’œnologie), seul diplôme donnant droit au titre d’œnologue. Il est proposé dans 8 établissements : 5 universités : Bourgogne, Bordeaux, Montpellier, Reims Champagne-Ardenne et Paul-Sabatier à Toulouse et dans deux écoles : SupAgro à Montpellier et l'INP-ENSAT à Toulouse (31). Le cursus dure 2 ans.

 

Autres témoignages