1. Une année en troisième : le brevet approche, la pression monte
Reportage

Une année en troisième : le brevet approche, la pression monte

Envoyer cet article à un ami
Les élèves de 3e4, en contrôle surprise en classe de techno, aux prises avec deux sujets de type brevet. // © Martin Rhodes
Les élèves de 3e4, en contrôle surprise en classe de techno, aux prises avec deux sujets de type brevet. // © Martin Rhodes

IMMERSION AU COLLÈGE. Épisode 7. À seulement quelques semaines de l'examen national, les élèves de la 3e4 du collège Gustave-Flaubert, à Paris, sont en mode révisions intensives.

Dix minutes après la première sonnerie de la journée, monsieur Lafond, l'enseignant de latin, ne s'est toujours pas présenté en salle 212. Un élève fait le pari qu'il ne viendra pas ("Il n'est jamais en retard"), une autre lui répond que "C'est trop beau pour être vrai". La principale adjointe vient mettre un terme aux spéculations : le professeur va arriver d'une seconde à l'autre, allez allez, on s'installe et on sort son cahier.

Sept élèves de la 3e4 ont deux heures de latin par semaine. Les moyennes obtenues au deuxième trimestre dans cette matière sont bonnes : 16/20 pour Laura, 13 pour Émeline, 17 pour Anne-Laurence et Billel... Ces notes comptent dans le contrôle continu du brevet et, comme dit Laura, "cela fait des points en plus". On reprend le cours au stratagème mis en place par Néron pour empoisonner son demi-frère Britannicus. Les élèves sont en petit comité, ils participent activement. "Qui me lit l'extrait de Racine comme le ferait un acteur, c'est-à-dire en prononçant les 12 syllabes ?", demande monsieur Lafond. Billel se lance.

Lire aussi : Collège : mais où sont passés le latin et le grec ?

Brevet blanc et remarques en rouge

À 9 h 30, les latinistes rejoignent leurs camarades de classe devant la salle de monsieur Einaudi. Le professeur de maths a prévu de rendre le deuxième brevet blanc, qui s'est déroulé le 4 mai 2017. La pression est palpable. La moyenne de la classe est seulement de 8/20. "Il n'y a pas de réelle progression par rapport au premier brevet blanc", regrette monsieur Einaudi en distribuant les copies et le corrigé.

Mathis et Billel décrochent tous les deux un 11/20. Ousmane frôle la moyenne avec 9,8/20. Il fait cependant mieux qu'au premier brevet blanc, grâce notamment a un 16 en SVT (sciences de la vie et de la Terre). Cela coince notamment pour Wonjei, qui a oublié d'apporter sa calculatrice le jour J (6,8/20), et Émilie (6/20), qui récupère sa copie en haussant les épaules et en soupirant. Monsieur Einaudi doit remonter le moral des troupes. "Les résultats ne sont globalement pas bons, mais tout n'est pas joué", tient-il à préciser. "Profitez de l'heure pour comparer votre travail et le corrigé, puis refaites l'intégralité de l'épreuve une fois chez vous." La correction est souvent plus utile que le brevet blanc lui-même.

Lire aussi : Brevet : dis-moi quelle est ta moyenne, je te dirai quelle note tu auras

"Fiche dialogue"... de sourds

Kamel Chabane, le professeur principal de la 3e4, profite de la récréation de 10 h 25 pour récupérer les "fiches de dialogue", c'est-à-dire les choix définitifs d'orientation (huit maximum). Certains élèves ont préféré bouder les "propositions provisoires d'orientation" du second conseil de classe. C'est notamment le cas d'Ayoub. Le jeune homme n'a pas tenu compte des recommandations de la psychologue de l'Éducation nationale (six lycées généraux, deux professionnels). Il assure, à sa décharge, ne "pas avoir trouvé de bac pro intéressant". Un recours auprès d'une commission d'appel sera possible au cas où le désaccord persisterait au troisième conseil de classe.

Émilie a préféré la jouer tactique en inscrivant deux choix professionnels (un dans le domaine de la mode, l'autre dans celui du commerce) au cas où elle ne parviendrait pas à redresser la barre pour aller en général. Émeline vise quant à elle une seconde professionnelle et rien d'autre (dans le domaine de la sécurité, de la photographie ou de l'accueil). Elle "n'aime pas tellement l'école" et seul l'apprentissage d'un métier peut l'aider à poursuivre jusqu'au bac, "sans lequel on ne trouve pas de travail aujourd'hui".

Une heure, deux brevets

Il y a des indices qui ne trompent pas. Quand madame Dedieu, la professeure de technologie, dit "deux par table de quatre" alors même que la classe est en demi-groupe, il y a de fortes chances pour qu'un contrôle surprise tombe. Cela se confirme. Les élèves ont deux fois 20 minutes pour traiter deux sujets de type brevet, dont le sujet zéro. On fait un rapide corrigé après chaque épreuve. Madame Dedieu livre quelques conseils de dernière minute : faire un brouillon, rédiger une réponse complète, soigner l'écriture, se relire.

Lire aussi : Brevet 2017 : pas de technologie à l'examen en juin

Le premier sujet comporte une question et deux schémas à compléter. Il porte sur le système de freinage d'une voiture, un objet que les élèves n'ont jamais étudié. C'est la panique. "Ne vous laissez pas déstabiliser. Vous maîtrisez les principes qui se rapportent à cet objet, à savoir la chaîne d'énergie et d'information", précise l'enseignante avant d'ajouter, d'une voix rassurante : "Cet exercice n'est pas noté, mais jouez le jeu à fond pour vous entraîner". Malik, Anne-Laurence, Sirine et tous les autres soufflent un bon coup avant de se plonger dans l'épreuve. Comme le jour J.

Le collège Gustave-Flaubert en chiffres

560 élèves
1/4 d'élèves boursiers
5 classes par niveau
1 classe relais et 1 classe Ulis
75,2 % de réussite au DNB (diplôme national du brevet) en 2016 mais une forte hétérogénéité du niveau des élèves : 13 % de mention TB, 21 % de mention B, 18 % de mention AB, 22 % sans mention.

L'Etudiant retourne au collège !

En 2016-2017, la rédaction de l'Etudiant retourne sur les bancs du collège ! Direction l'établissement Gustave-Flaubert, à Paris. Mois après mois, on partage la vie d'une classe de 3e durant cette année scolaire rythmée par le stage, la préparation de l'orientation des élèves et celle du brevet. Pour suivre notre immersion : #letudiantretourneaucollege

Lire aussi : 

L'épisode 1 de l'immersion au collège

L'épisode 2 de l'immersion au collège

L'épisode 3 de l'immersion au collège

L'épisode 4 de l'immersion au collège

- L'épisode 5 de l'immersion au collège

- L'épisode 6 de l'immersion au collège