BTS en informatique

Par Séverine Maestri, publié le 10 Janvier 2022
5 min

Préparés en deux ans après le bac, les BTS en informatique sont conçus pour entrer dans la vie active ou poursuivre ses études. L’Étudiant vous dit tout sur les BTS qui mènent au domaine de l’informatique : le programme dispensé, les conditions d’accès, les débouchés ou éventuelles poursuites d’études.

Quels sont les BTS en informatique ?

On trouve deux BTS dans le domaine de l’informatique :

– Le BTS SN (systèmes numériques) : il propose deux options : EC (électronique et communications) et IR (informatique et réseaux). Ce BTS est tourné vers la sécurité et la maintenance des réseaux informatiques

– Le BTS SIO (services informatiques aux organisations) : il possède également deux options : SLAM (solutions logicielles et applications métiers) et SISR (solutions d’infrastructure, systèmes et réseaux). Ce BTS forme à la mise en place d’objets connectés pour divers secteurs : automobile, domotique, transport ferroviaire…

Ces deux BTS en informatique se préparent après le bac dans des lycées publics ou privés, des CFA (centres de formations d’apprentis), des pôles de formation de l’UIMM (Union des industries et métiers de la métallurgie), des écoles spécialisées en numérique ou encore des écoles de commerce. Il est aussi possible de préparer ces diplômes en alternance ou en formation continue pour les professionnels qui souhaitent se reconvertir.

Lire aussi

Lire aussi

Qu’apprend-t-on dans un BTS en informatique ? Quelles sont les matières au programme ?

Le programme du BTS SN s’organise autour des matières générales suivantes :
• culture générale et expression
• anglais
• économie et de la gestion
• physique
• environ 15 heures par semaine « d’informatique et réseaux » ou « d’électronique et communication » selon l’option choisie…
Des TP (travaux pratiques), des TD (travaux dirigés) et 6 semaines de stages sur les deux années sont également obligatoires.

En BTS SIO, les enseignements généraux sont sensiblement identiques :
• culture générale et expression
• anglais
• culture économique, juridique et managériale
• mathématiques pour l’informatique
• cybersécurité
• environ 15 heures par semaine se partagent entre des cours de « support et mise à disposition de services informatiques » et de « cybersécurité des services informatiques »…
Des ateliers de professionnalisation et du travail en autonomie dans des laboratoires informatiques ainsi que 10 semaines de stages sur les deux années complètent la formation.

Comment entrer dans un BTS en informatique ? Quel bac privilégier ?

L’inscription en BTS informatique dans la plupart des établissements s’effectue via la plateforme Parcoursup, sur dossier (CV, lettre de motivation), parfois complétés par des tests et/ou un entretien. Certaines écoles possèdent leur recrutement en direct et n’apparaissent pas sur Parcoursup. Il faut alors les contacter.

À noter que pour entrer dans ces BTS, les séries de bacs les plus adaptés sont le bac professionnel systèmes numériques, les bacs technologiques STI2D ou STMG, voire un bac général, avec les spécialités mathématiques ou NSI (numérique et sciences informatiques).

Que faire après un BTS en informatique ? Quelles poursuites d’études ?

Très professionnalisants, les BTS en informatique sont avant tout dédiés à l’entrée dans la vie active. Toutefois, avec un très bon dossier, vous pouvez envisager une poursuite d’études d’un an supplémentaire en licence professionnelle du domaine des réseaux informatiques et télécommunications. Les écoles supérieures d’informatique ou les écoles d’ingénieurs en alternance ouvrent également leurs portes aux titulaires d’un BTS en informatique en admissions parallèles pour obtenir en un an un bachelor du même domaine (administrateur sécurité et réseaux ; développeur fullstack et Devops…) ou intégrer un cycle ingénieur pour trois ans.

Lire aussi

Quels métiers après un BTS en informatique ?

Les titulaires d’un BTS SIO ou SN peuvent postuler à des emplois de technicien.ne en informatique industrielle, technicien.ne d'infrastructure, développeur.se. d'applications informatiques ou encore technicien.ne. en télécommunications, gestionnaire de parc informatique, administrateur(trice) de bases de données, etc.