BTS systèmes numériques option électronique et communications

Par Véronique Curely, mis à jour le 16 Novembre 2020
3 min

Pour le BTS systèmes numériques option électronique et communications, retrouvez en un clic le programme, les modalités d’admission, les débouchés, le nombre d’établissements qui le proposent et le taux de réussite. Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), session 2019 et du Service interacadémique des examens et concours (SIEC) 2020. En cas d’absence d’information, vous trouverez la mention : NC (non communiqué).

Ce BTS est accessible en alternance.

Où se former au BTS systèmes numériques, option électronique et communications ?

Pour trouver votre futur établissement :
– consultez notre annuaire des formations
– pour une formation en alternance, consultez notre annuaire de l'alternance

Lire aussi

Quels chiffres clés retenir à propos du BTS systèmes numériques, option électronique et communications ?

Si désormais les filières de bac n’existent plus au profit de spécialités qui permettent de construire un bac "à la carte", l’origine des admis ci-dessous vous donne des idées sur les spécialités à privilégier au lycée dès la classe de première. Vous pouvez ainsi faire le choix de spécialités dans des domaines similaires aux matières principales des anciennes séries.

  • Nombre d'établissements : environ 120
  • Origine des admis en 2019 : 50% bac STI2D, 23,5% bac pro, 13,9% bac S, 0,3% bac STMG, 0,3% bac STL, 0,3% bac ES, 0,2% bac L, 11,2% autres
  • Taux de réussite : NC

Lire aussi

Quel est le programme du BTS systèmes numériques, option électronique et communications ?

1re année :

  • Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (3 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (3 h) ; économie et gestion (1 h) ; sciences physiques (6 h) ; électronique et communication (15 h) ; accompagnement personnalisé (2 h)
  • Volume horaire total de la 1re année : 960 h

2e année :

  • Volume horaire hebdomadaire : culture générale et expression (3 h) ; anglais (2 h) ; mathématiques (3 h) ; économie et gestion (1 h) ; sciences physiques (7 h) ; électronique et communication (14 h) ; accompagnement personnalisé (2 h)
  • Volume horaire total de la 2e année : 960 h
  • Stage : 6 semaines sur les deux années

Consulter le programme détaillé : le programme pédagogique national du BTS systèmes numériques

Lire aussi

Quels sont les débouchés du BTS systèmes numériques, option électronique et communications ?

Les débouchés pour le titulaire de ce BTS sont multiples car la technologie électronique est présente dans la majorité des secteurs d'activité : les transports, l'automobile, l'aéronautique, l'espace, les télécommunications, les sciences et technologies de l'information et de la communication, le multimédia, le commerce électronique, le médical, les automatismes industriels et "grand public", la domotique…

Le technicien supérieur participe à la réalisation ou à la maintenance d’une grande variété de produits qui associent fréquemment l’électronique à d’autres technologies. Il est capable de proposer une architecture matérielle/logicielle pour contribuer à la modélisation de tout ou partie d'un produit. Il maîtrise l'usage de composants complexes dans des dispositifs électroniques. Il organise la planification d'un projet à partir de l'analyse d'un cahier des charges et réalise des tests de conformité. Il organise et suit le processus d'installation et de maintenance après-vente.

  • Exemples de métiers : technicien(ne) de maintenance – nivoculteur(trice) – technicien(ne) d'essais – chef d'équipe en unité de production – assistant(e) ingénieur(e) (mesures, tests et contrôles)
  • Poursuite d'études : prépa ATS, licence professionnelle : industries agroalimentaires : gestion, production et valorisation ; maintenance et technologie : électronique, instrumentation ; maintenance et technologie : systèmes pluritechniques ; métiers de l'électronique : communication, systèmes embarqués ; métiers de l'électronique : fabrication de cartes et sous-ensembles électroniques ; métiers de l'électronique : microélectronique, optronique ; métiers de l'industrie : conception et amélioration de processus et procédés industriels ; métiers de l'industrie : mécatronique, robotique ; systèmes automatisés, réseaux et informatique industrielle, écoles d'ingénieurs

Lire aussi