Admission, coût, débouchés... Quelles différences entre un BTS et un bachelor ?

Par Raphaëlle Orenbuch, publié le 12 Septembre 2022
6 min

Une fois le bac en poche, nombreux sont les cursus envisageables dans l’enseignement supérieur. Parmi eux, le BTS et le bachelor, accessibles directement après le bac. Alors quelles sont les similitudes et les différences entre ces deux formations ? L’Étudiant vous aide à y voir plus clair.

Le BTS (brevet de technicien supérieur) et le bachelor sont deux cursus post-bac qui ont pour point commun de préparer les étudiants à intégrer rapidement le marché du travail.

Les deux formules englobent de nombreuses formations, très diverses. On dénombre en effet près de 200 spécialités de BTS en France (BTS communication, NDRC, SIO, tourisme, MCO, etc.) et des dizaines de nouveaux bachelors voient le jour chaque année, notamment en écoles de commerce et d'ingénieurs mais aussi d’art ou de communication.

BTS et bachelors : focus sur le contenu des formations

S’ils sont tous deux professionnalisants, le BTS et le bachelor diffèrent de par le contenu des enseignements dispensés.

Très axés sur l’opérationnel, les cours de BTS se décomposent en blocs de compétence. Vous vous spécialiserez ainsi dans un domaine précis (comptabilité, commerce, vente, etc.).

Lire aussi

À l’inverse, le bachelor est souvent généraliste et couvre un spectre très large des fondamentaux de l’entreprise, en école de commerce par exemple. La spécialisation intervient généralement en dernière année. "En bachelor, on est quand même plus proche du monde universitaire", explique Christophe Dardillac, responsable pédagogique à l’Idrac Bordeaux.

Par ailleurs, l’encadrement des professeurs est moindre en bachelor par rapport au BTS. "Un étudiant qui a besoin d’un cadre très scolaire pour travailler sera plus à l’aise en BTS", ajoute Christophe Dardillac.

Un point commun entre les deux formations : chacune d’entre elles comporte plusieurs périodes de stage.

Lire aussi

Une admission sélective en bachelor comme en BTS

Le BTS comme le bachelor sont tous deux des formations sélectives. Les BTS sont des diplômes nationaux d'État qui peuvent se préparer dans des lycées publics, agricoles ou au sein d’écoles privées. Dans tous les cas, la sélection se fait sur dossier via la plateforme Parcoursup. Certains BTS très prisés peuvent également avoir recours à un entretien de motivation ou à un test de niveau.

Les bachelors sont de leur côté des formations privées dont la sélection peut se faire sur Parcoursup ou en dehors de la plateforme nationale. La plupart des bachelors proposent une sélection propre ou recrutent via un concours commun. C’est notamment le cas des écoles de commerce ou d’ingénieurs.

Ces deux formations sont ouvertes à tout type de bacheliers généraux, pro ou techno. Mais les formations de BTS doivent accueillir un quota de bacheliers professionnels. Les bachelors accueillent quant à eux davantage de bacheliers généraux.

Lire aussi

Bac+2 pour les BTS, bac+3/4 pour les bachelors

Cursus court qui allie théorie et pratique, le BTS permet d’obtenir un diplôme en deux ans. Le bachelor débouche la plupart du temps sur un bac+3, parfois un bac+4. Certaines formations, en BTS comme en bachelor, peuvent comporter une période d’alternance en entreprise.

Certaines formations, en BTS comme en bachelor, peuvent comporter une période d’alternance en entreprise.

Lire aussi

Poursuite d’études en BTS et en bachelor

Que vous optiez pour un BTS ou un bachelor, vous pourrez choisir de poursuivre vos études une fois diplômés. "Les deux formations deviennent de plus en plus proches, aujourd’hui de plus en plus de titulaires de BTS souhaitent poursuivre en troisième année de licence", détaille Christophe Dardillac.

Près de la moitié de ces étudiants décident en effet de continuer leurs études après l’obtention du diplôme. De la même manière, plus de 50% des titulaires d’un bachelor poursuivent leurs études en cycle master (bac+5), afin d’acquérir une spécialisation plus pointue.

Lire aussi

Reconnaissance du diplôme

"Ce qui différencie surtout les BTS de certains bachelors, c’est la reconnaissance du diplôme", alerte Christophe Dardillac. En effet, pour s’assurer de la valeur académique d’une formation en bachelor, il faut s’assurer qu’il soit visé par l’État. Depuis 2021, certains peuvent même obtenir le grade de licence, un label qui certifie la qualité de la formation. Aujourd’hui, une vingtaine de formations l’ont obtenu.

Le BTS, lui, est un diplôme national d'État qui s’inscrit dans l'organisation du LMD et emporte l’acquisition de 120 crédits européens.

Lire aussi

Le coût variable de formations bachelor et BTS

Les frais de scolarité pour préparer un BTS peuvent varier de zéro à plusieurs milliers d’euros par an. Un étudiant dans un lycée public, par exemple, n’aura aucun frais de scolarité à acquitter tandis que les lycées privés fixent eux-mêmes leur tarification.

Pour les bachelors, là aussi tout dépend de l’école et de sa renommée mais il faut généralement débourser plusieurs milliers d’euros par an.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une BTS/DUT

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !