BUT génie civil-construction durable (ex-DUT GC-CD)

Par Séverine Maestri, publié le 23 Juin 2022
7 min

Le BUT génie civil-construction durable forme des techniciens supérieurs dotés de fortes compétences technologiques, mais également aguerris à la gestion de projets. La formation vise à leur donner les connaissances et les aptitudes nécessaires pour répondre aux défis du développement durable et à l'évolution rapide des métiers dans le très vaste domaine de la construction. Quels sont les attendus Parcoursup pour intégrer le BUT génie civil-construction durable, quelles sont les grandes lignes du programme, les parcours proposés, les métiers accessibles et les poursuites d’études : l’Étudiant répond aux questions que vous vous posez.

Présentation du BUT génie civil-construction durable

En trois ans après le bac, le BUT prépare à des fonctions de technicien supérieur ou d’assistant ingénieur. Ce diplôme menant au grade de licence (180 ECTS) et reconnu au niveau national et européen est conçu pour une insertion professionnelle immédiate, mais permet également à ceux qui le souhaitent de poursuivre leurs études.

Le génie civil regroupe des domaines très variés du bâtiment et des travaux publics comme les constructions industrielles, individuelles ou collectives, les infrastructures de transport, les aménagements urbains, l’environnement. La formation a pour but de mettre à disposition de la société les bâtiments et les équipements dont elle a besoin, tout en travaillant dans l'optique d'une construction durable. En effet, les enjeux environnementaux s’imposent désormais à tous les acteurs du secteur de la construction.

Le titulaire du BUT spécialité génie civil-construction durable est formé au génie civil, pour réaliser des projets respectueux de l’environnement, dans les secteurs du bâtiment et des travaux publics. Il est en mesure d’intervenir dans la conception et la construction de bâtiments destinés au logement, à l’industrie, au commerce, mais aussi dans la conception et la mise en œuvre de grandes infrastructures et d’équipements collectifs : routes, ponts, barrages, travaux maritimes…

La spécialité génie civil-construction durable propose 4 parcours à choisir en deuxième année. Chacun se différencie en approfondissant différemment les compétences du diplôme.

Quels sont les parcours du BUT génie civil-construction durable ?

Les 4 parcours du BUT génie biologique sont accessibles dès la deuxième année. Attention, tous ne sont pas forcément dispensés par chaque IUT. Pensez à bien vérifier auprès de l’université qui vous intéresse qu’elle propose le parcours souhaité.

1– BUT GC-CD parcours travaux bâtiment

Ce parcours axe les compétences sur des activités dans les domaines de l’organisation et l’encadrement de chantier bâtiment.

2– BUT GC-CD parcours travaux publics

Ce parcours a pour objectif de former aux métiers d’organisation et d’encadrement de chantier de travaux publics.

3– BUT GC-CD parcours réhabilitation et amélioration des performances environnementales des bâtiments

Ce parcours permet à ses titulaires d’exercer des métiers d’organisation et d’encadrement de chantier de réhabilitation de construction.

4– BUT GC-CD parcours bureau d’études conception

Ce parcours se concentre sur la formation aux métiers dans les bureaux d’études du bâtiment et des travaux publics.

Quel est le programme du BUT génie civil-construction durable ?

Le BUT spécialité génie civil-construction durable est assorti d’un volume horaire global de 2000 heures sur les 3 ans et 600 heures de projets tutorés.

En tout, 5 compétences sont à acquérir en BUT génie civil-construction durable, et tout parcours confondus.

Chaque compétence se décline en savoir-faire, eux-mêmes découpés en situations professionnelles. Nous donnons ici la compétence et son savoir-faire associé et nous vous invitons à vous reporter au référentiel pour plus de détails.

Programme du BUT génie civil-construction durable : quelles compétences développerez-vous ?

Compétences communes à tous les parcours :

  • Solutions techniques en bâtiment : élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de bâtiment
  • Solutions techniques en travaux publics : élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de travaux publics
  • Dimensionnement : dimensionner des ouvrages et des équipements techniques du BTP
  • Organisation de chantier : organiser un chantier de BTP
  • Suivi technique d’un ouvrage : piloter techniquement un ouvrage tout au long de sa vie

Niveau d’approfondissement des compétences selon les parcours :

1. Parcours travaux bâtiment

  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de bâtiment (1re, 2e et 3e années).
  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de travaux publics (1re et 2e années).
  • Dimensionner des ouvrages et des équipements techniques du BTP (1re et 2e années).
  • Organiser un chantier de BTP (1re, 2e et 3e années).
  • Piloter techniquement un ouvrage tout au long de sa vie (1re, 2e et 3e années).

2. Parcours travaux publics

  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de bâtiment (1re et 2e années).
  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de travaux publics (1re, 2e et 3e années).
  • Dimensionner des ouvrages et des équipements techniques du BTP (1re et 2e années).
  • Organiser un chantier de BTP (1re, 2e et 3e années).
  • Piloter techniquement un ouvrage tout au long de sa vie (1re, 2e et 3e années).

3. Parcours réhabilitation et amélioration des performances environnementales des bâtiments

  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de bâtiment (1re, 2e et 3e années).
  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de travaux publics (1re et 2e années).
  • Dimensionner des ouvrages et des équipements techniques du BTP (1re, 2e et 3e années).
  • Organiser un chantier de BTP (1re et 2e années).
  • Piloter techniquement un ouvrage tout au long de sa vie (1re, 2e et 3e années).

4. Parcours bureau d’études conception

  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de bâtiment (1re, 2e et 3e années).
  • Élaborer des solutions techniques de tout ou partie d’un projet de travaux publics (1re, 2e et 3e années).
  • Dimensionner des ouvrages et des équipements techniques du BTP (1re, 2e et 3e années).
  • Organiser un chantier de BTP (1re et 2e années).
  • Piloter techniquement un ouvrage tout au long de sa vie (1re et 2e années).

Organisation de la formation

  • Le volume hebdomadaire des cours dispensés en BUT génie civil-construction durable est soutenu (entre 35 et 40 heures). Ils se présentent sous la forme de CM (cours magistraux) en grand groupe (environ une cinquantaine), de TD (travaux dirigés) en groupe d’une vingtaine d’étudiants et de TP (travaux pratiques) en petits d’une dizaine de personnes.
  • Les cours sont assurés par des enseignants-chercheurs et des intervenants extérieurs issus du monde professionnel.
  • Lorsqu’il est préparé en alternance, il est prévu que le volume horaire global soit réduit de 15 % en première année, de 15 % en deuxième année, et de 15 % en troisième année. S’il est suivi en formation initiale, il faut compter 22 à 26 semaines de stages et des heures de PPP (projet personnel et professionnel) pour rendre l’étudiant acteur de sa formation et lui permettre de se projeter dans son futur métier.
  • Une adaptation locale à hauteur de 30 % environ peut intervenir sur les deux dernières années du diplôme, ceci afin de permettre à chaque IUT de répondre aux attentes de son environnement régional. Les IUT précisent sur leurs sites les adaptations locales choisies, n’hésitez pas à les étudier.
  • Le programme comprend également des SAÉ (situations d’apprentissage et d’évaluation) qui vont aller valider une compétence. Exemples de SAÉ : études d’exécution d’un ouvrage de bâtiment ; relevé simple planimétrique et altimétrique ; repérage et dimensionnement des réseaux secs et humides d’un ouvrage simple ; calcul des sollicitations et des déformations d’une structure d’un ouvrage simple à l’aide d’un logiciel professionnel ; performance d’isolation d’un élément d’ouvrage simple et solutions pour satisfaire des contraintes hygrothermiques ; projet de voiries et de réseaux divers (VRD)…

Débouchés : quels métiers exercer avec un BUT génie civil-construction durable ?

Le diplômé du BUT génie civil-construction durable s’insère dans tous les domaines du bâtiment et des travaux publics : entreprises de BTP, bureaux d’études ou de méthodes, laboratoires, collectivités territoriales ou entreprises de service.

Il exerce, par exemple, comme chef de chantier, dessinateur-projeteur, technicien d’études, technicien méthodes, technicien HSE, conducteur de travaux, opérateur BIM, technicien d’exploitation et de maintenance, responsable contrôle matériaux, conseiller en économie d’énergie, diagnostiqueur énergétique, économiste de la construction…

Quels bacs et spécialités à privilégier pour intégrer un BUT génie civil-construction durable ?

En BUT génie civil-construction durable, la majorité des admis sont titulaires d'un baccalauréat technologique STI2D (toutes spécialités), ou d’un baccalauréat général avec les spécialités suivantes : mathématiques, physique-chimie, SI (sciences de l'ingénieur), NSI (numérique et sciences informatiques).

L’inscription passe par la plateforme Parcoursup et la sélection s’effectue sur dossier et entretien.

Quels sont les attendus Parcoursup pour entrer en BUT génie civil-construction durable ?

Les étudiants qui s’inscrivent dans cette formation doivent posséder de bonnes bases scientifiques en biologie, chimie, physique et mathématiques. Ils doivent savoir élaborer un raisonnement structuré et adapté à une situation scientifique, avoir une curiosité scientifique, technologique et expérimentale, aimer travailler en groupe, avoir une maitrise du français permettant de communiquer à l'écrit et à l'oral de façon adaptée, de comprendre un énoncé, de l'analyser et de rédiger un raisonnement et une solution, connaître suffisamment l'anglais pour pouvoir échanger à l'oral, lire et comprendre un texte, répondre aux questions écrites et orales, être capable de mémoriser des connaissances, savoir mobiliser ses connaissances et développer un sens critique…

Études : que faire après un BUT génie civil-construction durable ?

Après un BUT génie civil-construction durable, il est possible de poursuivre ses études en master (mention génie civil, par exemple). D’autres rejoindront une école d’ingénieurs sur dossier en admission parallèle (une solution intéressante pour ceux qui redoutent les classes préparatoires).

Sachez que la réforme n’a pas fait disparaître le DUT, qui continue d’être délivré en tant que diplôme intermédiaire du BUT au bout de deux ans et permet parfois de se réorienter vers un autre BUT d’une spécialité proche, une licence professionnelle mention métiers du BTP : génie civil et construction, par exemple.

Les plus lus BUT (ex-DUT)

Contenus supplémentaires

A la Une BUT (ex-DUT)

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !