Boîte à outils

Etudes à l'étranger : quelle est la meilleure période pour partir ?

Par Pauline Bluteau, publié le 16 janvier 2023
3 min

VIDÉO. Les mobilités internationales peuvent être envisageables dès la première année d'études post-bac. Pourtant, peu d'étudiants en profitent. Car même s'il n'y a pas de bon ou mauvais moment pour effectuer ses études à l'étranger, il y a tout de même des périodes plus stratégiques.

Vous le savez certainement, les mobilités internationales, d'études ou de stage, sont très encadrées par les établissements. Dans les faits, vous pouvez partir à l'étranger à n'importe quel moment de l'année pendant votre formation. Il y a tout de même quelques règles à connaitre pour choisir la période idéale.

Des départs à l'étranger généralement en milieu de cursus

Ce n'est pas un hasard si les établissements qui rendent les mobilités obligatoires proposent des départs en milieu de cursus. Souvent, si vous visez un bac+5, la troisième ou la quatrième année est une période plus propice pour partir : vous avez déjà acquis des bases solides depuis le début de votre cursus et vous n'en êtes pas encore au moment de la préprofessionnalisation.

Cela peut être aussi un bon moment pour faire une pause entre deux formations, en troisième année de licence, avant d'entrer en master par exemple. C'est en tout cas ce que font la majorité des étudiants.

Vous ne pouvez pas effectuer plus d'un an à l'étranger par cycle d'études. Si vous souhaitez effectuer plusieurs mobilités, vous pourriez donc partir une première fois en licence puis une seconde, en master, mais pas sur vos deux années de master uniquement.

Étudier à l'étranger en dernière année d'études

Pour autant, il est tout à fait possible d'effectuer un cursus à l'étranger en deuxième année, voire en première année post-bac, même si cela reste beaucoup plus rare. Tout simplement, car une mobilité internationale s'anticipe jusqu'à un an à l'avance.
De plus, en première année, vous devez vous faire au rythme, à la pédagogie et à vos nouveaux cours. Ce n'est donc peut-être pas le meilleur moment pour plier bagage.
Au contraire, certains préfèrent attendre leur dernière année d'études pour partir à l'étranger. Dans certaines écoles, c'est d'ailleurs obligatoire d'effectuer jusqu'à six mois de stage à l'international en fin de cursus. Ce peut donc être une bonne idée si votre objectif est de rester dans le pays après l'obtention de votre diplôme ou si vous souhaitez avoir une expérience professionnelle à l'étranger avant de commencer à travailler.

Anticiper votre année d'échange avec votre établissement

Vous l'aurez compris, le bon moment pour partir à l'étranger dépend surtout de votre projet personnel et/ou professionnel. Parlez-en d'abord avec le bureau des relations internationales de votre établissement pour connaitre toutes les modalités. Car il arrive aussi que certaines formations refusent d'office les mobilités à certaines périodes de la scolarité (notamment en première année post-bac). Un conseil donc : anticipez !

Vous aimerez aussi

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !