Études : Luxe

Le luxe fait rêver, les emplois sont là. Néanmoins, au-delà de l’attrait du secteur, ces métiers exigent de se former. Et certains secteurs comme la haute-couture ou l’hôtellerie, par exemple, manquent de candidats.

Luxe

Si les métiers du luxe sont si nombreux qu’il est difficile de tous les répertorier, une chose est certaine : ils permettent souvent de débuter avec des diplômes professionnels infra-bacs pour ceux qui savent déjà quelle voir choisir, puis de gravir les échelons très vite au gré de leurs envies d’évolution. Les formations sont là pour les y aider, du CAP au bac + 5, en école ou à l’université, en alternance ou en formation initiale.

Le CAP : apprendre à créer un produit de luxe

LQue l’on parle de vêtements de haute-couture, d’horlogerie, de joaillerie, de cosmétiques, etc., les métiers auxquels on se forme sont d’abord des professions artisanales et liées à la création de produits… Il existe 200 spécialités de CAP dont certaines sont consacrées à l’art et mènent au domaine du luxe : art et techniques de la bijouterie-joaillerie ; art du verre et du cristal ; cuisine ; esthétique-cosmétique-parfumerie ; horlogerie ; lapidaire-diamant ; métiers de la mode…

Formations au luxe : comment choisir ? 

Luxe : Bac pro, techno, BP pour approfondir ses compétences

Les bacs technologiques (STD2A, STHR) ou quelques spécialités de bacs professionnels parmi la centaine existante peuvent permettre de continuer à se former dans le luxe. Citons le bac pro artisanat et métiers d’art et ses 8 options, celui en esthétique-cosmétique-parfumerie, métiers du cuir (options maroquinerie ou chaussures), ou encore métiers de la mode-vêtements.

Notez qu’après le CAP il existe des BP (en 2 ans) ou des BMA (en 2 ans également) destinés à approfondir davantage encore la pratique professionnelle d’un métier et à donner des bases en gestion pour pouvoir ouvrir son propre commerce. Ces diplômes donnent un niveau équivalent au bac.

Comment je suis devenue créatrice de vêtements de luxe ? 

Les BTS : poursuivre ses études en se professionnalisant dans le luxe

Parmi la centaine de spécialités de BTS (bac + 2) proposées, certaines offrent des chemins possibles pour continuer à se former et travailler dans le secteur du luxe : BTS innovation textile ; management en hôtellerie-restauration ; management commercial opérationnel ; métiers de l’esthétique cosmétique parfumerie ; métiers de la chimie ; métiers de la mode ; négociation et digitalisation de la relation client ; technico-commercial ; traitements des matériaux… Ces BTS peuvent faire suite aux bacs technologiques STHR ou STD2A, ou à un bac professionnel ou général.

Comment travailler pour une grande marque ou une maison de luxe ? 

BUT et DN MADE : un niveau bac + 3 pour une possible poursuite d’études dans le luxe

À bac + 3, citons le DN MADE et ses 14 mentions : mode, ornement, matériaux… Les 3 années permettent une spécialisation progressive pour poursuivre en école d’art ou en DSAA (bac + 5).

Le BUT comprend, lui, 24 mentions, assorties, selon les lieux où il est dispensé, de parcours propres à l’université qui le délivre. Une première marche vers le luxe via des secteurs transversaux du commerce et de la vente, de la cosmétique, du merchandising et du packaging : citons la mention chimie, celle en information communication, celle intitulée packaging, emballage et conditionnement, ou encore techniques de commercialisation.

Certains bachelors délivrés par les écoles de commerce offrent des spécialisations concrètes orientées vers l’univers du luxe : bachelor marketing du luxe, bachelor management du luxe, bachelor marketing de la mode et des produits de luxe, bachelor responsable vente et marketing luxe (filière cosmétique)…

Anaïs, 22 ans, "petite main" chez Dior, a retouché les robes des stars. 

Études dans le luxe : un bac + 5 pour avoir plus de responsabilités

Des écoles spécialisées dans un domaine du luxe offrent des diplômes à bac + 5. Mentionnons-en quelques-unes : ESMOD, IFM, Sup de Mode, Mod’Spé, La Fabrique, LISAA, Atelier Chardon-Savard, EIDM pour la mode, ICI-ICARE, Vatel, Luxury HotelSchool pour l’hôtellerie et la restauration de luxe...

À l’école ou à l’université, pour apprendre à vendre des produits de luxe ou haut-de gamme, de nombreuses écoles de commerce proposent des formations de bac + 3 à bac + 5 en management ou marketing du luxe. On peut également citer des écoles spécialisées comme EIML ou Sup de Luxe. L’université délivre des masters marketing, vente assortis de parcours en management ou en marketing du luxe.

Info plus

– Métiers du luxe : LVMH forme 300 apprentis grâce à son Institut des métiers d'excellence.
– Au Bon Marché, les métiers de la vente et du luxe recrutent en alternance.
Comment je suis devenu responsable événementiel.