Comment travailler pour une grande marque ou une maison de luxe ?

Par Oriane Raffin, publié le 11 Octobre 2021
6 min

Joaillerie, palaces, parfumerie, haute couture : le monde du luxe fascine. Quelques conseils pour réussir à pousser les portes de ce milieu assez fermé. Recrutement chez une grande marque ou une maison de luxe mode d'emploi.

Le secteur du luxe regroupe une variété importante de professions, faisant appel à des compétences très différentes. Bonne nouvelle : chacun peut y trouver sa place en fonction de ses points forts et de ses envies. Conseils pour se démarquer auprès des recruteurs et décrocher un emploi chez une grande marque ou une maison de luxe.

Disposer d’un savoir-faire d’excellence… ou vouloir l’acquérir

Le luxe s’appuie souvent sur l’artisanat ou l'artisanat d'art, avec des produits finement réalisés par des artisans qualifiés. Disposer de compétences artisanales rares permet de rejoindre plus facilement les grandes maisons… mais ce n’est pas forcément un prérequis, même pour se lancer dans la partie création. "Pour les métiers de savoir-faire, on apprend beaucoup dans nos maisons, confirme Alexandre Boquel, directeur du développement des Métiers d’Excellence chez LVMH. Nous recherchons des personnalités, des talents, qui soient intéressés par le produit et par le client".

Le programme de l’Institut "Métiers d’Excellence" forme ensuite les élèves, grâce à l’apprentissage et au tutorat, pour leur permettre d’acquérir le b.a.-ba ou de compléter un bagage de savoir-faire. "S’il y a l’envie, la passion, la conviction, nous sommes là pour former !". Cette rentrée, 339 apprentis entrent sur les bancs de l’IME LVMH, de 16 à 57 ans, dont certains sans aucun diplôme.

Lire aussi

Être passionné par la maison de luxe … et s’approprier les valeurs de la marque

Être passionné par la marque ou la maison de luxe pour laquelle on souhaite postuler est indispensable. "Il faut montrer un entrain en entretien, une envie de s’impliquer, le fait de partager les valeurs de la maison", appuie Alexandra Defawe, Team Leader France du cabinet de recrutement Luxe Talent.

Elle encourage à suivre les actualités de la marque, notamment sur LinkedIn, lire les newsletters, aller à des évènements, etc. LVMH a par exemple déployé la plateforme "Inside LVMH", ouverte à tous, qui propose des centaines de contenus, des témoignages, des vidéos, des podcasts… Objectif : faire connaître le groupe, ses métiers et les parcours qu’il peut offrir. On peut même y passer un certificat pour découvrir les fondamentaux du luxe. Prochaine session d’inscriptions : du 28 septembre au 15 octobre prochain.

"Ce qu’on va chercher, c’est une personne en adéquation avec les valeurs du groupe, renchérit Anne-Laure Despeaux, directrice de la marque employeur du groupe LVMH. Des personnalités créatives, même pour un contrôleur de gestion : quelqu’un qui va être guidé par la créativité, et n’aura de cesse de réinventer les process, les méthodologies".

Lire aussi

Multiplier les contacts dans le luxe et ne pas hésiter à entrer par la petite porte

Commencer par la vente en magasin peut-être également une idée pertinente. "Une telle expérience permet à la personne qui démarre de bien connaître la maison, son histoire, son ADN, mais aussi la collection et les gammes de produits, tout en étant en contact avec le client, qui reste au cœur de nos métiers", insiste Anne-Laure Despeaux. Avec à la clé, la possibilité de progresser rapidement en interne, jusqu’à – pour les plus doués – devenir numéro 1 du magasin.

Pour ceux qui voudraient évoluer vers d’autres postes comme le marketing ou la communication, connaître les produits et les enjeux du client sera toujours une plus-value. Une expérience de la vente sera toujours valorisée et permet également d’élargir son carnet d’adresse et son réseau.

Lire aussi

Maîtriser les soft skills et les codes du luxe

Outre les compétences liées aux métiers, pour rejoindre le luxe, il faut savoir se fondre dans son univers. Savoir écrire correctement, parler de manière adaptée. "Les candidats doivent maîtriser les codes du luxe, qu’on leur apprend dans nos formations : le savoir-vivre, le savoir-être", insiste Sandrine Poupon, directrice de l’EIML (École internationale du marketing et management du luxe), installée à Paris. "Travailler dans le luxe c’est un état d’esprit", ajoute-t-elle. "On attend une bonne présentation, un intérêt pour le client, un goût du commerce prononcé”, poursuit la recruteuse Alexandra Defawe.

Lire aussi

Miser sur des langues recherchées par les maisons de luxe

"Les langues sont indispensables", prévient-elle. L’anglais, déjà, utilisé régulièrement comme langue de travail. Mais aussi, suivant les maisons et leur histoire, l’italien ou l’espagnol. Et, même si la clientèle internationale maîtrise généralement l’anglais, parler mandarin, japonais ou arabe représente toujours un plus sur le CV.

Mais tous, formateurs et recruteurs, s’accordent à dire qu’ils cherchent surtout des personnalités, des passionnés. "Qu’ils osent, qu’ils ouvrent des portes, se renseignent et choisissent parmi la diversité des métiers !", encourage Alexandre Boquel. Aucune excuse pour ne pas se lancer.

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !