1. La banque Mines-Ponts
Décryptage

La banque Mines-Ponts

Envoyer cet article à un ami

Via les grands concours – l'X (Polytechnique), Mines-Ponts, Centrale-Supélec, les concours communs polytechniques, e3a, TPE/EIVP –, vous avez accès à la quasi-totalité des écoles d’ingénieurs. Au total, ces concours cumulent plus de 10.000 places.

Le concours commun Mines-Ponts rassemble neuf écoles : l'École des ponts ParisTech, l'ISAE-SUPAERO, l'ENSTA ParisTech, Télécom ParisTech, Mines ParisTech, les Mines de Saint-Étienne, les Mines de Nancy, IMT Atlantique, l'ENSAE ParisTech.

Excepté l'ENSAE ParisTech qui ne recrute que des MP et PC, toutes les autres écoles sont ouvertes aux trois filières, MP (mathématiques et physique), PC (physique et chimie) et PSI (physique et sciences de l'ingénieur).

À savoir : ces huit grandes écoles (sans l'ENSAE) recrutent aussi dans la filière PT, par la voie de la banque PT. Elles recrutent également dans la filière TSI (technologie et sciences industrielles) par la voie du concours Centrale-Supélec. Idem pour l'X, qui propose deux places aux TSI en 2018 – seule l'épreuve d’analyse de documents scientifiques est organisée par l’École polytechnique elle-même.

Les inscriptions se font du 10 décembre 2017 au 12 janvier 2018 sur le site SCEI concours.

Les épreuves du concours commun Mines-Ponts

L'écrit

Les différentes épreuves d'admissibilité et d'admission du concours Mines-Ponts sont dotées des mêmes coefficients pour toutes les écoles.

Elles comprennent à l'écrit pour les candidats des trois filières : deux épreuves de maths, deux épreuves de physique, une épreuve de chimie, une épreuve de français (dissertation) et une épreuve de langue (en allemand, anglais, arabe, espagnol, italien ou russe).

Une épreuve supplémentaire d'informatique ou de sciences industrielles attend les élèves de MP. Les élèves de PSI passent également une épreuve de sciences industrielles.

Les contenus des sujets diffèrent selon la prépa d'origine, sauf en français et en langue. Toutes ces épreuves sont affectées de coefficients différents pour les élèves de MP, de PC et de PSI.

L'oral

Les candidats déclarés admissibles passent des épreuves orales en mathématiques, en physique, en français et en anglais. Ils sont également évalués sur leurs TIPE (travaux d'initiative personnelle encadrés).

Par ailleurs, une épreuve facultative dans une deuxième langue (allemand, arabe, espagnol, chinois, italien, portugais ou russe) est proposée aux candidats.

Enfin, une épreuve mixte est organisée pour les élèves des filières PC et PSI, d'une durée de trois heures et demie environ. Les candidats doivent réaliser des travaux pratiques en physique ou chimie pour les PC, physique ou sciences industrielles de l’ingénieur pour les PSI. Ils doivent également répondre aux questions d'un examinateur afin d'expliquer leur travail.

Nombre de places offertes en 2018

En 2018, 1.276 places sont offertes dans l'ensemble des écoles. Quelques 12.844 candidats se sont présentés l'année dernière.

Pour la filière MP :
- École des Ponts ParisTech : 76 places.
- ISAE-SUPAERO : 75 places.
- ENSTA ParisTech : 60 places.
- Télécom ParisTech : 79 places.
- Mines ParisTech : 48 places.
- Mines de Saint-Étienne : 43 places.
- Mines de Nancy : 50 places.
- IMT Atlantique : 88 places.
- ENSAE ParisTech : 55 places.
TOTAL : 574

Pour la filière PC :
- École des Ponts ParisTech : 38 places.
- ISAE-SUPAERO : 35 places.
- ENSTA ParisTech : 38 places.
- Télécom ParisTech : 30 places.
- Mines ParisTech : 22 places.
- Mines de Saint-Étienne : 40 places.
- Mines de Nancy : 37 places.
- IMT Atlantique : 60 places.
- ENSAE ParisTech : 10 places.
TOTAL : 310

Pour la filière PSI :
- École des Ponts ParisTech : 51 places.
- ISAE-SUPAERO : 75 places.
- ENSTA ParisTech : 52 places.
- Télécom ParisTech : 30 places.
- Mines ParisTech : 35 places.
- Mines de Saint-Étienne : 43 places.
- Mines de Nancy : 40 places.
- IMT Atlantique : 66 places.
TOTAL : 392

Statistiques de la session 2017

14.686 candidats se sont présentés à la session 2017, toutes filières confondues (MP, PC et PSI). 4.031 ont été classés, c'est-à-dire ont rempli les conditions pour être admis dans l'une des écoles : 1.778 en MP ; 1.106 en PC et 1.147 en PSI. Soit un taux de réussite moyen de 27,5 %.

La banque de notes Mines-Ponts

Une vingtaine d'écoles utilisent également en banque de notes les épreuves du concours Mines-Ponts, c'est-à-dire qu'elles se basent sur les notes obtenues aux épreuves écrites de ce concours en y appliquant leurs propres coefficients. Elles établissent ainsi une liste de candidats admissibles à qui elles font ensuite passer des épreuves orales, qui leur sont propres.

Il s'agit des écoles du concours Mines-Télécom (né à la rentrée 2016) et des écoles du concours commun TPE/EIVP.

Attention, ce n'est pas parce que vous êtes inscrit au concours Mines-Ponts que vous êtes automatiquement candidat aux écoles qui utilisent ce concours en banque de notes. Vous devez vous inscrire auprès de chaque établissement ou groupe d'établissements.

Frais de candidature

Les frais de dossier au concours commun Mines-Pont s'élèvent à 310 €, toutes filières confondues. Les candidats boursiers bénéficient d'une inscription gratuite.

Pour en savoir plus : le site Concours commun Mines-Ponts / contact e-mail : contact@concoursminesponts.fr.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les concours de l’X La banque Mines-Ponts Les concours communs polytechniques Le concours e3a Le concours TPE (travaux publics de l'État)/ EIVP