Comment devenir développeur ?

Par l'Etudiant, publié le 02 Decembre 2021
6 min

Spécialiste des langages de programmation, le métier de développeur s’adresse aux profils passionnés par l’informatique et le codage. Quelles sont les missions du développeur ? Comment devenir développeur ? Quelles études suivre ? Quels salaires et quelles évolutions sont possibles ? Réponses.

Qu’est-ce qu’un développeur ?

Un développeur est un pro de l’informatique. C’est un technicien qui a appris à parler un ou plusieurs langages de programmation. Il connaît donc une multitude de formules de codes grâce auxquelles il peut concevoir tout un univers programmatique destiné à révolutionner son entreprise.

Au quotidien, il apporte des solutions techniques concrètes afin de créer ou d’améliorer un ou plusieurs sites internet.

Tous les développeurs passent par l’apprentissage d’un certain nombre de langages de programmation tels que Java, C++, C#, Python, Visual Basic ou plus récemment TypeScript. Comme l’anglais, l’espagnol ou l’allemand, la programmation est une langue mathématique qui s’apprend progressivement.

Principal ingrédient pour devenir développeur ? La motivation. En étant à la fois passionné et motivé, tout devient possible.

Si le métier de développeur paraît complexe, voire inaccessible au premier abord, c’est un métier captivant que tout le monde peut exercer à condition de s’en donner les moyens.

Lire aussi

Quelle est la différence entre développeur et programmeur ?

Les développeurs et les programmeurs se ressemblent beaucoup. Ces deux métiers interdépendants partagent un objectif commun : élaborer des programmes informatiques novateurs en suivant des directives.

Néanmoins, la principale différence entre développeur et programmeur réside dans le niveau de responsabilités. En effet, les entreprises confient souvent plus de responsabilités au développeur web, qui lui, en plus de savoir coder, est censé savoir résoudre des problèmes informatiques.

De son côté, le programmeur a pour mission de créer des logiciels performants.

Le développeur a en quelques sortes terminé son apprentissage initial, même s’il lui reste des centaines de choses à apprendre au quotidien, tandis que le programmeur débute seulement dans le secteur et a besoin qu’on l’encourage à dépasser ses propres limites.

Pour autant, le programmeur est déjà particulièrement doué en programmation et surtout très curieux. Aussi, il ne faut pas le sous-estimer. Il pourrait bien se transformer en maître du code informatique !

Quelle formation pour devenir développeur ?

Le métier de développeur présente un avantage considérable : vous pouvez très bien vous former en autodidacte.

En démarrant votre apprentissage des différents langages de programmation au plus tôt et en totale autonomie, vous pouvez gagner un temps précieux par rapport à vos concurrents.

Vous avez ensuite la possibilité de suivre un bachelor universitaire de technologie (BUT) sur 3 ans afin de compléter vos connaissances ou un BTS en informatique.

Il existe également plusieurs diplômes de niveau bac+5 qui peuvent être obtenus en écoles d’ingénieur. Ces établissements, réputés sélectifs, s’intègrent après une classe préparatoire scientifique ou un parcours universitaire de type BUT.

Lire aussi

Quels débouchés pour les développeurs informatiques ?

Les développeurs informatiques se voient proposer de nombreuses opportunités. Dans une époque marquée par l’essor des nouvelles technologies, ils figurent parmi les profils les plus recherchés par les recruteurs.

Pour rappel, un développeur débute au poste de programmeur. En général, les programmeurs désireux d’évoluer en tant que développeur commencent à travailler au sein d’agences digitales.

En effet, les agences web constituent d’excellentes niches pour faire ses preuves et monter rapidement en compétences grâce à la multitude de projets à réaliser. Les jeunes développeurs sont d’ailleurs souvent dirigés par un ou plusieurs chef(s) de projet.

À ce sujet, il est important de préciser qu’au démarrage de sa carrière, le développeur a souvent plus un rôle d’exécutant que de maître d'œuvre. L’aspect créatif du métier vient ensuite.

Il faut également souligner que les développeurs sont certes sélectionnés selon leur niveau de compétences, mais aussi en fonction du langage informatique qu’ils maîtrisent le mieux. Les entreprises ne parlent en effet pas toutes la même langue dans ce domaine.

Selon votre spécialité, vous serez à même de travailler en agence, au sein d’une PME, ou bien encore dans une grande entreprise internationale.

Lire aussi

Les développeurs ont aussi la possibilité de faire cavalier seul en proposant leurs services en tant qu’auto-entrepreneurs. Ils peuvent ainsi bénéficier d’une plus grande liberté et travailler en autonomie.

Cela dit, se lancer en freelance implique de disposer d’un certain nombre de notions indispensables pour évoluer dans l’univers du développement et de la programmation. Ainsi, il n’est pas recommandé de devenir auto-entrepreneur lorsqu’on est au stade de programmeur.

Un développeur peut ensuite s’orienter vers une multitude de métiers : développeur et concepteur web, chef de projet informatique, consultant SEO ou référenceur web, ingénieur réseau, responsable informatique, web designer.

En termes de salaire, en France, un développeur web peut gagner 2.500 € à 5.000 € brut par mois. Le salaire moyen se situe donc au-dessus de la barre des 3.000 € brut.

Le métier de développeur requiert donc une bonne maîtrise des langages informatiques, une logique à toute épreuve, et surtout une grande soif d’apprendre !

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !